Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

Économie et commerce

Note sur l'économie et le commerce de la République tchèque

Juillet 2016

Cette note dresse le portrait de l'économie du pays et de l'évolution des échanges commerciaux qu'il entretient avec le Québec.

L'économie tchèque

République tchèque
Principaux indicateurs, 2015
1. Nombre d'unités de couronnes par dollar canadien sur une moyenne de 250 jours en 2015.
Sources : Fonds monétaire international (FMI), Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), Banque du Canada et Organisation mondiale du commerce (OMC).
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation (MESI), juillet 2016.

Population (en millions)

10,5

PIB (en milliards de dollars américains courants)

181,9

PIB par habitant (en dollars américains courants)

17 256,9

Taux de croissance du PIB réel (%)

4,3

Taux d'inflation (%)

0,3

Taux de chômage (%)

5,0

Taux de change1

19,2345

Exportations de marchandises et services (en milliards de dollars américains courants)

181,0

Importations de marchandises et services (en milliards de dollars américains courants)

160,2

Le contexte économique

La République tchèque est une économie ouverte et fortement dépendante de ses partenaires européens1. Un peu plus d'une décennie après son adhésion à l'Union européenne (UE-28), la République tchèque semble pleinement intégrée à l'économie européenne et mondiale.

L'économie tchèque a connu une forte croissance en 2015. Cette bonne performance s'explique par plusieurs facteurs, dont les investissements publics financés par l'UE-28, la demande intérieure et extérieure (celle provenant des pays européens) et l'investissement privé. Ce dernier facteur explicatif de la croissance de l'économie tchèque a été favorisé par l'augmentation des bénéfices des entreprises et la disponibilité du crédit. Les exportations ont également connu une forte croissance en 2015, aidées en cela par la bonne tenue du secteur de l'automobile. Actuellement, l'inflation est maîtrisée grâce à la baisse des prix de l'alimentation et de l'énergie, le chômage se maintient à un niveau soutenable et le solde budgétaire des administrations publiques continue de s'améliorer.

En 2015, la République tchèque a enregistré les résultats économiques suivants :

  • une croissance du produit intérieur brut (PIB) réel de 4,3 %, selon les données de l'OCDE;
  • une inflation de 0,3 %;
  • un taux de chômage de 5 %;
  • un solde budgétaire déficitaire qui s'améliore et le poids de la dette qui diminue (OCDE).

Le PIB2 de la République tchèque se situait au 13e rang des pays de l'UE-28.

Les perspectives de l'économie tchèque sont modérément optimistes. Les prévisions de l'OCDE indiquent une croissance du PIB de 2,4 % en 2016 et de 2,6 % en 2017.

Les principaux défis auxquels fait face le pays sont entre autres : relever l'âge de la retraite, accroître les moyens disponibles relativement à la garde d'enfants et pour inciter davantage d'aînés et de femmes à occuper un emploi, éviter que les tensions sur le marché du travail ne freinent l'activité économique, accélérer la diminution des écarts de revenus et prévenir tout recul quant à l'intégration européenne du pays.

République tchèque
Indicateurs économiques, 2013-2017

 

2013

2014

2015P

2016P

2017P

P : prévision; 1 : en pourcentage, 2 : en pourcentage du PIB
Source : OCDE, Perspectives économiques de l'OCDE, no 99, juin 2016.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économique, MESI, juillet 2016.

PIB aux prix du marché (en volume)

-0,5 1,9 4,3 2,4 2,6

Exportations de biens et services (en volume)

0,0 8,8 7,2 5,5 5,7

Importations de biens et services (en volume)

0,1 9,8 8,1 4,9 6,2

Taux de chômage1

6,9 6,1 5,0 4,4 4,2

Indice des prix à la consommation

1,4 0,4 0,3 0,5 1,8

Solde financier des administrations publiques2

-1,3 -1,9 -0,4 -0,5 -0,4

Les finances publiques3

En 2015, les finances du pays ont continué de s'améliorer. Le déficit des administrations publiques, qui était de -5,8 % du PIB en 2009, est passé de -1,9 % en 2014 à -0,4 % du PIB en 2015.

Par ailleurs, la dette publique tchèque continue elle aussi de se résorber, passant de 45,1 % du PIB en 2013 à 41 % en 2015. Ce ratio devrait se maintenir en 2016 et baisser en 2017, pour atteindre 40 %.

L'amélioration continue de la situation globale des finances publiques devrait permettre aux autorités du pays de disposer d'une marge de manœuvre en matière de politique budgétaire en cas de crise.

Enfin, pour assurer la viabilité des finances publiques à moyen terme, les autorités devraient mettre en place des mécanismes de contrôle budgétaire et de l'endettement.

Le commerce extérieur4

En 2014, le commerce extérieur de la République tchèque (c'est-à-dire les exportations et les importations de biens et services) s'élevait à 377,1 G$ US. La valeur effective du commerce de biens était de 329,5 G$ US et celle du commerce de services s'élevait à 47,7 G$ US5.

Les exportations et les importations représentaient respectivement 57 % et 43 % du commerce total.

Les marchandises comptaient pour 87,5 % des échanges et les services commerciaux pour 12,5 %.

Toujours en 2014, la République tchèque était le 29e exportateur et le 31e importateur de marchandises au monde.

À l'échelle mondiale, le pays se situait au 36e rang des exportateurs et au 37e rang des importateurs en ce qui a trait aux services commerciaux.

Les services de voyage étaient en tête de liste à la fois des exportations (27,6 %) et des importations (23,5 %) de services commerciaux6.

Les principaux groupes de produits échangés

En 2014, les principaux groupes de produits exportés par la République tchèque étaient les suivants : les produits manufacturés (88,2 %), les produits combustibles et des industries extractives (4,7 %) ainsi que les produits agricoles (6,2 %).

La même année, les principaux groupes de produits importés par la République tchèque étaient les produits manufacturés (80,0 %), les produits combustibles et des industries extractives (12,2 %) ainsi que les produits agricoles (7,3 %).

Les principaux partenaires commerciaux7

En 2014, les principaux clients de la République tchèque étaient, dans l'ordre, l'UE-28, la Russie, les États-Unis, la Suisse et la Turquie.

Ses principaux fournisseurs étaient l'UE-28, la Chine, la Russie, les États-Unis et la Corée du Sud.

Les investissements directs étrangers

Selon les données de la CNUCED8, en 2014, les flux d'investissements directs étrangers (IDE) à destination de la République tchèque (flux entrants) se chiffraient à 5,9 G$ US, comparativement à 3,6 G$ US en 2013, ce qui représente une hausse de 64,2 %. Ils correspondaient à 0,5 % des IDE mondiaux entrants et à 2,3 % des IDE totaux entrants de l'UE-28.

Selon la même source, en 2014, les flux d'investissements directs nets vers l'étranger (flux sortants) ont représenté des désinvestissements s'élevant à 0,5 G$ US.

Le commerce de marchandises9 entre le Québec et la République tchèque10

L'évolution des échanges

En 2015, les échanges commerciaux de marchandises entre le Québec et la République tchèque se chiffraient à 223 M$, ce qui représente une hausse de 29 % par rapport à l'année 2014. Cette hausse s'explique par l'augmentation des exportations (+60,5 M$) et des importations (+20,9 M$).

La valeur de ces échanges représentait 29 % des échanges commerciaux de biens du Canada avec ce pays.

Au cours de la période considérée (2011-2015), la croissance annuelle moyenne de la valeur des échanges a été positive (+19,6 %).

Toujours en 2015, la valeur des échanges commerciaux de marchandises entre le Québec et la République tchèque correspondait à 0,8 % des échanges commerciaux de marchandises entre le Québec et l'UE‑28 et à 0,1 % du total des échanges internationaux du Québec.

Cette même année, la République tchèque se classait au 14e rang des partenaires commerciaux du Québec parmi les pays de l'UE-28 et au 40e rang des partenaires commerciaux du Québec à l'échelle internationale.

En 2015, le solde des échanges commerciaux entre les deux partenaires était déficitaire (−18 M$).

Évolution des échanges de marchandises entre le Québec et la République tchèque, 2011-2015 (En millions de dollars)

2011

2012

2013

2014

2015

*Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis.
Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économique, MESI, juillet 2016.

Exportations

24,5 33,7 56,0 41,8 102,3

Importations

84,4 94,2 89,8 99,6 120,5

Commerce total

108,8 127,9 145,8 141,5 222,8

Les exportations

En 2015, la valeur des exportations de marchandises du Québec à destination de la République tchèque s'établissait à 102,3 M$ et représentait 53,3 % des exportations canadiennes vers ce pays. Elle correspondait également à une hausse de 144,5 % par rapport à l'année 2014 (soit près de 2,5 fois la valeur de 2014).

La même année, la valeur des exportations de marchandises du Québec vers la République tchèque représentait 1,1 % des exportations québécoises vers l'UE-28 et 0,1 % du total des exportations internationales de marchandises du Québec.

Au cours de la période considérée (2011-2015), la croissance annuelle moyenne des exportations a été positive (+43 %).

Toujours en 2015, la République tchèque était le 15e client du Québec parmi les pays de l'UE-28 et le 36e client du Québec à l'échelle internationale.

En 2015, les cinq produits en tête de liste des exportations étaient les suivants :

  • les hélicoptères (77,9 % du total);
  • le sang humain et animal et les cultures de micro-organismes (2,6 %);
  • les ardoises et les tableaux pour l'écriture ou le dessin, même encadrés (2,0 %);
  • les turboréacteurs, les turbopropulseurs et les autres turbines à gaz (1,6 %);
  • les instruments pour les analyses physiques ou chimiques et pour les essais de viscosité (1,5 %).

La valeur des dix principaux produits québécois exportés vers la République tchèque représentait 90 % des exportations du Québec vers ce pays.

En 2015, le contenu en technologie des exportations de biens manufacturés à destination de la République tchèque se répartissait comme suit : les produits de haute technologie (85,9 %), les produits de moyenne-haute technologie (6,8 %), les produits de faible technologie (5,8 %) ainsi que les produits de moyenne-faible technologie (1,6 %).

Au cours de la période considérée (2011-2015), les produits de haute technologie ont dominé les exportations du Québec vers la République tchèque.

Les importations

En 2015, la valeur des biens dédouanés au Québec en provenance de la République tchèque était de 120 M$, ce qui représente une hausse de 20,9 % par rapport à l'année 2014. Celle-ci correspondait également à 20,7 % du total des importations canadiennes en provenance de ce pays.

Au cours de la période considérée (2011-2015), la croissance annuelle moyenne des importations a été positive (+9,3 %).

En 2015, la valeur des importations de marchandises du Québec en provenance de la République tchèque représentait 0,6 % des importations québécoises en provenance de l'UE-28 et 0,1 % du total des importations internationales québécoises de marchandises.

Toujours en 2015, la République tchèque était le 16e fournisseur du Québec parmi les pays de l'UE-28 et le 53e fournisseur du Québec à l'échelle internationale.

Cette même année, les cinq produits en tête de liste des biens manufacturés dédouanés au Québec en provenance de ce pays étaient les suivants :

  • les éléments de voies ferrées, en fonte, en fer ou en acier, ainsi que les rails et les contre-rails (22,2 % du total);
  • les non-tissés, même imprégnés, enduits, recouverts ou stratifiés (4,2 %);
  • les étuis tabulaires souples en aluminium (3,1 %);
  • les tableaux, les consoles, etc., pour la commande ou la distribution électrique (2,5 %);
  • les machines pour la récolte et le battage des productions agricoles (2 %).

La valeur des dix principaux produits importés par le Québec de la République tchèque représentait 42,9 % des importations québécoises en provenance de ce pays.

Le contenu en technologie des biens dédouanés au Québec en provenance de la République tchèque se présentait comme suit : les produits de moyenne-faible technologie (44,4 %), les produits de moyenne-haute technologie (26,5 %), les produits de faible technologie (18,3 %) ainsi que les produits de haute technologie (10,8 %).

Au cours de la période considérée (2011-2015), les produits de moyenne-faible technologie ont dominé les importations.

Annexe

Tableau 1

Commerce extérieur de la République tchèque 2011 - 2015

 

2011

2012

2013

2014

2015

*Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis.
e : Ces données sont des estimations de l'OMC.
Source: OMC, mai 2016.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économique, MESI, juillet 2016.

Exportations de marchandises et services*

187,6 181,4 186,9 200,3 181,0

Marchandises

162,9 157,0 162,3 175,1 158,2

Services commerciaux

24,7 24,3 24,6 25,2 22,8e

Importations de marchandises et services *

172,2 161,7 165,1 176,8 160,2

Marchandises

152,1 141,4 144,3 154,4 140,5

Services commerciaux

20,1 20,3 20,9 22,5 19,8e

Commerce total*

359,8 343,1 352,0 377,1 341,2

Balance commerciale* (biens et services)

15,4 19,7 21,7 23,5 20,8

Tableau 2

Principaux partenaires commerciaux de la République tchèque, 2014

Clients

%

Fournisseurs

%

*Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis.
Source : OMC, septembre 2015.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économique, MESI, juillet 2016.

Union européenne (28)

82,0

Union européenne (28)

66,5

Russie

3,1

Chine

11,3

États-Unis

2,2

Russie

4,1

Suisse

1,6

États-Unis

2,4

Turquie

1,2

Corée du Sud

2,0

Autres partenaires*

9,9

Autres partenaires*

13,7

Monde*

100,0

Monde*

100,0

Tableau 3

Commerce de marchandises entre le Québec et la République tchèque, 2011-2015
En millions de dollars canadiens

2011

2012

2013

2014

2015

*Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis.
Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MESI, juillet 2016.

Exportations de biens

24 34 56 42 102

Importations de biens

84 94 90 100 120

Échanges totaux*

109 128 146 141 223

Tableau 4

Exportations de marchandises du Québec, par groupes de produits à destination de la République tchèque, 2011-2015

Description des produits
Classification SH4

2011

2012

2013

2014

2015

M$

%

M$

%

M$

%

M$

%

M$

%

*Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis.
Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MESI, juillet 2016.

Hélicoptères

0,0 0,0 11,8 35,0 33,6 60,0 21,1 50,5 79,7 77,9

Sang humain et animal et cultures de micro-organismes

0,7 2,7 1,3 3,9 1,7 3,1 1,5 3,6 2,6 2,6

Ardoises et tableaux pour l'écriture ou le dessin, même encadrés

0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 2,0 2,0

Turboréacteurs, turbopropulseurs et autres turbines à gaz

1,1 4,6 2,0 6,0 2,2 3,9 1,5 3,6 1,6 1,6
Instruments pour analyses physiques ou chimiques et pour essais de viscosité 0,4 1,5 0,9 2,8 1,0 1,8 0,9 2,0 1,5 1,5
Appareils électriques avec signal acoustique ou visuel 1,2 4,8 1,2 3,7 1,2 2,2 1,2 2,8 1,2 1,2
Ordinateurs et leurs unités 0,6 2,4 0,5 1,4 1,8 3,3 0,7 1,8 1,1 1,0
Sucre et sirop d'érable et autre sucre ou sirop de sucre 0,3 1,4 0,3 0,9 0,5 0,8 0,8 2,0 0,9 0,9
Instruments et appareils de mesure et de contrôle et projecteurs de profil 0,3 1,2 0,2 0,6 0,4 0,7 0,6 1,5 0,8 0,7
Parties et accessoires de véhicules automobiles 0,2 0,7 0,5 1,5 0,9 1,5 0,6 1,3 0,7 0,6

10 principaux produits ci-dessus*

4,7 19,3 18,8 55,8 43,3 77,3 28,9 69,1 92,1 90,0

Autres produits*

19,7 80,7 14,9 44,2 12,7 22,7 12,9 30,9 10,2 10,0

Total*

24,5 100,0 33,7 100,0 56,0 100,0 41,8 100,0 102,3 100,0

Québec/Canada

  20,2   28,8   41,9   32,4   53,3

Tableau 5

Importations de marchandises du Québec, par groupes de produits en provenance de la République tchèque, 2011-2015

Description des produits
Classification SH4

2011

2012

2013

2014

2015

M$

%

M$

%

M$

%

M$

%

M$

%

*Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis.
Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MESI, juillet 2016.

Éléments de voies ferrées, en fonte, en fer ou en acier ainsi que rails et contre-rails 20,4 24,2 29,4 31,3 15,8 17,6 7,1 7,2 26,8 22,2
Non-tissés, même imprégnés, enduits, recouverts ou stratifiés 0,0 0,0 0,3 0,3 3,4 3,8 5,5 5,5 5,1 4,2
Étuis tubulaires souples en aluminium 0,8 1,0 0,5 0,5 1,0 1,1 3,0 3,0 3,8 3,1
Tableaux, consoles, etc., pour la commande ou la distribution électrique 0,5 0,6 1,2 1,3 1,1 1,3 0,7 0,7 3,0 2,5
Machines pour la récolte et le battage des productions agricoles 1,5 1,7 0,9 1,0 0,5 0,6 0,8 0,8 2,4 2,0
Meubles et leurs parties 1,2 1,4 1,0 1,0 0,9 1,0 1,8 1,8 2,4 2,0
Bonbonnes, bouteilles et autres récipients de transport ou d'emballage en verre 0,2 0,2 0,6 0,6 1,5 1,7 1.4 1.4 2.2 1.8
Objets en verre pour le service de la table et pour la cuisine, la toilette et d'autres usages similaires 1.1 1.4 1.4 1.5 1.7 1.9 1.2 1.2 2.1 1.7
Produits de maquillage pour les yeux et les lèvres 1.1 1.3 1.1 1.2 1.6 1.8 1.7 1.7 2.0 1.7
Papier fin pour l'écriture ou l'impression 0.0 0.0 0.1 0.1 0.4 0.5 1.4 1.4 1.9 1.6

10 principaux produits ci-dessus*

26.9 31.8 36.5 38.7 27.9 31.1 24.6 24.7 51.7 42.9

Autres produits*

57.5 68.2 57.8 61.3 61.8 68.9 75.1 75.3 68.8 57.1

Total*

84.4 100.0 94.2 100.0 89.8 100,0 99,6 100,0 120,5 100,0

Québec/Canada

  22,6   22,9   20,1   20,0   20,7

Tableau 6

Exportations de biens manufacturés du Québec, par groupes de produits à destination de la République tchèque, selon le niveau de technologie, 2011-2015

Niveau de technologie

2011

2012

2013

2014

2015

M$

%

M$

%

M$

%

M$

%

M$

%

*Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis.
Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MESI, juillet 2016.

Haute technologie

7,5 31,2 18,9 56,8 42,4 75,9 28,5 69,4 87,2 85,9

Moyenne-haute technologie

8,8 36,3 5,9 17,9 7,5 13,4 6,5 15,8 6,9 6,8

Moyenne-faible technologie

2,2 8,9 1,7 5,2 1,8 3,2 1,6 4,0 1,6 1,6

Faible technologie

5,7 23,6 6,7 20,1 4,2 7,5 4,5 10,8 5,9 5,8

Total manufacturier*

24,1 100,0 33,2 100,0 55,9 100,0 41,1 100,0 101,5 100,0

Tableau 7

Importations de biens manufacturés au Québec par groupes de produits en provenance de la République tchèque, selon le niveau de technologie, 2010-2014

Niveau de technologie

2011

2012

2013

2014

2015

M$

%

M$

%

M$

%

M$

%

M$

%

*Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis.
Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MESI, juillet 2016.

Haute technologie

6,8 8,3 11,2 12,1 10,4 11,7 14,9 16,2 12,0 10,8

Moyenne-haute technologie

27,7 33,7 22,5 24,3 26,5 29,6 26,8 29,2 29,3 26,5

Moyenne-faible technologie

37,3 45,3 50,1 54,2 39,5 44,1 32,5 35,5 49,1 44,4

Faible technologie

10,5 12,8 8,7 9,4 13,0 14,6 17,5 19,1 20,2 18,3

Total manufacturier*

82,3 100,0 92,5 100,0 89,5 100,0 91,7 100,0 110,6 100,0

1. Les deux tiers de ses échanges commerciaux se font avec l'Allemagne.

2. PIB valorisé en dollars américains courants.

3. OCDE, Perspectives économiques de l'OCDE, no 99.

4. Source : OMC, sauf indication contraire. Voir les tableaux en annexe pour des données additionnelles.

5. Pour le commerce de biens, le chiffre indiqué représente sa valeur effective. Pour le commerce de services, le chiffre indiqué est une estimation. (Source : OMC, 2015).

6. Exclusion faite de la catégorie « autres services commerciaux », Profils commerciaux, OMC, 2013.

7. Voir le tableau 2 de l'annexe pour des données additionnelles.

8. La Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED).

9. Dans le présent contexte, les termes biens et marchandises sont interchangeables.

10. Voir les tableaux 3 à 5 de l'annexe pour des données additionnelles.