Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

études et analyses

Le marché de l'industrie 4.0 dans la région de Pittsburgh

Introduction

L'industrie 4.0 est considérée comme ouvrant la voie à une quatrième révolution industrielle, d'où son nom. Elle est souvent décrite par l'expression anglaise advanced manufacturing, un terme très large qui englobe toute production manufacturière utilisant les technologies de l'information et l'automatisation afin de produire plus vite, avec plus de précision et moins de manipulation humaine. Selon le Boston Consulting Group, cette amélioration de la productivité et de l'efficacité permet la personnalisation des articles conçus dans une optique de production de masse.

Ainsi, toutes les entreprises manufacturières, qu'elles soient déjà modernisées ou en phase de modernisation, sont des clients potentiels pour les entreprises qui souhaitent améliorer les processus de production manufacturière. Celles-ci appartiennent à neuf sous-secteurs qui sont interreliés. Effectivement, toujours selon le Boston Consulting Group, le succès de l'industrie 4.0 repose sur la coordination de ces différents sous-secteurs :

  1. la robotique et l'automatisation;
  2. les logiciels de simulation avancée;
  3. les systèmes d'intégration horizontale et verticale;
  4. l'Internet des objets;
  5. la cybersécurité;
  6. le nuage (cloud);
  7. l'impression 3D (additive manufacturing);
  8. la réalité augmentée;
  9. l'analyse des mégadonnées (big data).

Par conséquent, tant une entreprise de robotique qu'une entreprise proposant une solution de cybersécurité peuvent participer à la modernisation d'une entreprise manufacturière dans le contexte de l'industrie 4.0. De même, comme ces neuf sous-secteurs sont complémentaires, les entreprises qui désirent se moderniser doivent investir dans chacun d'entre eux.

Région de Pittsburgh

La région de Pittsburgh possède une histoire manufacturière très importante. Des années 1870 jusqu'à la récession des années 1970, la ville était la capitale mondiale de l'acier. Bien qu'elle soit isolée des côtes, la région de Pittsburgh a pu devenir championne de cette industrie grâce à son réseau de rivières et à l'abondance de charbon. Aujourd'hui, elle produit encore énormément d'acier, mais l'accent est mis sur l'innovation. Pittsburgh a un énorme potentiel de transformation des infrastructures en place et d'utilisation de la capacité manufacturière qu'elle conjugue avec une exploitation des nouvelles technologies.

Des entreprises québécoises comme Bombardier et SNC-Lavalin sont déjà sur place et considérées comme des acteurs clés de l'industrie 4.0. Cela démontre qu'il existe un marché pour cette industrie dans la région de Pittsburgh. Plus précisément, 95 000 emplois sont directement créés par l'industrie 4.0. Selon la Pittsburgh Regional Alliance (PRA), ce sont plus de 300 expansions ou relocalisations qui ont contribué au développement de la grappe industrielle au cours des cinq dernières années (2011 à 2015). La région de Pittsburgh est également hôte de 120 centres de recherche et de plus de 3 000 entreprises liées à l'industrie 4.0.

Toujours selon la PRA, parmi les entreprises en croissance qui se démarquent dans cette industrie, on compte notamment :

  • Alcoa;
  • ATI (Allegheny Technologies Incorporated);
  • Boeing;
  • Covestro;
  • Elliott Group
  • GE (General Electric);
  • PPG (Pittsburgh Plate Glass) Industries;
  • Universal Electric Corporation;
  • Westinghouse Electric Corporation;
  • Wabtec Corporation.

L'existence d'une grappe industrielle est démontrée par la présence de compagnies et d'institutions de chaque sous-secteur. Voici quelques championnes en robotique et en intelligence artificielle selon la PRA, qui se base sur un rapport de General Electric :

  • Astrobotic;
  • Carnegie Mellon University (CMU);
  • National Robotics Engineering Center (NREC);
  • CMU Robotics Institute;
  • RE2 Robotics;
  • RedZone Robotics;
  • Uber Technologies.

Pour la cybersécurité, il faut surveiller :

  • CERT Coordination Center;
  • CMU CyLab;
  • National Cyber-Forensics & Training Alliance (NCFTA);
  • Pittsburgh High Tech Crimes Task Force;
  • Wombat Security Technologies.

Finalement, la PRA met en relief les avancées de certaines entreprises en impression 3D :

  • Alcoa Technical Center;
  • America Makes;
  • CMU Additive Manufacturing Lab;
  • General Electric Center for Additive Technology Advancement;
  • Robert Morris University National Additive Manufacturing Innovation Institute.

De façon générale, la région de Pittsburgh est reconnue pour les sous-secteurs industriels suivants :

  • équipement électrique;
  • machinerie industrielle;
  • nanotechnologie;
  • machinerie de précision;
  • processus chimiques spécialisés;
  • métaux spécialisés.

Sous l'angle de l'industrie 4.0, ce sont les sous-secteurs suivants qui font rayonner la région :

  • robotique mobile;
  • cybersécurité;
  • entreposage de données;
  • électro-optique;
  • équipement de réseautage.

En bref, Pittsburgh est une région championne de l'industrie 4.0 en raison de la présence actuelle et grandissante d'entreprises qui contribuent à l'automatisation, à l'optimisation et à la révolution de l'industrie manufacturière.

D'ailleurs, le président des États-Unis, Barack Obama, était récemment à Pittsburgh, à l'occasion de la White House Frontiers Conference, afin d'annoncer que 300 millions de dollars seront attribués à la région pour la recherche et l'innovation technologiques. Mike Doyle, représentant de la 14e circonscription de Pennsylvanie au Congrès américain, à Washington, D. C., expliquait que le président avait choisi Pittsburgh pour cette conférence entre autres parce que la région occupe une position de leader dans le monde de la robotique. Pour plus de détails à propos de cette conférence, voir le http://frontiersconference.org/.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité..

Occasions d'affaires

Recherche-développement et innovation

Les tableaux 1 et 2 montrent que 3,4 milliards de dollars américains ont été investis en 2012 dans la recherche-développement (R-D), et que la tendance est à la hausse. Plus précisément, 110 brevets en lien avec l'industrie 4.0 ont été enregistrés dans la région de Pittsburgh en 2011. En 2012, ce sont 200 millions qui ont été attribués à l'industrie manufacturière pour la R-D (PRA).

L'importance de la R-D pour les occasions d'affaires est liée à l'industrie du savoir et à sa diffusion. Les techniques de fabrication avancée sont tributaires des multiples technologies mises au point. De façon générale, mais sans que ce soit un automatisme, le financement de la recherche mène à l'avancement technologique. C'est pourquoi on peut supposer que les entreprises de la région de Pittsburgh profitent de manière indirecte des subventions de recherche.

En d'autres mots, le simple fait que de nouveaux brevets dans le domaine de l'industrie 4.0 soient enregistrés chaque année dans la région constitue un bénéfice pour la grappe industrielle dans sa totalité. Cela est notamment dû à l'interaction entre les sous-secteurs. Une entreprise manufacturière dispose de plusieurs solutions à la fine pointe de la technologie. L'entreprise qui offre un produit innovant doit s'assurer que son offre concorde avec l'évolution des autres entreprises. C'est ainsi que l'innovation d'un sous-secteur force les autres à progresser.

TABLEAU 1 : Dépenses en R. et D. par catégorie (M $), région de Pittsburgh (2008-2013)
2008 2009 2010 2011 2012
Remarque : La catégorie « Secteur privé » ne regroupe que les entreprises de la région qui déclarent leurs dépenses en R. et D. à la Securities and Exchange Commission (commission des valeurs mobilières), ce qui signifie que les dépenses totales en R. et D. de cette catégorie sont sous-estimées.
Source : La National Science Foundation, le Department of Energy, la Securities and Exchange Commission.
Laboratoires de recherche fédéraux 993,7 1 228,8 978,8 975,6 899,2
Secteur privé 1 281,1 1 090,6 1 136,6 1 220,6 1 402,5
Universités 817,6 852,2 1 064,6 1 163,1 1 139,9
TABLEAU 2 : Nombre de brevets enregistrés, par secteur, dans les 10 comtés de la région de Pittsburgh, 2007-2011
2007 2008 2009 2010 2011
Source : Le United States Patent and Trademark Office
Fabrication de pointe 109 120 123 157 110
Énergie 59 68 81 64 60
Technologies de l'information 96 114 138 202 210
Santé et sciences de la vie 76 61 90 111 113
Autre 151 132 139 206 223

Toujours à propos des subventions, mais sous l'angle de l'investissement, la région de Pittsburgh offre énormément de financement. Une généreuse liste de prêts, de crédits et de subventions est à la disposition des entreprises de la région.

Matrice du Programme de développement économique local (incitatifs)
Ville de Pittsburgh
Programme Catégorie d'incitatif Montant maximum Utilisations*
* Comme la ville de Pittsburgh fait partie d'Allegheny, le montant est plutôt de 27 725 000 $
Source : Bureaux de développement économique du comté
Mars 2009
Fonds de croissance des entreprises de Pittsburgh Prêt 150 000 $ T, M, F
Obligation de développement industriel exempte d'impôt Obligation 10 000 000 $ T, M
Billet d'exemption d'impôt pour développement industriel Prêt 100 000 $ T, M
Fonds de développement urbain Prêt 25 000 $ T
Montant maximum de l'incitatif dans la région (en $) 10 275 000 $*
Matrice du Programme de développement économique local (incitatifs)
Allegheny
Programme Catégorie d'incitatif Montant maximum Utilisations*
Source : Bureaux de développement économique du comté
Mars 2009
Fonds de développement économique Prêt 30 % du coût du projet jusqu'à concurrence de 5 millions de dollars T, M, I
Programme d'aide aux activités de développement Prêt 500 000 $ T, M
Prêt pour petites entreprises Prêt 100 000 $ en fonds de roulement, 250 000 $ en immobilisations T, M, F
Financement par de nouvelles taxes foncières Obligation Minimum de 1 million de dollars T, I
Abattement d'impôt sur les améliorations Abattement d'impôt Variable AI
Subventions globales de développement communautaire Prêt/subvention Variable T, M, I
Prêt ciblé pour les industries d'Allegheny Prêt Jusqu'à 500 000 $ T, M, I
Prêt pour fonds de roulement pour entreprises protégeant les intérêts des minorités, des femmes et des groupes défavorisés d'Allegheny Prêt Minimum de 10 000 $
Maximum de 100 000 $
F
Subvention récupérable d'Allegheny Subvention Variable M
Développement industriel Obligation 1 à 10 millions de dollars T, M
Incitatif maximum dans la région (sans les incitatifs variables) (en $) 17 450 000 $
Matrice du Programme de développement économique local (incitatifs)
Armstrong
Programme Catégorie d'incitatif Montant maximum Utilisations*
Source : Bureaux de développement économique du comté
Mars 2009
Subvention de création d'emplois du bureau de la réinsertion professionnelle Subvention 150 000 $ M
Fonds de crédit renouvelable du Centre d'appui au développement international Prêt 100 000 $ T, M, F
Microprêt de la Small Business Administration Prêt 35 000 $ T, M, F
Montant maximum de l'incitatif dans la région (en $) 285 000 $
Matrice du Programme de développement économique local (incitatifs)
Beaver
Programme Catégorie d'incitatif Montant maximum Utilisations*
Source : Bureaux de développement économique du comté
Mars 2009
Fonds de développement des entreprises Prêt 250 000 $ T, M
Montant maximum de l'incitatif dans la région (en $) 250 000 $
Matrice du Programme de développement économique local (incitatifs)
Butler
Programme Catégorie d'incitatif Montant maximum Utilisations*
Source : Bureaux de développement économique du comté
Mars 2009
Fonds de crédit renouvelable de la société de développement communautaire Prêt 50 % du projet ou 250 000 $ T, M, F
Fonds de crédit dans le cadre du programme réutilisation intermédiaire des prêts du Département de l'agriculture des États-Unis Prêt 150 000 $ T, M, F
Fonds de crédit pour les projets de croissance Prêt 25 000 $ M, F
Subvention pour la création d'emplois du bureau de la réinsertion professionnelle Subvention 150 000 $ M
Montant maximum de l'incitatif dans la région (en $) 575 000 $
Matrice du Programme de développement économique local (incitatifs)
Fayette
Programme Catégorie d'incitatif Montant maximum Utilisations*
Source : Bureaux de développement économique du comté
Mars 2009
Fonds de crédit pour la revitalisation du centre-ville Prêt 50 000 $ T, M, F, I
Fayette Co. Commissioners Entreprise Zone
Fonds de crédit
Prêt 750 000 $ T, M, F, I
Garantie de prêt Garantie de prêt 100 000 $ T, M, F
Fonds de crédit pour l'aménagement domiciliaire Prêt 150 000 $ I
Fonds de crédit renouvelable Prêt 750 000 $ T, M, F
Fonds de crédit renouvelable pour le tourisme Prêt 50 000 $ T, M, F
Fonds de crédit pour régions en difficultés économiques (Enterprise Zone) Prêt 750 000 $ T, M, F
Fonds de crédit pour le développement de la main-d'œuvre Prêt 150 000 $ PF
Montant maximum de l'incitatif dans la région (en $) 2 550 000 $
Matrice du Programme de développement économique local (incitatifs)
Greene
Programme Catégorie d'incitatif Montant maximum Utilisations*
Source : Bureaux de développement économique du comté
Mars 2009
Fonds de crédit renouvelable du programme de subvention pour les entreprises rurales du Département de l'agriculture des États-Unis Prêt Variable T, M, F
Abattement d'impôt Abattement d'impôt Variable T
Programme pour « Keystone Opportunity Zone » Abattement d'impôt Pas de montant fixe Variable
Emprunt obligataire Obligation Variable Variable
Montant maximum de l'incitatif dans la région (en $) Pas de montant fixe
Matrice du Programme de développement économique local (incitatifs)
Indiana
Programme Catégorie d'incitatif Montant maximum Utilisations*
Source : Bureaux de développement économique du comté
Mars 2009
Fonds de crédit renouvelable du comté d'Indiana Prêt 33 % du projet ou 100 000 $ T, M, F
Fonds de crédit pour régions en difficultés économiques (Enterprise Zone), Greater Indiana Prêt 33 % du projet ou 100 000 $ T, M, F
Programme pour « Keystone Opportunity Zone » Crédit – géospécifique Variable AI
Programme pour « Keystone Innovation Zone » Crédit – géospécifique Variable AI, M, F
Fondation « Indiana County On The Move » Subvention/Prêt À déterminer T, M, F, I
P.R.O.S.P.E.R. Abattement d'impôt de 5 ans 100 % AI
Incitatif maximum dans la région (sans les incitatifs variables) (en $) 200 000 $
Matrice du Programme de développement économique local (incitatifs)
Lawrence
Programme Catégorie d'incitatif Montant maximum Utilisations*
Source : Bureaux de développement économique du comté
Mars 2009
Fonds CL – Gab Crédit-relais Prêt 400 000 $ T, M, F
Fonds de développement PA Prêt 2 000 000 $ T
Fonds de crédit pour régions en difficultés économiques (Enterprise Zone), Ville d'Ellwood Prêt 50 000 $ T, M, F
Fonds de crédit renouvelable de la Société de développement économique du comté de Lawrence Prêt 25 % du projet ou 100 000 $ T, M, F
Développement économique du comté de Lawrence
Fonds de crédit renouvelable
Prêt 50 % du projet ou 200 000 $ T, M, F
Lawrence Co. Economic Zone Corp.
Fonds de crédit renouvelable
Prêt 33 % du projet ou 250 000 $ T, M, F
Fonds de crédit pour la machinerie haute technologie Prêt 50 % des coûts de l'équipement ou 150 000 $ M
Fonds de crédit renouvelable de New Castle EDA Prêt 50 % du projet ou 200 000 $ T, M, F
Fonds de crédit renouvelable du Port de Pittsburgh Prêt Minimum : 10 000  $
Maximum : 100 000  $
T, M, F
Programme de microprêt de la Small Business Administration Prêt 35 000 $ M, F
Montant maximum de l'incitatif dans la région (en $) 3 485 000 $
Matrice du Programme de développement économique local (incitatifs)
Washington
Programme Catégorie d'incitatif Montant maximum Utilisations*
** Peut également être utilisé pour la réparation des dommages causés à l'environnement.
Source : Bureaux de développement économique du comté
Mars 2009
Microprêt de la Small Business Administration Prêt 25 000 $ T, M, F
Crédit-relais Programme de microprêt de la Small Business Administration 50 000 $ T, M, F
Fonds de crédit CDFI-Tech 21 Programme de microprêt de la Small Business Administration 100 000 $ T, F, I
Réutilisation intermédiaire des prêts du Département de l'agriculture des États-Unis Prêt 100 000 $ T, F, I
Subvention de soutien au tourisme Subvention Pas de montant fixe T, M, F
Subventions globales de développement communautaire Subvention Variable T, M, I
Fonds de crédit incitatif Prêt 500 000 $ T
Fonds de crédit renouvelable pour régions en difficultés économiques (Enterprise Zone), Mid Mon Valley Prêt 200 000 $ T**
Fonds de crédit renouvelable du comté de Washington Prêt 200 000 $  
Billet local d'exemption d'impôt Prêt 10 000 000 T, M
Financement par de nouvelles taxes foncières Obligation Pas de montant fixe T, I
Compte local de partage du comté de Washington Subvention Pas de montant fixe T, M, F, I
Loi sur l'aide à la revitalisation économique locale Abattement d'impôt sur les améliorations Pas de montant fixe AI
Programme pour « Keystone Opportunity Zone » Abattement d'impôt Pas de montant fixe AI
Programme « Pennsylvania Works! » Prêt 100 000 $ T, F, I
Incitatif maximum dans la région (sans les incitatifs variables) (en $) 10 500 000 $
Matrice du Programme de développement économique local (incitatifs)
Westmoreland
Programme Catégorie d'incitatif Montant maximum Utilisations*
Source : Bureaux de développement économique du comté
Mars 2009
Microprêt de la Small Business Administration Prêt 35 000 $ T, M, F
Prêt pour le développement communautaire et économique, Ville de Jeannette Prêt 125 000 $ T, M
Prêt pour le développement communautaire et économique, Ville de Monessen Prêt 125 000 $ T
Prêts aux régions en difficultés économiques (Enterprise Zone), Ville de Monessen Prêt 100 000 $ T, M, F
Prêt pour le développement communautaire et économique, Ville de New Kensington Prêt 35  000 $ T, M, F
Prêt pour le développement communautaire et économique, Ville de Scottsdale Borough Prêt Pas de montant fixe T, M, F
Incitatif maximum dans la région (sans les incitatifs variables) (en $) 420 000 $

Utilisations* :
T = Terrain et construction
M = Machinerie et équipement
F = Fonds de roulement
AI = Abattement d'impôt
I = Infrastructure
PF = Programme de formation

Notes :

  • Pour les autres comtés, veuillez vous référer aux County Economic Development Offices.
  • Toute information contenue dans ce tableau est sujette à modifications et ne doit en aucun cas être considérée comme définitive. Les subventions et les programmes offerts sont souvent tributaires des gouvernements en place, donc soumis à des votes et à de fréquents remaniements.

Coordination des sous-secteurs

Pour devenir le meilleur, il faut concurrencer les meilleurs. De la même façon que des entreprises viennent s'installer à Montréal pour profiter du savoir-faire en aérospatiale, des entreprises ont commencé à s'établir à Pittsburgh pour profiter du savoir-faire en techniques de fabrication avancée.

Une entreprise qui s'établit dans une grappe industrielle profite tout d'abord de la présence des autres entreprises. Bien rares sont les achats centralisés (one-stop shopping) dans l'industrie 4.0. Ainsi, une entreprise manufacturière désirant se moderniser devra faire appel au savoir-faire de plusieurs entreprises différentes. Par exemple, elle devra peut-être avoir recours aux services d'une première entreprise de robotique, d'une seconde experte en entreposage de données, d'une troisième qui se spécialise dans l'Internet des objets, et ainsi de suite. Dans ce contexte, il sera très important que les entreprises spécialisées se parlent afin de fournir des services cohérents et adaptés aux besoins des entreprises manufacturières.

Dès lors, que se passe-t-il si une entreprise de robotique de Montréal désire vendre un produit à une entreprise manufacturière de Pittsburgh? L'entreprise montréalaise devra s'entendre avec les fournisseurs des huit autres sous-secteurs, qui seront, il y a fort à parier, situés dans la grappe industrielle de Pittsburgh. Ainsi, c'est une chose de trouver un client dans le sud-ouest de la Pennsylvanie, mais c'en est une autre de pouvoir coordonner les services.

Inversement, une entreprise manufacturière québécoise qui, dans le contexte de son expansion commerciale, cherche à s'établir aux États-Unis devrait penser à la région de Pittsburgh. Or, si elle veut une solution intégrée et fonctionnelle, elle devra absolument, elle aussi, s'assurer de la bonne collaboration entre les fournisseurs des neuf sous-secteurs, comme le requiert l'industrie 4.0.

Être présent physiquement dans la grappe industrielle facilite les relations et l'intégration. Qui plus est, cela permet à la compagnie manufacturière de concurrencer les meilleurs. Ainsi, les occasions d'affaires de l'industrie sont valables pour les deux parties intéressées, soit l'acheteur et le vendeur. Compte tenu des informations de cette fiche, une entreprise manufacturière a toutes les raisons du monde de choisir un fournisseur situé à Pittsburgh : l'industrie est en plein essor, la recherche-développement reçoit un bon financement, la main-d'œuvre spécialisée est accessible, etc.

Bref, malgré la qualité de l'offre d'une entreprise québécoise, il est très probable que la localisation dans la grappe industrielle sera un atout majeur. Par conséquent, une compagnie québécoise gagnerait à implanter ne serait-ce qu'une petite antenne sur place afin de vendre ses produits dans la région.

Organismes qui facilitent le développement de l'industrie

Certaines organisations en place encadrent la grappe industrielle et sont reconnues comme les partenaires nécessaires au bon succès dans la région. Parmi ces leaders, la PRA nomme les suivants :

  • Catalyst Connection;
  • Pittsburgh Technology Council;
  • America Makes;
  • National Center for Defense Manufacturing and Machining.

Les noms d'autres organisations pertinentes et de plus amples détails seront fournis plus loin dans le texte.

Analyse et tendances du marché

Cette analyse du marché constitue, en fait, un survol général de l'industrie 4.0. Il faut bien comprendre qu'une analyse pointue pourrait et devrait être faite pour chacun des neuf sous-secteurs liés aux techniques de fabrication avancée. Cela dit, cette analyse générale est très pertinente pour toutes les entreprises manufacturières québécoises souhaitant comprendre l'évolution du marché dans son ensemble ainsi que pour toutes les entreprises de services liées à l'industrie 4.0 désirant avoir un portrait global du marché à Pittsburgh.

Dans cette fiche, puisqu'il est question de commerce interentreprises (B2B), ce ne sont pas les consommateurs, mais plutôt les entreprises qui se trouvent au centre de l'analyse.

PIB de la région de Pittsburgh par secteur d'activité
Finance et affaires 23 %
TI 3 %
Techniques de fabrication avancée (Advanced manufacturing) 10 %
Énergie 14 %
Santé et sciences de la vie 10 %
Autre 40 %
TABLEAU 4 : Produit régional brut par industrie
Tous les secteurs d'activité 123,577,000,000 $  100 %
Services professionnels et d'affaires 20,547,000,000 $  14 %
Services immobiliers et services de location à bail 15,673,000,000 $  13 %
Fabrication 12,118,000,000 $ 10 %
Santé et assistance sociale 11,937,000,000 $  10 %
Gouvernement 9,561,000,000 $  8 %
TABLEAU 5 : Emploi par industrie
Source : Alliance régionale de Pittsburgh
Tous les secteurs d'activité 1 175 046 100 %
Santé et assistance sociale 195 925 17 %
Services professionnels et d'affaires 168 756 14 %
Commerce de détail 136 022 12 %
Gouvernement 128 542 11 %
Loisir et tourisme d'accueil 119 945 10 %
Fabrication de pointe 96 000 8 %

Pour bien comprendre le potentiel de l'industrie 4.0, il est intéressant de comparer les tableaux 4 et 5 au tableau 6 :

  • Alors que l'industrie manufacturière n'emploie que 8 % de la population active de la région, quatre entreprises de cette industrie figurent parmi celles qui génèrent le plus grand chiffre d'affaires annuel.
TABLEAU 6 : Classement des principaux employeurs selon le revenu
Entreprise Secteur Propriété Chiffre d'affaires annuel (millions)
Source : Alliance régionale de Pittsburgh
Alcoa inc. Transformation des métaux Publique 23 032 $
U.S. Steel Corporation Transformation des métaux Publique 17 424 $ 
Highmark Health Services financiers et soins de santé Privée 16 700 $ 
PNC Financial Services Group Services financiers Publique 16 012 $ 
PPG Industries inc. Fabrication de matériaux Publique 15 108 $ 
H.J. Heinz Co. Fabrication de produits alimentaires Privée 11 538 $ 
FedEx Ground Transport Filiale 10 578 $ 
UPMC Health System Soins de santé Privée 10 200 $ 
Giant Eagle inc. Supermarchés Privée 9 900 $ 
Wesco International Distribution de produits électriques Publique 7 513 $ 

Pour donner un portrait global des tendances du marché dans la région de Pittsburgh, les prochains tableaux mettent en évidence la croissance de l'industrie 4.0 et celle des autres grappes industrielles.

TABLEAU 7 : Pôle de compétitivité agrégé de la fabrication de pointe et à prédominance technologique
Année Établissements Emplois Masse salariale annuelle totale Salaire moyen
2005 2 245 63 750 3 329 614 453 $ 52 229 $ 
2014 2 159 67 315 4 720 883 081 $ 70 131 $
Pourcentage de variation 2005-2014 -3,80% 5,60% 41,80% 34,30%
TABLEAU 8 : Pôle de compétitivité agrégé de la fabrication de pointe et à prédominance technologique
Année Établissements Emplois Masse salariale annuelle totale Salaire moyen
2012 2 186 65 723 4 428 044 743 $ 67 374 $
2013 2 154 66 746 4 502 523 928 $ 67 458 $ 
2014 2 159 67 315 4 720 883 081 $ 70 131 $ 
Pourcentage de variation 2012-2014 -1,20% 2,40% 6,60% 4,10%

On note une croissance de 2,4 % du nombre d'emplois dans le secteur de l'industrie 4.0 entre 2012 et 2014, malgré une décroissance du nombre d'établissements participants. Sur neuf ans (2005-2014), cette croissance est de 5,6 %, malgré, encore une fois, une décroissance du nombre d'établissements participants.

Passons maintenant à l'analyse des autres grappes industrielles de la région et voyons quelles tendances il est possible de tirer de l'évolution du nombre d'employés sur neuf ans.

TABLEAU 9 : Industrie des technologies de l'énergie
Année Établissements Emplois Masse salariale annuelle totale Salaire moyen
2005 840 26 758 1 789 398 634  $ 66 873  $
2014 1 057 37 474 3 241 607 517  $ 86 503  $
Pourcentage de variation 2012-2014 25,8% 40,0% 81,2% 29,4%

Le nombre d'employés du secteur des technologies de l'énergie a connu une augmentation de 40 % de 2005 à 2014. Ces technologies ne font pas partie des sous-secteurs de l'industrie 4.0, mais toute avancée sur le plan de l'efficacité et de la sécurité énergétiques est assurément bénéfique et facilitante pour les entreprises manufacturières.

TABLEAU 10 : Pôle de compétitivité agrégé des technologies de l'environnement 
Année Établissements Emplois Masse salariale annuelle totale Salaire moyen
2005 1 634 32 291 1 918 761 062 $  59 421 $ 
2014 1 657 36 929 2 918 415 740 $  79 028 $ 
Pourcentage de variation 2012-2014 1,40% 14,40% 52,10% 33,00%

Avec une augmentation du nombre d'employés de 14,4 %, le secteur des technologies vertes participe au bon développement de l'industrie 4.0 dans la région de Pittsburgh. Les pressions institutionnelles pour une production manufacturière respectueuse de l'environnement sont grandissantes et, bien que les technologies vertes n'améliorent pas directement l'automatisation des méthodes de production, elles permettent aux entreprises manufacturières de faire face à ces pressions en produisant de façon plus propre et responsable.

TABLEAU 11 : Pôle de compétitivité agrégé des sciences biologiques
Année Établissements Emplois Masse salariale annuelle totale Salaire moyen
2005 389 15 192 977 757 828 $ 64 360 $
2014 394 16 438 1 361 421 302 $ 82 822 $
Pourcentage de variation 2012-2014 1,30% 8,20% 39,20% 28,70%

Il faut voir d'un bon œil le fait qu'une grappe industrielle des sciences de la vie se développe dans la région, avec une augmentation de 8,2 % du nombre d'employés. En effet, puisque les sciences de la vie font partie de l'industrie du savoir, leurs avancées auront potentiellement des répercussions sur les investissements en recherche-développement et dans les programmes universitaires.

TABLEAU 12 : Pôle de compétitivité agrégé des technologies de l'information
Année Établissements Emplois Masse salariale annuelle totale Salaire moyen
2005 1 588 32 902 2 017 595 851 $  61 176 $ 
2014 1 603 27 881 2 298 111 854 $  82 426 $ 
Pourcentage de variation 2012-2014 0,90% -15,30% 13,90% 34,70%

Le tableau 12 contient l'élément le plus surprenant. Le secteur des technologies de l'information est crucial pour l'industrie 4.0, mais il a vu son nombre d'employés diminuer de 15,3 % de 2005 à 2014. Heureusement pour l'industrie, le nombre d'établissements a, pour sa part, légèrement augmenté (0,9 %). Deux hypothèses sont avancées pour expliquer cette situation :

  1. avec le temps, les entreprises de ce secteur ont besoin de moins d'employés pour mener à bien les projets;
  2. une partie de ces entreprises ont potentiellement été incluses dans les tableaux 7 et 8.
TABLEAU 13 : Pôle de compétitivité agrégé des matériaux de pointe
Année Établissements Emplois Masse salariale annuelle totale Salaire moyen
2005 269 12 334 631 057 327 $  51 164 $ 
2014 258 10 057 612 255 891 $  60 879 $ 
Pourcentage de variation 2012-2014 -4,10% -18,50% -3,00% 19,00%

Le secteur des matériaux est celui qui démontre la plus grande décroissance de 2005 à 2014 du point de vue du nombre d'employés. Il faut comprendre que la région de Pittsburgh tente justement de renverser la vapeur et de se distancier des matériaux et de l'acier. Cela se fait progressivement, parallèlement à la croissance des autres secteurs. Il n'y a donc rien d'alarmant dans ces résultats.

Finances

Les entreprises de la région de Pittsburgh ont recueilli plus de 500 millions de dollars en financement de 2014 à 2015 (voir le tableau 14), dont 217 millions en capital de risque en 2015 selon EY (2015). Bien que ce chiffre soit semblable dans les grandes villes américaines, il s'agit d'une somme considérable pour le Midwest, Pittsburgh se classant troisième derrière Chicago et Detroit.

Même si le nombre d'investisseurs a diminué en 2014-2015, le montant du financement accumulé pendant ces deux années représente un sommet pour la région et reflète bien sa croissance. Toujours selon EY (2015), les types d'investisseurs les plus actifs à Pittsburgh en fonction du nombre de tours de financement sont :

  • les investisseurs dans le financement de démarrage et accélérateur (73 tours);
  • les investisseurs particuliers, soit des investisseurs providentiels (« anges ») ou des compagnies familiales (55 tours);
  • les investisseurs de capital de risque (35 tours);
  • les investisseurs privés venant d'une entreprise (16 tours).

Les 73 tours de financement de démarrage démontrent bien l'esprit entrepreneurial de la région. Les 35 tours de capital de risque attestent pour leur part le sérieux des projets qui démarrent à Pittsburgh.

Investisseurs localisés à Pittsburgh qui ont injecté des capitaux dans cette région de 2011 à 2015 (source : EY – Trends and Highlights, 2011-2015)

  • Adams Capital Management
  • Allied Growth Strategies &Management (AGSM)
  • AlphaLab
  • Audrey's Kitchen
  • Birchmere Ventures
  • BlueTree Allied Angels
  • BlueTree Venture Fund
  • Bradford Capital Partners
  • Draper Triangle Ventures
  • Eagle Ventures
  • Grouse Ridge Capital
  • Idea Foundry
  • iNetworks Advisors
  • Innovation Works
  • Meakem Becker Venture Capital
  • Newlin Investment Company
  • Pittsburgh Equity Partners
  • Pittsburgh Life Sciences Greenhouse (PLSG)
  • PLSG Accelerator Fund
  • Riverfront Ventures
  • Smithfield Trust Company
  • Startbot
  • Stonewood Capital Management
  • Swallow Point Ventures
  • SWAT Capital
  • The Hillman Company
  • Woodland Partners
TABLEAU 14 : Capital de risque collecté par les entreprises de la région de Pittsburgh
Année Entreprises Investisseurs Cycles Investissement total
* Données de Dow Jones VentureSource
2014-2015 84 66 84 499 000 000 $
2012-2013 61 78 70 343 000 000 $

Aux fins de cette analyse, il est plus intéressant de décortiquer les investissements par grappes industrielles. Les tableaux 15 et 16 montrent que les compagnies des secteurs des technologies de l'information et des matériaux n'ont pas recueilli beaucoup de financement en 2014-2015. Nous pouvons penser que c'est parce que les tours d'investissement ont fermé tard en 2013, ou tôt en 2016. Il est également possible que la grappe industrielle de l'industrie 4.0 soit bien installée et que la phase de recherche de fonds soit décroissante. Cela s'expliquerait par la présence d'entreprises matures qui prennent de l'expansion par leurs propres moyens financiers.

TABLEAU 15 : TI – activité de capital de risque
Année Entreprises Investisseurs Cycles Investissement total
* Données de Dow Jones VentureSource
2014-2015 28 23 28 108 310 000 $
2012-2013 2100,00% 3300,00% 2500,00% 127 050 000 $

Faits saillants du tableau 15 : Dans le secteur des technologies de l'information, en 2014-2015, on note une baisse de 20 % du capital de risque recueilli de même qu'une diminution du nombre d'investisseurs par comparaison avec 2012-2013. Cependant, les entreprises sont plus nombreuses à s'être partagé le financement (28 en 2014-2015 contre 21 en 2012-2013). Ainsi, la croissance ne tient pas qu'à quelques acteurs : elle est répartie.

Les investisseurs en technologies de l'information étaient les suivants :
CapX Partners, Constellation Technology Ventures, Innovation Works, Kenda Capital, Level Equity, Lightspeed Venture Partners, Menlo Ventures, Norwest Ventures Partners, Tenaya Capital, Total Energy Ventures, Western Digital Technologies.

Voici les compagnies qui ont bénéficié de ces capitaux :
Acrobatiq, Aquion Energy, AthleteTrax, Avere Systems, AVYAYAH Technologies, Bansen Labs, BreatheWise, CapSen Robotics, Certes Networks, Clarabyte Solutions, Conversant Labs, Diamond Kinetics, Digital Dream Labs, FreshTemp, HEBI Robotics, Inteligistics, Jetpack Workflow, kWantera, Medallion Analytics, PacketViper, SolePower, TestWorks, The Efficiency Network, Truly Accomplished, Voci Technologies, Wombat Security Technologies.

TABLEAU 16 : Biens d'équipement et matériaux industriels – activité de capital de risque
Année Entreprises Investisseurs Cycles Investissement total
* Données de Dow Jones VentureSource
2014-2015 8 7 8 15 950 000 $
2012-2013 10 14 13 40 370 000 $

Faits saillants du tableau 16 : Dans le secteur des biens et matériaux industriels, on remarque une nette décroissance des investissements entre 2012-2013 et 2014-2015. Les fonds amassés en 2014-2015 représentent une infime partie du capital de risque investi dans la région de Pittsburgh.

Les investisseurs dans l'industrie des matériaux étaient les suivants :
BlueTree Allied Angels, Idea Foundry, Innovation Works.

Voici les compagnies qui ont bénéficié de ces capitaux :
ATRP Solutions Inc., IAM Robotics, Identified Technologies, Interphase Materials, Liquid X Printed Metals, LumiShield Technologies, PittMoss, Seegrid.

Stratégie d'exportation

Est-ce qu'une entreprise québécoise installée à Pittsburgh pourrait profiter de cet emplacement géographique pour exporter à travers le monde?

Le tableau 17 montre que l'économie de la région de Pittsburgh est florissante, comme en témoignent des exportations en hausse de 45,2 % sur neuf ans. On remarque également qu'il existe beaucoup de liens commerciaux et d'infrastructures pour exporter vers l'Asie, même si le Canada demeure le premier débouché à l'exportation.

Exportations de produits vers certains pays sélectionnés par la région métropolitaine Pittsburgh 
Marché 2013 2014 % de variation entre 2005-2014
Pays de l'ALENA 3 596 874 582 $  3 896 245 406 $  61,20%
Canada 2 776 505 951 $  2 954 874 874 $  64,70%
Mexique 822 368 631 $  941 370 532 $  51,00%
Caraïbes – Amérique centrale 193 600 004 $  154 143 648 $  -14,00%
Amérique du Sud 505 267 047 $  446 757 763 $  7,70%
Brésil
Autres pays d'Amérique du Sud
Union européenne 1 909 814 219 $  2 149 631 123 $  22,20%
Belgique
Allemagne 472 980 240 $  56,80%
Autres pays de l'Union européenne 1 676 650 883 $  51,30%
Asie 3 196 322 882 $  2 818 284 292 $  113,40%
Chine 1 336 609 409 $  613 619 039 $  34,60%
Japon 666 604 158 $  643 611 154 $ 
Corée du Sud 529 069 707 $ 
Autres pays d'Asie   664 039 608 $  1 561 054 099 $  80,50%
Afrique 183 686 122 $  131 764 816 $  65,90%
Proche-Orient, Australie, autres 856 851 227 $  418 970 955 $  -42,50%
Total 10 444 416 083 $  10 015 798 003 $  45,20%

Concurrence

Voici une liste récente des compagnies dominantes dans l'industrie 4.0 de la région de Pittsburgh. Pour bien comprendre cette liste, il faut savoir que les organisations qui y figurent n'ont pas nécessairement conçu les procédés de fabrication qu'elles utilisent. Plus précisément, certaines compagnies (comme Bombardier) ont elles-mêmes mis au point la technologie nécessaire, alors que d'autres se sont simplement procuré les plus récents outils afin d'être compétitives. La base de données de la PRA ne permet pas de séparer les entreprises manufacturières des fournisseurs de solutions à l'automatisation; cependant, la liste fournie nous permet de prendre conscience de l'ampleur de la grappe industrielle de même que de la variété des acteurs et des produits finaux. Suivra une liste des compagnies dominantes dans le domaine des technologies de l'information.

TABLEAU 18 : Principales entreprises actives dans le secteur de la fabrication de pointe

Entreprise Site Web Secteur d'activité Emploi
Source : Alliance régionale de Pittsburgh – Septembre 2016
Alcoa, Inc. www.alcoa.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Transformation des métaux 1 800
Kraft Heinz Co. www.heinz.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Fabrication de produits alimentaires 800
PPG Industries, Inc. www.ppg.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Fabrication de matériaux 2 200
AK Steel www.aksteel.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Aciers et produits en acier 1 400
FedEx Ground www.fedex.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Transport et logistique  
Eaton Electrical www.eatonelectrical.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Produits électriques et fabrication 1 300
Siemens www.usa.siemens.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Technologies d'automatisation et de mobilité 1 600
United States Steel Corp. www.uss.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Transformation des métaux 5 100
Curtiss Wright www.cwfc.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Énergie/Pompes/Électronique 1 000
Mylan NV www.mylan.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Industrie pharmaceutique et fabrication 500
Wesco International www.wesco.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Produits électriques et distribution  
World Kitchen Consumer Products www.worldkitchen.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Produits et matériaux pour la cuisine 425
Direct Energy Business https://business.directenergy.com/canada.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Gestion de l'énergie  
Westinghouse Electric Co. www.westinghouse.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Production d'énergie et ingénierie 5 600
Spang www.spang.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Composantes magnétiques 600
Covestro AG www.covestro.us.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Fabrication de dispositifs médicaux/Polymères 750
Allegheny Technologies, Inc. www.alleghenytechnologies.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Transformation des métaux 2900
StarKist www.starkist.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Fruits de mer 100
WABTEC Corporation www.wabtec.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Fabrication de composantes pour le transport 500
Treehouse Foods www.treehousefoods.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Aliments et boissons 600
84 Lumber Company www.84lumber.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Distribution de matériaux de construction  
Kennametal, Inc. www.kennametal.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Fabrication de machines industrielles 1 300
Tegrant Corp., Protexic Brands www.tegrant.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Emballage de produits de consommation 900
Armada Group, Inc. www.thearmadagroup.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Logistique  
Joy Global Underground www.joy.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Fabrication de machinerie  
TMK IPSCO Steel www.ipsco.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Produits tubulaires 700
Koppers Holdings www.koppers.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Fabrication de produits chimiques 125
GENCO www.genco.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Logistique  
Matthews International www.matw.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Secteur manufacturier 900
Thermal Windows and Doors www.thermalwindowsanddoors.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Portes et fenêtres 450
LANXESS www.lanxess.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Fabrication de produits chimiques  
Michael Baker International LLC www.mbakerintl.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Ingénierie  
Evoqua Water Technologies www.evoqua.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Technologie de l'eau  
MSA Safety www.msasafety.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Fabrication de produits pour la sécurité 1 300
Ampco-Pittsburgh Corp. www.ampcopittsburgh.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Machines de traitement des matières plastiques, rouleaux d'acier 380
Pittsburgh Glass Works www.pgwglass.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Fabrication de vitres pour automobiles  
Elliott Group www.elliott-turbo.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Fabrication de machines industrielles/turbocompresseurs 1 260
Anchor Hocking Corp. www.anchorhocking.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Produits de verre pour la vente au détail 400
II-VI www.ii-vi.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Matériaux d'ingénierie, composantes optoélectriques 460
Ellwood Group www.ellwoodgroup.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Composantes de métaux lourds 675
Mitsubishi Electric www.meppi.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Systèmes électroniques et électriques 800
Ansaldo STS USA www.ansaldo-sts.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Systèmes de transport intégrés 590
NOVA Chemical www.novachem.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Matières plastiques et produits chimiques 400
Calgon Carbon Corp. www.calgoncarbon.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Purificateur d'air et d'eau, charbon actif 385
Oberg Industries www.oberg.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Composantes et outillage de précision 630
Bombardier www.bombardier.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Trains et avions 770
L.B. Foster Co. www.lbfoster.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Produits tubulaires pour rails 110
City Brewing www.citybrewery.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Boissons 400
Penn United Technology www.pennunited.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Solutions de fabrication de précision 580
Perryman Co. www.perrymanco.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Produits en titane 395
Bayer Corp. www.bayerus.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Matières premières, produits pharmaceutiques 1 500
Caterpillar www.cat.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Machinerie lourde, systèmes électriques 400
Philips Respironics www.respironics.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Appareils respiratoires et pour le sommeil 1 650
Bechtel Group www.bechtel.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Sources d'énergie, installations chimiques, métaux 3 000
Polyconcept North America www.polyconcept.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Matériel promotionnel 950
Carmeuse Lime & Stone www.carmeusena.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Chaux et calcaire 170
Emerson Process Management www.emersonprocess.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Technologies liées à l'analytique, au contrôle et à la mesure 800
Hussey Copper www.husseycopper.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Cuivre et alliages de cuivre  
HVL/Douglas Laboratories www.douglaslabs.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Suppléments nutritifs 450
Tru-Food Manufacturing www.trufoodmfg.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Chocolat, granola, collations 500
Universal Stainless & Alloy Products www.univstainless.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Aciers spéciaux 345
Ansys www.ansys.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Logiciels d'ingénierie  
Veka Inc. www.vekainc.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Vinyle extrudé 420
Black Box Corporation www.blackbox.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. Produits électroniques / Solutions informatiques 400

Voici la liste de la PRA regroupant les entreprises innovantes en technologies de l'information. Ces entreprises peuvent fournir des solutions infonuagiques (cloud), de cybersécurité, d'entreposage de données, etc. Il n'existe malheureusement pas de liste propre à la robotique et à l'automatisation, mais certains compétiteurs de ce sous-secteur seront mentionnés dans notre analyse détaillée de la concurrence (voir La concurrence en détail ci-dessous).

TABLEAU 19 : Compagnies dominantes en technologies de l'information à Pittsburgh
Company Website Phone Number Emplois
Source: Pittsburgh Regional Alliance, Pittsburgh Business Times Book of Lists 2015-16.  6.28.2016
AC Coy www.accoy.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. 800-784-5773 105
AEC Group www.aecgroup.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. 412-838-0100 125
All Lines Technology (LANtek) www.all-lines-tech.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. 724-720-6100 230
Ansys www.ansys.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. 724-746-3304 490
Apple www.apple.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. 412-316-2460 N/A
Ariba www.ariba.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. 412-434-0500 400
Black Box Corp. www.blackbox.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. 724-746-5500 400
Branding Brand www.brandingbrand.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. 412-567-4903 195
CA Technologies www.ca.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. 1-800-225-5224 180
Carnegie Learning www.carnegielearning.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. 888-851-7094 120
CIBER Inc www.ciber.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. 412-322-4494 120
Cogent Infotech www.cogentinfo.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. 412-835-2700 100
Compunetix www.compunetix.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. 412-373-8110 315
Computer Enterprises www.ceiamerica.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. 412-341-3541 50
Confluence www.confluence.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. 412-802-8632 130
Consolidated Communications www.consolidated.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. 866-989-2255 150
Crown Castle USA www.crowncastle.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. 877-486-9377 700
CTG Life Sciences Solutions www.ctg.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. 412-323-8600 100
Dynamics Inc www.dynamicsinc.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. 724-274-6484 100
ECI Telecom www.ecitele.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. 412-809-4200 150
Electro Optics Center www.eoc.psu.edu.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. 724-295-7000 130
Electronics for Imaging www.efi.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. 412-456-1141 125
Fujitsu Consulting www.fujitsu.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. 412-255-3735 275
General Dynamics Viz www.gdviz.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. 412-432-2200 110
Google www.google.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. 412-345-6700 350
Honeywell www.vocollectvoice.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. 412-829-8145 380
Level 3 Communications www.level3.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. 412-770-6218 120
M*Modal www.mmodal.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. 412-422-2002 160
NetApp www.netapp.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. 724-741-5000 250
Netronome www.netronome.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. 724-778-3290 180
Progeny Systems www.progeny.net.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. 724-239-3939 120
Pyramid Consulting Group Inc. www.pyramid-group.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. 724-934-0158 60
RDX www.rdx.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. 855-739-3227 170
SDLC Partners www.sdlcpartners.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. 412-373-1950 330
Sierra w/o Wires www.sierraexperts.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. 412-722-0707 25
Smith Micro www.smithmicro.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. 412-630-9570 240
Software Engineering Institute www.sei.cmu.edu.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. 412-268-5800 450
Summa www.summa-tech.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. 412-258-3300 150
TEKsystems Inc www.teksystems.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. 412-919-3900 40
Tele-Tracking Technologies www.teletracking.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. 800-927-0294 270
Tollgrade Communications Inc www.tollgrade.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. 724-720-1400 80
VITAC www.vitac.com.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. 724-514-4000 150

La concurrence en détail

Dans un article du site ImaginePittsburgh.com, lancé par la Allegheny Conference on Community Development, on apprend que laWestinghouse Electric, une firme d'ingénieurs, construit et entretient des modules d'énergie nucléaire à travers le monde, alors que PPG Industries, Calgon Carbon, LANXESS et NOVA Chemicals sont des leaders de l'industrie dans la production chimique et dans les revêtements de haute qualité. L'article parle aussi d'ACUTRONIC et d'ExOne, qui sont des chefs de file en impression 3D.

Par ailleurs, dans le magazine Made in PA de l'été 2016, on peut lire que la compagnie ANSYS propose une simulation préconception qui améliore le taux de rappel et réduit le délai de production ainsi que les coûts. On y découvre aussi qu'Eaton se spécialise, à son usine de Beaver, dans des dispositifs de gestion de l'énergie électrique, hydraulique et mécanique en vue d'offrir une source d'énergie plus efficace, sécuritaire et écoresponsable.

Toujours dans ce numéro du Made in PA, on peut suivre les succès de l'entreprise de technologies de l'information B-Three Solutions. Cette dernière se spécialise dans le développement de logiciels sur mesure ainsi que dans la gestion des données et des serveurs. L'article en question démontre le rôle de la grappe industrielle : la proximité de la compagnie B-Three Solutions, qui a fourni un service adapté dans les 24 heures, s'est avérée un avantage compétitif pour l'entreprise manufacturière BOSS Controls.

Un autre article mentionne que MECCO est un innovateur dans le domaine de la traçabilité, de la vérification et du marquage des pièces dans une chaîne de production. C'est également un champion bien établi de l'Internet des objets dans la région. L'édition d'été du magazine relève en outre que la compagnie Projex (Project Execution Network) offre des services analytiques accompagnés d'une solution infonuagique complète (serveur, plateforme, logiciels de gestion, etc.). Dans le même domaine, Consolidated Communications propose aussi une telle solution en plus de fournir un service de protection des données.

Comme nous l'avons vu précédemment, la PRA nomme, d'après un rapport de General Electric, quelques champions selon les sous-secteurs. Ainsi, Astrobotic, la Carnegie Mellon University (CMU), le National Robotics Engineering Center (NREC), le CMU Robotics Institute, RE2 Robotics, RedZone Robotics et Uber Technologies sont des experts de l'intelligence artificielle et de la robotique.

Pour la cybersécurité, il faut considérer le CERT Coordination Center, le CMU CyLab, la National Cyber-Forensics & Training Alliance (NCFTA), la Pittsburgh High Tech Crimes Task Force et Wombat Security Technologies. Finalement, la PRA met en relief les avancées de certaines entreprises en impression 3D : le Alcoa Technical Center, America Makes, le CMU Additive Manufacturing Lab, le General Electric Center for Additive Technology Advancement et le Robert Morris University National Additive Manufacturing Innovation Institute.

Notons également la présence de deux géants québécois : Bombardier, qui conçoit des systèmes automatisés sur rail, et SNC-Lavalin, qui se spécialise dans l'industrie chimique.

L'Allemagne

À l'échelle mondiale, la plus grande concurrence dans le domaine des techniques de fabrication avancée vient de l'Allemagne. Cette nation est pionnière dans ce domaine et à l'origine du terme Industry 4.0. Elle sera d'ailleurs la terre d'accueil d'une usine presque complètement automatisée d'Adidas, où l'intervention humaine se limitera à la simple supervision des activités. La production devrait commencer en 2017. Pour plus de détails, consultez cet article du Guardian.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité..

Ainsi, la présence d'institutions allemandes, tel le German Center for Research and Innovation, dans la région de Pittsburgh implique que les leaders mondiaux (les Allemands) reconnaissent que la région de Pittsburgh propose des opportunités de partenariats intéressantes et que la recherche faite sur place est de qualité et innovante. Bien qu'il faille voir le savoir-faire allemand comme une compétition à l'échelle mondial, il faut plutôt savoir en tirer profit à l'échelle locale, spécifiquement lorsque leurs institutions viennent s'installer à proximité.

Ce qui est intéressant dans le cas du German Center for Research and Innovation, c'est que les événements qu'il organise sur l'industrie 4.0 se déroulent à Pittsburgh, bien que son seul établissement en Amérique du Nord soit situé à New York. En effet, les autres événements dont le centre de recherche est responsable, par exemple en technologies propres (cleantech) ou en biotechnologies (biotech), se déroulent, eux, à New York. Il s'agit d'un signe notable de l'effervescence et de l'avancement technologiques qui caractérisent la région de Pittsburgh.

Stratégie d'entrée sur le marché

Des infrastructures bien établies

La région de Pittsburgh possède les infrastructures et le savoir-faire nécessaires au bon développement de toute entreprise. Afin d'offrir les meilleures possibilités de croissance et de recrutement, elle a investi dans des centres et des programmes de recherche de même que dans des infrastructures modernes.

Les compagnies établies à Pittsburgh bénéficient de trois chemins de fer de classe 1, dont une voie ferrée canadienne (Lake Erie), pour importer et exporter leurs marchandises. Selon la PRA, 850 millions de dollars ont été investis dans le programme d'amélioration des chemins de fer de la région.

La ville est également desservie par six autoroutes inter-États.

Pour le transport naval, la région possède le deuxième port non côtier (à l'intérieur des terres) en importance des États-Unis. Ce port offre un service complet de transfert des marchandises vers le train ou les véhicules lourds.

Au besoin, un transport aérien est possible via l'aéroport international de Pittsburgh. L'établissement possède les infrastructures nécessaires pour accueillir des avions-cargos.

À propos de la main-d'œuvre et du capital humain, la région s'enrichit chaque année de plus de 1 600 ingénieurs diplômés en provenance des 35 universités et collèges supérieurs de la zone métropolitaine. Selon la PRA,la main-d'œuvre de la région est éduquée, abondante entreprenante, engagée et dotée d'un esprit de collaboration.

Comment évaluer les coûts liés à l'exploitation d'une entreprise dans la région? Ces coûts, concurrentiels et prévisibles, sont de trois ordres et constituent autant d'arguments, selon la PRA, pour inviter les entreprises à s'implanter à Pittsburgh :

  • Le taux des salaires atteint 96 % de la moyenne nationale (source : U.S. Bureau of Labor Statistics);
  • Les coûts d'exploitation représentent 94 % de la moyenne nationale (source : Moody's Economy.com);
  • Le coût de la vie correspond à 96 % de la moyenne nationale, faisant en sorte qu'il est possible de profiter de tout ce que la région a à offrir au chapitre de la qualité de vie (source : Council for Community and Economic Research – C2ER).

À titre indicatif et en dollars américains, voici des données qu'il est intéressant de comparer avec celles du Québec :

TABLEAU 20 : Salaires moyens dans la région métropolitaine de Pittsburgh en 2013
Secteurs Taux horaire moyen Salaire moyen annuel Salaire moyen, annuel au Salaire moyen, annuel, employé expérimenté
Source : Bureau des statistiques du travail 2014
Architecture et ingénierie 35,64 $ 74 130 $  44 610 $  88 890 $
Arts, design et divertissement 24,05 $ 50 030 $  23 950 $  59 740 $
Nettoyage et entretien des bâtiments et des terrains 12,53 $ 26 070 $  17 540 $  30 330 $
Opérations commerciales et financières 31,32 $ 65 140 $  37 600 $  78 910 $
Services sociaux et communautaires 18,76 $ 39 030 $  24 450 $  46 330 $
Informatique et mathématiques 33,92 $ 70 550 $  42 520 $  84 570 $
Construction et exploitation 22,45 $ 46 690 $  28 890 $  55 580 $
Éducation, formation et bibliothèque 26,66 $  55 450 $  27 740 $   69 300 $
Agriculture, pêcherie et foresterie 13,61 $ 28 300 $  18 700 $   33 100 $
Préparation et service des aliments 10,26 $  21 350 $  16 790 $   23 630 $
Professionnels de la santé et personnel technique  33,39 $  69 460 $  35 600 $   86 390 $
Soutien des soins hospitaliers 13,21 $  27 480 $  19 540 $   31 450 $
Entretien et réparation des installations 20,74 $  43 130 $  26 320 $   51 540 $
Domaine juridique 49,70 $ 103 370 $  39 690 $  135 200 $
Sciences de la vie, sciences physiques et sociales 29,84 $  62 070 $  34 090 $   76 060 $
Gestion 54,95 $  114 290 $  56 830 $   143 020 $
Fonctions administratives et de soutien administratif  16,19 $  33 670 $  21 160 $   39 920 $
Soins et services personnels 11,20 $  23 290 $  16 790 $   26 540 $
Production 18,10 $ 37 650 $  23 770 $   44 580 $
Service de protection 18,83 $  39 160 $  19 140 $   49 170 $
Ventes et secteurs connexes 18,40 $ 38 270 $ 17 040 $   48 880 $
Transport et manutention de matériel 16,21 $  33 720 $  18 970 $   41 100 $

Pour une entreprise manufacturière québécoise : export ou investissement direct?

Plusieurs facteurs peuvent restreindre l'exportation des produits d'une entreprise manufacturière du Québec vers le marché américain. Ainsi, si une entreprise n'a pas un réel besoin de s'installer aux États-Unis afin d'accéder au marché de l'industrie 4.0 de Pittsburgh, l'exportation mérite, dans la majorité des cas, d'être privilégiée. Dans le cas contraire, par exemple si les frais d'exportation sont trop élevés pour être compétitifs, si la loi sur le pourcentage de valeur ajoutée au Canada pose problème, ou pour toute autre raison faisant de l'exportation une solution coûteuse, les entreprises auraient avantage à suivre les conseils suivants portant sur l'entrée sur le marché.

La raison principale d'une entrée physique sur le territoire américain est presque toujours l'accès direct au marché. Plusieurs villes et régions du nord-est des États-Unis offriront un accès similaire en matière d'infrastructures et de réglementation. Puisque cette fiche se rapporte à l'industrie 4.0, pensons au marché américain comme potentiel accélérateur technologique. Dans cette optique, en plus d'accéder directement au marché, une entreprise manufacturière pourrait choisir Pittsburgh dans le but de s'installer dans la grappe industrielle et de bénéficier de solutions à la fine pointe de la technologie pour automatiser ses procédés de fabrication. Trouver un partenaire dans la région de Pittsburgh peut aussi être une option intéressante. Un partenariat avec une entreprise manufacturière locale qui fabriquerait le produit québécois, moyennant des redevances ou autres formes de compensation, permettrait d'énormes économies. En effet, comme l'industrie 4.0 est extrêmement compétitive, et que l'investissement de base est par conséquent très élevé, un partenariat de production permet de profiter du savoir-faire local sans avoir à établir sa propre usine à Pittsburgh.

Cependant, il est très important de se poser une question fondamentale : « Ai-je une technologie à protéger ou suis-je un leader par mon design, mes procédés de fabrication actuels ou pour d'autres raisons? » Si votre avantage compétitif relève des procédés de fabrication et du savoir-faire mis au point au Québec, un partenariat n'est pas recommandé. Bien que l'investissement de base semble majeur, un leader technologique ne doit pas partager son savoir, à moins qu'il n'y ait aucune autre solution. Si l'avantage compétitif de la compagnie québécoise relève plutôt d'un design original, par exemple dans le secteur de la mode, ou encore de la qualité des intrants, comme pour l'industrie agroalimentaire, alors le partenariat avec une entreprise manufacturière de Pittsburgh est tout indiqué.

Pour une entreprise québécoise offrant un service de modernisation des procédés de fabrication

De toute évidence, un bon produit, bien présenté, à un prix compétitif trouvera possiblement un acheteur, et ce, au Québec comme aux États-Unis. Cependant, selon l'analyse de l'industrie 4.0 à Pittsburgh, il semble que proposer le meilleur produit au meilleur prix pourrait très bien ne pas être suffisant pour obtenir les contrats convoités dans la grappe industrielle des procédés de fabrication avancée de cette région.

Tant les magazines spécialisés de la région, comme TEQ: State of the Industry, que des articles universitaires prestigieux, par exemple de la Harvard Business School, présentent la proximité comme étant un avantage compétitif exceptionnel dans cette industrie. Comme nous l'avons mentionné à plusieurs reprises, la complémentarité des sous-secteurs de l'industrie implique une collaboration étroite entre les différents fournisseurs d'une entreprise manufacturière. Les achats centralisés (one-stop shopping) n'existant pas encore dans l'industrie 4.0, les entreprises doivent coopérer.

Pour expliciter cette idée, prenons l'exemple volontairement simplifié du vélo. Bien que certaines entreprises ne fabriquent que des pneus et doivent coopérer avec celles qui produisent les jantes, et éventuellement le reste des pièces, il existe des entreprises qui font des vélos dans leur totalité. Au moment de la vente du produit final, si celui-ci est complet, la proximité du fabricant aura peu d'influence (bien que celle-ci ne sera jamais nulle). L'industrie des techniques de fabrication avancée (advanced manufacturing) n'en est pas encore là : les fournisseurs experts en robotique doivent collaborer avec ceux spécialisés dans l'entreposage de données et les technologies de l'information et des communications.

Ainsi, bien que sa solution logicielle soit réellement la meilleure sur le marché, si l'entreprise n'est pas physiquement présente dans la région de Pittsburgh afin de faciliter les relations avec les autres fournisseurs et de livrer un service adapté, rapide et efficace à l'entreprise manufacturière, il est fort possible que celle-ci choisisse une compagnie locale, même si sa solution est un peu moins performante. En effet, l'entreprise manufacturière gagnera un avantage compétitif si tous les fournisseurs concernés coordonnent facilement leur travail. Au fil du temps, les fournisseurs de différents sous-secteurs en viendront à se connaître et à être habitués à travailler ensemble pour différents clients. C'est l'un des effets escomptés de la grappe industrielle, qui accélère les processus, réduit les coûts et, ultimement, encourage la diffusion des connaissances d'une organisation à l'autre. Cette diffusion du savoir se fait entre partenaires, et non entre compétiteurs.

De toute évidence, le Québec n'est pas situé à une distance déraisonnable de la région métropolitaine de Pittsburgh. Il n'est donc pas certain que cette distance soit un réel problème. Théoriquement, les études démontrent que la proximité des entreprises dans cette industrie crée un avantage compétitif. Est-ce que la proximité entre le Québec et la Pennsylvanie offre un avantage compétitif par rapport à la distance existant entre cet État et la Silicon Valley, en Californie? Dans l'absolu, oui. Toutefois, les études démontrent qu'au-delà de la proximité, une entreprise trouvera toujours que faire du commerce avec une entreprise étrangère représente un obstacle supplémentaire. Cet obstacle s'amenuise beaucoup, et tend vers zéro, lorsque l'entreprise étrangère s'implante dans le pays de ses partenaires. Pour bien comprendre le modèle CAGE (distance culturelle, administrative, géographique et économique) (CAGE distance framework), consultez ce site : www.ghemawat.com/cage/.

Cela dit, ce modèle reste théorique et le Canada est évidemment plus semblable aux États-Unis que la majorité des autres pays du monde.

Partenaires universitaires

Il ne faut pas sous-estimer l'aide qu'un partenaire universitaire peut potentiellement fournir. Les universités américaines disposent de plusieurs outils qui font d'elles des alliées de choix. Par exemple, la Carnegie Mellon University et l'Université de Pittsburgh possèdent d'imposants budgets de recherche, arrivant respectivement au 85e et au 16e rang de l'ensemble des budgets de recherche universitaire en 2014, ce qui représente plus de 900 millions de dollars au total.

Ces universités se concentrent spécialement sur les mathématiques et les sciences informatiques. Une fois les budgets triés par catégories, la Carnegie Mellon University proposait le deuxième budget de recherche universitaire en importance des États-Unis pour les mathématiques et les sciences informatiques en 2014; l'Université de Pittsburgh arrivait quant à elle au 50e rang. Les plus récents classements du US News & World Report donnaient à la Carnegie Mellon University le titre de « meilleur établissement de deuxième cycle universitaire pour l'informatique ».

Ainsi, la région compte deux partenaires universitaires de choix pour une entrée stratégique sur le marché, de nouvelles technologies pouvant être mises au point en collaboration avec eux. Notons qu'EY relève 122 brevets et 297 accords de transfert technologique générés par les universités de la région de Pittsburgh en 2015.

Un partenariat de recherche avec une de ces universités est intéressant, mais le réseau professionnel que celles-ci entretiennent avec les acteurs de l'industrie 4.0 l'est tout autant. Ces relations privilégiées pourraient potentiellement aider une entreprise québécoise. Ultimement, les universités rendent plus facile le recrutement local, et leur contrôle sur la formation et le savoir acquis est excellent. Par conséquent, un partenariat est aussi valable avec une université qu'avec un partenaire d'affaires traditionnel. Les entreprises québécoises sont donc fortement encouragées à travailler en collaboration avec la Carnegie Mellon University et l'Université de Pittsburgh. Ces partenaires les aideront à élaborer une meilleure stratégie d'entrée sur le marché de l'industrie 4.0 dans la région grâce à leurs trois principaux atouts mentionnés précédemment :

  1. la recherche et l'innovation;
  2. le réseau d'affaires;
  3. le recrutement.

Veuillez joindre la Délégation générale du Québec à New York.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. pour obtenir de l'aide afin d'entrer en contact avec ces universités.

Obstacles au développement des affaires

De façon générale, il y a beaucoup plus d'occasions que d'obstacles en matière de développement des affaires pour l'industrie 4.0 dans la région de Pittsburgh. Les entreprises québécoises devraient consulter cette section afin d'acquérir de l'information essentielle et stratégique, et non y trouver des motifs de découragement. À la différence d'une entreprise travaillant dans le domaine de la santé, où les lois américaines sont très strictes, ou dans celui de la construction et des infrastructures, où les demandes de permis et les lois sont un enjeu important, l'entreprise québécoise désirant pénétrer le marché américain de l'industrie 4.0 n'éprouvera pas de problèmes majeurs.

Main-d'œuvre

Aucun obstacle lié à la main-d'œuvre n'est à prévoir. Comme nous l'avons mentionné précédemment, la population active de la région est nombreuse, éduquée, motivée et moins coûteuse comparativement à la moyenne américaine.

Propriété intellectuelle

Pour les droits en matière de propriété intellectuelle, de brevets ainsi que la protection qui s'y rattache, il faut se référer au règlement de l'ALENA (Accord de libre-échange nord-américain). Cela est valable tant pour l'exportation via le Québec que pour l'implantation en sol américain.

L'ALENA contient plusieurs dispositions législatives ayant trait à la propriété intellectuelle qui peuvent se détailler en trois axes principaux. En premier lieu, cet accord établit que les États membres doivent assurer un minimum de protection des droits liés à la propriété intellectuelle qui sont garantis par d'autres instruments de droit international (que les États n'avaient peut-être pas ratifiés à la base) et requiert également que des mesures concrètes soient mises en place pour faire respecter ces droits. Les États membres peuvent accorder une plus grande protection que celle exigée par l'accord, mais ne peuvent l'affaiblir. Ce minimum de protection couvre autant les brevets que les droits d'auteur, en passant par les secrets commerciaux et les marques de commerce.

En second lieu, l'ALENA exige que les États membres appliquent cette protection à toutes leurs frontières de manière à empêcher que des produits contrefaits ou copiés ne soient importés sur leur territoire, ce qui assure un respect réel de la propriété intellectuelle.

En dernier lieu, l'ALENA met en place un système de règlement des différends pour les ayants droit dans tous les États membres. L'accord leur permet ainsi d'avoir des recours efficaces contre ceux qui ne respecteraient pas leurs droits, les autorisant même à réclamer des compensations pour dommages et intérêts. Il s'agit d'un mécanisme de recours qui s'ajoute à ceux qui sont déjà en place à l'échelle nationale (ex. : l'Office de la propriété intellectuelle du Canada) et qui s'assure que les ayants droit peuvent judiciariser leurs différends et faire respecter leurs droits.

Administration

Une entreprise qui souhaite se tourner vers l'exportation peut consulter avec profit les guides suivants :

Il faut bien comprendre qu'exporter une seule fois un bien non tangible, par exemple un logiciel, puis fournir un service de soutien à distance relève d'une logistique bien différente de celle qui permet l'exportation de biens tangibles sur une base régulière.

Une compagnie qui désire s'établir physiquement sur le territoire américain doit, pour s'enregistrer, prendre en considération quatre niveaux administratifs. D'abord, le palier fédéral représente le principal obstacle potentiel. Les non-résidents trouveront des réponses aux questions législatives les plus importantes dans un petit guide en ligne conçu par le gouvernement des États-Unis : How to Set Up a US Company as a Non-Resident.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité..

L'entreprise devra aussi entrer en contact avec la municipalité visée. S'il s'agit de Pittsburgh, il faut s'adresser à la mairie de cette ville, dont les coordonnées figurent à la section 2.10 de cette fiche. Si l'endroit choisi se trouve dans une autre municipalité en périphérie de Pittsburgh, il faudra alors s'assurer d'obtenir tous les permis nécessaires et de vérifier le zonage.

Le niveau administratif suivant est le comté. Généralement, les entreprises n'ont pas besoin de s'enregistrer auprès du comté d'Allegheny. Pour connaître les exceptions dans ce comté, veuillez suivre le lien suivant : When a Business Must Be Registered.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité..

Enfin, les lois américaines varient énormément d'un État à l'autre. Pour enregistrer votre entreprise dans l'État de la Pennsylvanie, prière de consulter et de remplir les formulaires nécessaires : Registration Forms.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité..

Événements importants

Pour tisser des liens de confiance et d'affaires avec des partenaires locaux, il est recommandé d'assister à plusieurs événements.

Ces événements offrent une vitrine sur l'industrie, des occasions de prise de parole, un bilan des mises à jour législatives, des discussions sur les défis de l'industrie, etc.

Les événements organisés par le Pittsburgh Technology Council sont nombreux. Ce sont aussi généralement les plus pertinents.

Veuillez noter que certains événements ont déjà eu lieu, leur présence dans la liste est en prévision que l'événement se répète dans les années à venir.

CMO Insights: Adobe, Forrester, Kennametal, Ryan and Siteworx
Lieu : The Rivers Club, 301 Grant Street, Pittsburgh
Date : 27 septembre 2016

Huntington Breakfast Briefing: Sheetz
Lieu : The Rivers Club, One Oxford Center, 301 Grant St, Pittsburgh, PA 15219, Pittsburgh
Date : 27 octobre 2016

Hire UP University Recruiting Event
Lieu : Wyndham Pittsburgh University Center, Main Ballroom, 100 Lytton Avenue, Pittsburgh
Date : 17 octobre 2016

The Pittsburgh Technology Leaders Group is conducting the third of a three part series on "Creating a Great Culture"
Lieu : Pittsburgh Technology Council, 1st Floor Resource Room, 2000 Technology Drive, Pittsburgh
Date : 19 octobre 2016

Early Stage Legal Considerations for Entrepreneurs and High Growth Tech Companies
Lieu : Pittsburgh Technology Council, 1st Floor Resource Room, 2000 Technology Drive, Pittsburgh
Date : 3 novembre 2016

Pittsburgh Tech 50 Awards
Lieu : Wyndham Grand Hotel, 600 Commonwealth Pl, Pittsburgh, PA 15222, Pittsburgh
Date : 3 novembre 2016

Reimagining Technology in Learning
Lieu : Montour High School, 223 Clever Road, McKees Rocks, Pittsburgh
Date : 7 et 8 novembre 2016

Up There & Way Up There: Robotics in Space – Expert Roundtable at Astrobotic. Land vs. Air: How Will Innovations in Aerospace Robotics Impact Robotics on Land and Vice-Versa
Lieu : Astrobotic, 2515 Liberty Avenue, Pittsburgh
Date : 21 septembre 2016
Organisateur : German Center for Research and Innovation

Pittsburgh Area NetSuite User Group Meeting
Lieu : Offices of The Society for Protective Coatings (SSPC), 800 Trumbull Drive, Pittsburgh
Date : 6 octobre 2016
Organisateur : The Society for Protective Coatings

Protecting your Ideas and Content: What you Need to Know about Intellectual Property
Lieu : Pittsburgh Technology Council, 1st Floor Resource Room, 2000 Technology Drive, Pittsburgh
Date : 19 octobre 2016
Organisateurs : The Creative Industries Network, Barry Coyne, Patent Attorney and Pittsburgh Technology Council

Fall Member Face2Face Mixer
Lieu : BNY Mellon Innovation Center, 500 Grant Street, 12th Floor, Pittsburgh
Date : 26 octobre 2016
Organisateurs : Pittsburgh Technology Council and BNY Mellon Innovation Center

2016 Healthcare Cybersecurity Symposium
Lieu : Jared L. Cohon University Center, 5032 Forbes Ave, Pittsburgh, PA 15213, Carnegie Mellon University
Date : 31 octobre 2016
Organisateurs : Cyburgh, PA Initiative, Pittsburgh Technology Council and BNY Mellon Innovation Center

Advanced Manufacturing Canada: Conference & Exhibition
Lieu : Toronto Congress Center, 650 Dixon Rd, Etobicoke, ON M9W 1J1, Toronto
Date : 2 et 3 novembre 2016
Organisateur : Advanced Manufacturing Canada

Design Matters: Experimentation in Business – Building Prototypes for Real Audiences, with MAYA Design
Lieu : Pittsburgh Technology Council, 2000 Technology Drive, Pittsburgh
Date : 14 décembre 2016
Organisateurs : Pittsburgh Technology Council, The Creative Industries Network and MAYA Design

Québec Day in Pittsburgh
Lieu : à déterminer
Date : à déterminer
Organisateur : Délégation générale du Québec à New York

Conseils pratiques

  • Joindre la Délégation générale du Québec à New York (DGQNY) pour obtenir de l'aide à l'exportation et des conseils.
  • Participer au Québec Day in Pittsburgh organisé par la DGQNY.
  • Prendre part à des événements de réseautage dans la région de Pittsburgh pour créer des liens avec des partenaires locaux.
  • Joindre M. Ryan Wall, délégué commercial pour la région de Pittsburgh, par l'intermédiaire du consulat général de New York. M. Wall a un bureau à Pittsburgh.
  • Rester à l'affût des événements du Pittsburgh Technology Council, qui est le principal organisateur d'événements de la région.
  • Entrer en contact avec le German Center for Research and Innovation, qui figure parmi les leaders mondiaux dans le domaine et qui est ouvert aux partenariats.

Liens utiles

Organisations

Magazines

Personnes-ressources

Consulat Général du Canada, bureau de Pittsburgh
Ryan Wall, Pittsburgh Trade Commissioner
301 Grant Street, Suite 4300, Pittsburgh, PA 15219
Téléphone : 412 577-4068

Contact pour le développement économique
Robert Rubinstein, Acting Executive Director, Urban Redevelopment Authority of Pittsburgh
200 Ross Street, Pittsburgh, PA 15219-2016
Téléphone : 412 255-6663

Mairie de Pittsburgh
The Honorable William Peduto
City-County Building, Room 512
414 Grant Street, Pittsburgh, PA 15219
Téléphone : 412 255-2626

Contact pour le réseautage
Jennifer Young, Senior Director of Industry Networks
Téléphone : 412 918-4224
Courriel : jyounga commercialpghtech.org

Southwestern Pennsylvania Commission
Rena Liu-Belshe, Manager, International Trade
Two Chatham Center, Suite 500
112 Washington Place, Pittsburgh, PA 15219-3451
Téléphone : 412 391-5590, poste 320
Télécopieur : 412 391-9160
Site Web : www.spcregion.org.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité.   

Pittsburgh Regional Alliance
Suzi Pegg, Vice-President, Global Business Development
Téléphone : 412 392-4555, poste 4544
Site Web : http://www.pittsburgh-region.org.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. 

Pour plus d'informations

Laurent Waessa
Délégation générale du Québec à New York / Québec Government Office in New York
One Rockefeller Plaza, 26th Floor
New York, NY 10020-2102
U.S.A.
Téléphone : 212 843-0950
Courriel : laurent.waessaa commercialmri.gouv.qc.ca
                        

2. Tiré du U.S. Cluster Mapping de Harvard : http://www.clustermapping.us/cluster/aerospace_vehicles_and_defense.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité.

3. Cela indique le poids de l'industrie pour l'État en question. Le chiffre comparatif de 1 étant la moyenne du pays.

Contactez
Direction des marchés d'Amérique du Nord

Téléphone :
514 499-2175

Sans frais :
1 855 997-6787

Adresse postale :
380, rue Saint-Antoine Ouest, 5e étage
Montréal (Québec)
H2Y 3X7

Voir plus d'informations
Précédent
Québécois, notre façon d'être canadien Stratégie numérique du QUébec - Bilan de la consultation Le Québec dans le monde : s'investir, agir, prospérer Budget 2017-2018 Ensemble on fait avancer le Québec Stratégie maritime du Québec Le plan économique du Québec Propulser le Québec par l'électricité Plan Nord
Suivant