Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

Économie et commerce

Note abrégée sur le commerce Québec-Irlande

Novembre 2017

Cette note dresse le portrait de l'économie du pays et de l'évolution des échanges commerciaux qu'il entretient avec le Québec.

L’économie irlandaise

Irlande
Principaux indicateurs, 2016
* Nombre d'unités d'euros par dollar canadien sur une moyenne de 250 jours en 2016.
Sources : Fonds monétaire international (FMI), Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), Banque du Canada et Organisation mondiale du commerce (OMC).
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation (MESI), novembre 2017.
Population (en millions) 4,7
PIB (en milliards de dollars américains courants) 304,4
PIB par habitant (en dollars américains courants) 64 782,3
Taux de croissance du PIB réel (en pourcentage) 5,2 %
Taux d'inflation (en pourcentage) -0,2 %
Taux de chômage (en pourcentage) 7,9 %
Taux de change* 0,6821
Exportations de marchandises et services
(en milliards de dollars américains courants)
275,2
Importations de marchandises et services
(en milliards de dollars américains courants)
270,7

Le contexte économique en abrégé

L'économie de l'Irlande est l'une des plus prospères de l'Union européenne (UE-28)1. Au cours des quinze dernières années, le produit intérieur brut (PIB) réel du pays a enregistré un taux de croissance annuel moyen de 4,7 % (de 2001 à 2015), selon les données du FMI. Ce résultat s'explique principalement par l'expansion des activités bancaires et financières de l'Irlande.

La crise économique et financière mondiale de 2008 a fortement touché l'économie irlandaise. Selon les Études économiques de l'OCDE2, elle a mené à l'éclatement de la bulle immobilière du pays, ce qui a engendré une importante crise bancaire et fiscale. En 2008 et en 2009, l'économie irlandaise s'est contractée de près de 4,5 % et les principales banques du pays ont été en grande difficulté. En conséquence, de 2008 à 2013, le FMI et l'UE ont  lancé et coordonné un vaste plan de sauvetage afin d'éviter un effondrement total du système bancaire irlandais. Depuis, l'économie irlandaise a repris de la vigueur et même enregistré la plus forte croissance des pays de l'UE-28, tant en 2014 (8,4 %) qu'en 2015 (26,3 %). Ce retour à la croissance s'explique aussi par la bonne tenue des exportations.

Du point de vue des finances publiques en général et budgétaires en particulier, l'Irlande s'est également dotée, en 2010, d'un plan de récupération d'après-crise 2011-2014. L'objectif de ce plan était de réduire la dette publique de l'État. Celle-ci était passée de 42 % du PIB en 2008 à 119 % du PIB en 2013 à cause de la diminution des recettes fiscales, de la hausse des dépenses sociales et du coût élevé du sauvetage des banques irlandaises. Depuis 2014, les importantes réformes de l'État irlandais ont porté fruit, car le pays n'est plus sous l'égide du programme de sauvetage du FMI et de l'UE et il voit sa dette diminuer.

En 2016, l'Irlande a enregistré les résultats économiques suivants :

  • une croissance du PIB réel de 5,2 %, selon les données du FMI;
  • une inflation (déflation) de −0,2 %;
  • un taux de chômage de 7,9 %;
  • un solde budgétaire déficitaire correspondant à 0,9 % du PIB.

Cette même année, l'Irlande comptait pour 0,3 % du PIB mondial et pour 1,6 % de celui de l'UE-28, ce qui en faisait la 52e économie au monde et la 13e en Europe.

Les perspectives économiques du FMI sont optimistes pour l'Irlande. Malgré des turbulences externes, telles que le Brexit du Royaume-Uni ou le changement du taux d'imposition des entreprises aux États-Unis et au Royaume-Uni, la croissance économique du pays devrait être de 3,5 % en 2017 et de 3,2 % en 2018.

Le commerce de marchandises3 entre le Québec et l'Irlande4

L'évolution des échanges

En 2016, les échanges commerciaux de marchandises entre le Québec et l'Irlande se chiffraient à 776 M$, ce qui représente une hausse de 24,9 % par rapport à l'année 2015. Cette hausse s'expliquait par l'augmentation des importations (+161 M$ ou +32,7 %), puisque les exportations avaient diminué (−6 M$ ou −4,8 %).

Au cours de la période considérée (2012-2016), la croissance annuelle moyenne de la valeur des échanges était positive (+14,9 %).

En 2016, la valeur de ces échanges représentait 31,9 % des échanges commerciaux de biens entre le Canada et ce pays.

Cette même année, l'Irlande se classait au 10e rang des partenaires commerciaux du Québec en Europe (UE-28), derrière la Finlande et devant la République de Malte, et au 22e rang des partenaires commerciaux internationaux du Québec.

Évolution des échanges de marchandises entre le Québec et la l'Irlande, 2012-2016
(en millions de dollars)
* Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis.
Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MESI, novembre 2017.
  2012 2013 2014 2015 2016
Exportations 64,7 105,6 88,9 129,6 123,4
Importations 371,0 386,0 415,7 492,0 652,6
Commerce total* 435,7 491,6 504,6 621,6 776,0

Les exportations

En 2016, la valeur des exportations de marchandises du Québec à destination de l'Irlande s'établissait à 123,4 M$ et représentait 24,9 % de la valeur des exportations totales canadiennes vers ce pays. Elle correspondait également à une baisse de 4,8 % par rapport à l'année précédente. Cette baisse était principalement attribuable au recul des exportations d'avions, d'hélicoptères et d'autres véhicules aériens ou spatiaux (−37,8 M$).

Toujours en 2016, les exportations de marchandises du Québec vers l'Irlande représentaient 1,2 % des exportations québécoises vers l'Europe (UE-28) et 0,2 % du total des exportations québécoises de marchandises à l'échelle internationale.

Les exportations québécoises de marchandises vers l'UE-28 représentaient alors 12,3 % des exportations internationales totales de marchandises du Québec.

La même année, l'Irlande était le 15e client du Québec en Europe (UE-28), derrière le Portugal, et le 36e client international du Québec.

En 2016, les cinq produits en tête de liste des exportations étaient les suivants :

  • les avions, les hélicoptères et les autres véhicules aériens ou spatiaux (25,1 % du total);
  • le papier journal en rouleaux ou en feuilles (13,0 %);
  • les parties de machines, d'appareils de bureau et de pièces informatiques (10,5 %);
  • les pâtes chimiques de bois, à dissoudre (8,1 %);
  • le papier et le carton non couchés utilisés pour l'écriture et l'impression (3,8 %).

La valeur des dix principaux produits québécois exportés vers l'Irlande représentait alors 90,4 % de la valeur de l'ensemble des exportations du Québec vers ce pays.

En 2016, le contenu en technologie des exportations de biens manufacturés du Québec à destination de l'Irlande se répartissait comme suit :

  • les produits de haute technologie (47,1 %);
  • les produits de faible technologie (33,2 %);
  • les produits de moyenne-haute technologie (11,9 %);
  • les produits de moyenne-faible technologie (7,8 %).

Au cours de la période considérée (2012-2016), les produits de haute technologie ont dominé les exportations du Québec à destination de l'Irlande.

Les importations

En 2016, la valeur des biens dédouanés au Québec en provenance de l'Irlande était de 652,6 M$, ce qui représentait 33,7 % de la valeur totale des importations canadiennes en provenance de ce pays. Elle correspondait aussi à une hausse de 32,7 % par rapport à l'année 2015. Cette hausse était principalement attribuable à l'augmentation des importations de médicaments (+94,3 M$).

Toujours en 2016, les importations de marchandises du Québec en provenance de l'Irlande représentaient 3,1 % des importations québécoises en provenance de l'Europe (UE-28) et 0,8 % du total des importations québécoises de marchandises à l'échelle internationale.

L'Irlande était alors le 8e fournisseur du Québec en Europe et le 19e au monde.

Cette même année, les cinq produits en tête de liste des biens manufacturés dédouanés au Québec en provenance de ce pays étaient les suivants :

  • les médicaments présentés sous forme de doses (56,8 %);
  • les composés à fonction carboxyamide (15,5 %);
  • les préparations et les articles pharmaceutiques (6,3 %);
  • les appareils pour la médecine, la chirurgie, l'art dentaire ou l'art vétérinaire (4,1 %);
  • les bigues, les grues, les blondins et les ponts roulants (2,8 %).

La valeur des dix principaux produits irlandais importés au Québec représentait alors 92,1 % de la valeur de l'ensemble des importations québécoises en provenance de ce pays.

En 2016, le contenu en technologie des biens manufacturés dédouanés au Québec en provenance de l'Irlande se présentait comme suit :

  • les produits de haute technologie (64,8 %);
  • les produits de moyenne-haute technologie (22,5 %);
  • les produits de faible technologie (12,1 %);
  • les produits de moyenne-faible technologie (0,6 %).

Au cours de la période considérée (2012-2016), les produits de haute technologie ont dominé les importations.

Les sociétés et les investissements sous contrôle étranger5

En 2016, le nombre de filiales d'entreprises irlandaises établies au Québec s'élevait à 196. Ce nombre représentait 12,8 % des filiales (148) irlandaises implantées au Canada. Cela situe l'Irlande au 12e rang en ce qui a trait au nombre de sociétés étrangères installées au Québec.

Annexe

Tableau I

Commerce de marchandises entre le Québec et l'Irlande, 2012-2016
(en millions de dollars canadiens)
* Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis.
Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MESI, novembre 2017
  2012 2013 2014 2015 2016
Exportations de biens 65 106 89 130 123
Importations de biens 371 386 416 492 653
Échanges totaux* 436 492 505 622 776

Tableau II

Exportations de marchandises du Québec, par groupes de produits à destination de l'Irlande, 2012-2016
(en millions de dollars et en pourcentage)
Description des produits
Classification SH4
2012 2013 2014 2015 2016
M$ % M$ % M$ % M$ % M$ %
* Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis.
Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MESI, novembre 2017
Avions, hélicoptères et autres véhicules aériens ou spatiaux 0,0 0,0 50,7 48,0 0,0 0,0 68,8 53,1 31,0 25,1
Papier journal en rouleaux ou en feuilles 9,1 14,1 5,4 5,2 8,7 9,8 12,6 9,7 16,0 13,0
Parties de machines, d'appareils de bureau et de pièces informatiques 12,3 19,0 12,0 11,3 11,7 13,2 13,8 10,6 13,0 10,5
Pâtes chimiques de bois, à dissoudre 3,2 5,0 2,0 1,9 1,3 1,4 3,1 2,4 10,0 8,1
Papier et carton non couchés utilisés pour l'écriture et l'impression 0,0 0,0 0,0 0,0 2,0 2,2 2,7 2,1 4,7 3,8
Ordinateurs et leurs unités 1,8 2,8 0,8 0,7 0,9 1,0 2,1 1,6 4,3 3,5
Titane et ouvrages en titane, y compris les déchets et les débris 0,0 0,0 0,0 0,0 0,1 0,1 0,7 0,5 4,1 3,3
Parties d'avions, d'hélicoptères et d'autres véhicules aériens 3,0 4,7 1,1 1,0 1,4 1,6 0,9 0,7 2,6 2,1
Tableaux et consoles pour la commande ou la distribution électrique 0,7 1,0 0,9 0,9 1,4 1,5 2,5 1,9 2,5 2,0
Bois sciés ou dédossés au long, tranchés ou déroulés 0,7 1,0 1,0 1,0 1,6 1,8 2,5 1,9 2,3 1,8
10 principaux produits ci-dessus* 30,8 47,7 73,9 70,0 28,9 32,5 109,4 84,4 90,4 73,2
Autres produits* 33,8 52,3 31,7 30,0 60,0 67,5 20,2 15,6 33,1 26,8
Total* 64,7 100,0 105,6 100,0 88,9 100,0 129,6 100,0 123,4 100,0
Québec/Canada   20,4   24,6   17,5   21,5   24,9

Tableau III

Importations de marchandises du Québec, par groupes de produits en provenance de l'Irlande, 2012-2016
(en millions de dollars et en pourcentage)
Description des produits
Classification SH4
2012 2013 2014 2015 2016
M$ % M$ % M$ % M$ % M$ %
* Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis.
Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MESI, novembre 2017.
Médicaments présentés sous forme de doses 151,5 40,8 179,9 46,6 235,9 56,8 276,6 56,2 370,9 56,8
Composés à fonction carboxyamide 88,4 23,8 72,9 18,9 58,2 14,0 84,4 17,2 101,1 15,5
Préparations et articles pharmaceutiques 6,3 1,7 17,9 4,6 23,9 5,8 32,6 6,6 41,2 6,3
Appareils pour la médecine, la chirurgie, l'art dentaire ou l'art vétérinaire 9,8 2,6 10,6 2,8 10,4 2,5 3,7 0,7 26,6 4,1
Bigues, grues, blondins et ponts roulants 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 9,7 2,0 18,1 2,8
Beurre et autres matières grasses du lait 0,0 0,0 0,0 0,0 1,8 0,4 5,0 1,0 15,7 2,4
Alcool éthylique, eaux-de-vie et liqueurs 13,0 3,5 12,3 3,2 13,1 3,2 14,0 2,8 14,8 2,3
Fibres optiques, faisceaux de fibres optiques et câbles de fibres optiques 3,1 0,8 4,5 1,2 4,1 1,0 5,6 1,1 5,6 0,9
Articles et appareils d'orthopédie 6,2 1,7 7,2 1,9 8,6 2,1 2,9 0,6 3,7 0,6
Chariots de manutention munis d'un dispositif de levage 0,9 0,2 0,6 0,2 1,1 0,3 4,4 0,9 3,6 0,5
10 principaux produits ci-dessus* 279,2 75,2 305,9 79,2 357,2 85,9 438,8 89,2 601,3 92,1
Autres produits* 91,9 24,8 80,1 20,8 58,5 14,1 53,1 10,8 51,3 7,9
Total* 371,0 100,0 386,0 100,0 415,7 100,0 492,0 100,0 652,6 100,0
Québec/Canada   29,2   27,8   27,8   29,3   33,8

Tableau IV

Exportations de biens manufacturés du Québec, par groupes de produits à destination de l'Irlande selon le niveau de technologie, 2012-2016
(en millions de dollars et en pourcentage)
Niveau de technologie 2012 2013 2014 2015 2016
M$ % M$ % M$ % M$ % M$ %
* Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis.
Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MESI, novembre 2017
Haute technologie 23,3 36,9 70,3 71,7 19,7 35,7 88,8 68,7 58,0 47,1
Moyenne-haute technologie 12,6 20,0 9,0 9,2 12,5 22,8 9,5 7,3 14,6 11,9
Moyenne-faible technologie 5,2 8,3 3,7 3,8 3,4 6,2 3,8 2,9 9,6 7,8
Faible technologie 22,0 34,9 15,0 15,3 19,4 35,3 27,2 21,0 40,8 33,2
Total manufacturier* 63,2 100,0 98,0 100,0 55,0 100,0 129,2 100,0 123,0 100,0

Tableau V

Importations de biens manufacturés du Québec, par groupes de produits en provenance de l'Irlande, selon le niveau de technologie, 2012-2016
(en millions de dollars et en pourcentage)
Niveau de technologie 2012 2013 2014 2015 2016
M$ % M$ % M$ % M$ % M$ %
* Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis.
Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MESI, novembre 2017
Haute technologie 170,5 46,3 205,6 53,4 267,5 64,9 317,3 64,6 421,8 64,8
Moyenne-haute technologie 132,5 36,0 118,5 30,8 81,4 19,8 125,4 25,5 146,9 22,5
Moyenne-faible technologie 2,6 0,7 2,8 0,7 3,9 0,9 5,7 1,2 3,8 0,6
Faible technologie 62,3 16,9 57,9 15,0 59,1 14,4 42,7 8,7 78,9 12,1
Total manufacturier* 367,8 100,0 384,9 100,0 412,0 100,0 491,0 100,0 651,4 100,0

1. L'UE-28 regroupe les pays suivants : l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, la Bulgarie, la République de Chypre, la Croatie, le Danemark, l'Espagne, l'Estonie, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l'Irlande, l'Italie, la Lettonie, la Lituanie, le Luxembourg, la République de Malte, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, la Roumanie, le Royaume-Uni, la Slovaquie, la Slovénie et la Suède.

3. Dans le présent contexte, les termes biens et marchandises sont interchangeables.

4. Voir les tableaux I à V de l'annexe pour des données additionnelles.

5. Source : Statistique Canada, Liens de parenté entre sociétés, [CD-ROM], 4e trimestre de 2016.

6. Source : Statistique Canada, Liens de parenté entre sociétés, [CD-ROM], 4e trimestre de 2016.