Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

Économie et commerce

Note sur l'économie et le commerce de la Malaisie

Septembre 2017

Cette note dresse le portrait de l'économie du pays et de l'évolution des échanges commerciaux qu'il entretient avec le Québec.

L'économie malaisienne

Malaisie
Principaux indicateurs, 2016
* Nombre d'unités de ringgits par dollar canadien sur une moyenne de 250 jours en 2015.
Sources : Fonds monétaire international (FMI) et Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), Banque du Canada et Organisation mondiale du commerce (OMC).
Compilation : Direction des politiques et analyse économiques, ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation (MESI), octobre 2017.
Population (en millions) 31,7
PIB (milliards de dollars américains) 296,4
PIB par habitant (dollars américains) 9 360,5
Taux de croissance du PIB réel (%) 4,2
Taux d'inflation (%) 2,1
Taux de chômage (%) 3,5
Taux de change* 3,1240
Exportations de marchandises et services (milliards de dollars américains) 14,1
Importations de marchandises et services (milliards de dollars américains) 12,4

Le contexte économique en abrégé

L'économie de la Malaisie est l'une des plus prospères du Sud-Est asiatique. Son essor a été marqué durant les 50 dernières années, avec une croissance moyenne annuelle de 6,4 % depuis les années 1970, selon l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Durant cette période, l'économie du pays s'est relativement diversifiée, passant d'une économie fortement dépendant de l'agriculture et des exportations de produits de base à l'intégration des chaînes de valeur mondiales. Cette importante croissance économique est principalement attribuable aux réformes structurelles que le pays a entreprises afin de profiter de son emplacement géographique stratégique et qui se sont traduites par l'implantation d'industries à forte propension à l'exportation. Cependant, la Malaisie a été durement touchée par la crise économique et financière mondiale qui a plombé les exportations du pays en 2008 (-7,3 %) et en 2009 (-10,5 %). Néanmoins, entre 2011 et 2015, l'économie a repris de la vigueur, atteignant une croissance moyenne annuelle de 5,3 %.

Du point de vue des finances publiques en général et budgétaires en particulier, la Malaisie s'est dotée, à la suite des politiques expansionnistes mises en place après la crise de 2008, d'un plan à moyen terme afin de contrôler les dépenses de l'État. Les politiques fiscales ont été orientées de manière à éliminer le déficit budgétaire d'ici 2020. L'objectif était d'éviter que la dette du pays n'excède 55 % du produit intérieur brut (PIB).

En 2016, la Malaisie a enregistré les résultats économiques suivants :

  • une croissance du PIB réel de 4,2 %, selon les données du FMI;
  • une inflation de 2,1 %;
  • un taux de chômage de 3,5 %;
  • un solde budgétaire déficitaire correspondant à 3,0 % du PIB.

Selon les données du FMI, en 2016, le PIB1 de la Malaisie se situait au 28e rang mondial, derrière les Pays-Bas et devant les Philippines. Il occupait en outre le 3e rang au sein de l'Association des cinq nations de l'Asie du Sud-Est (ANASE-5)2.

Les perspectives économiques de l'OCDE sont optimistes à l'égard de la Malaisie. Malgré des turbulences externes, la croissance économique du pays devrait demeurer autour de 4 % pour les années 2017 et 2018. Dans un contexte de ralentissement économique mondial et de bas prix des marchandises, l'économie du pays devrait être soutenue par la demande intérieure. La Malaisie, tout comme les autres marchés émergents, sera affectée par la faible croissance des échanges mondiaux.

Afin d'obtenir un statut de puissance économique mondiale, la Malaisie fera face à d'importants défis, notamment sur le plan de la productivité. Cependant, le pays est en bonne position pour relever ces défis grâce à sa base macroéconomique solide et à son économie diversifiée.

Le commerce de marchandises3 entre le Québec et la Malaisie4

L'évolution des échanges

En 2016, les échanges commerciaux de marchandises entre le Québec et la Malaisie se chiffraient à 506 M$, ce qui représente une baisse de 13,3 % par rapport à l'année 2015. Cette baisse s'explique principalement par la diminution des exportations (-55 M$ ou -45,4 %), alors que les importations ont aussi diminué, mais dans une moindre mesure (-22 M$ ou -4,8 %).

Au cours de la période considérée (2012-2016), la croissance annuelle moyenne de la valeur des échanges était positive (+7,1 %).

En 2016, la valeur de ces échanges représentait 15,3 % des échanges commerciaux de biens entre le Canada et ce pays.

Toujours en 2016, la valeur des échanges commerciaux de marchandises entre le Québec et la Malaisie était inférieure à celle établie entre le Québec et la plupart des pays de l'ANASE-5, à l'exception des Philippines (244 M$).

Cette même année, la Malaisie se classait au 10e rang des partenaires commerciaux du Québec en Asie, derrière l'Indonésie et devant le Bangladesh, et au 34e rang des partenaires commerciaux internationaux du Québec.

Évolution des échanges de biens entre le Québec et la Malaisie, 2012-2016
(en millions de dollars)
* Les chiffres étant arrondis, leur somme peut ne pas correspondre au total indiqué.
Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et analyse économiques, MESI, octobre 2017.
2012 2013 2014 2015 2016
Exportations 105,7 81,6 89,4 122,0 66,6
Importations 328,4 316,8 412,7 461,2 439,2
Commerce total* 434,1 398,4 502,1 583,2 505,8

Les exportations

En 2016, la valeur des exportations de marchandises du Québec à destination de la Malaisie s'établissait à 66,6 M$ et représentait 9,4 % de la valeur des exportations totales canadiennes vers ce pays. Elle correspondait également à une baisse de 45,4 % par rapport à l'année précédente. Cette baisse était principalement attribuable au recul des exportations des simulateurs de vol et leurs parties (-12,4 M$).

La même année, les exportations de marchandises du Québec vers la Malaisie représentaient 0,9 % des exportations québécoises vers l'Asie et 0,1 % du total des exportations québécoises de marchandises à l'échelle internationale.

Les exportations québécoises de marchandises vers l'Asie représentaient alors 8,7 % des exportations internationales totales de marchandises du Québec.

Toujours en 2016, la Malaisie était le 11e client du Québec en Asie, derrière l'Indonésie, et le 49e client international du Québec.

La même année, les cinq produits en tête de liste des exportations étaient les suivants :

  • les polyacétals, les polycarbonates et les résines alkydes, sous formes primaires (15,6 % du total);
  • les fèves de soja, même concassées (10,3 %);
  • les composés inorganiques, l'air liquide ou comprimé et les amalgames autres que de métaux précieux (7,7 %);
  • les simulateurs de vol et leurs parties (3,8 %);
  • les manèges, les balançoires, les stands de tir, les cirques, les ménageries et les théâtres ambulants (3,2 %).

La valeur des dix principaux produits québécois exportés vers la Malaisie représentait alors 51,5 % de la valeur de l'ensemble des exportations du Québec vers ce pays.

En 2016, le contenu en technologie des exportations de biens manufacturés à destination de la Malaisie se répartissait comme suit :

  • les produits de moyenne-haute technologie (63,6 %);
  • les produits de haute technologie (18,8 %);
  • les produits de faible technologie (11,5 %);
  • les produits de moyenne-faible technologie (6,1 %).

Au cours de la période considérée (2012-2016), les produits de haute technologie ont dominé les exportations du Québec à destination de la Malaisie.

Les importations

En 2016, la valeur des biens dédouanés au Québec en provenance de la Malaisie était de 439,2 M$, ce qui représente 16,9 % de la valeur totale des importations canadiennes en provenance de ce pays et correspond à une baisse de 4,8 % par rapport à l'année 2015. Cette baisse était principalement attribuable au recul des importations de vêtements en caoutchouc (-6,7 M$) et de circuits intégrés (-5,7 M$).

Toujours en 2016, les importations de marchandises du Québec en provenance de la Malaisie représentaient 2,2 % des importations québécoises en provenance de l'Asie et 0,5 % du total des importations québécoises de marchandises à l'échelle internationale.

La Malaisie était alors le 9e fournisseur du Québec en Asie et le 28e au monde.

Cette même année, les cinq produits en tête de liste des biens manufacturés dédouanés au Québec en provenance de ce pays étaient les suivants :

  • les circuits intégrés et les microassemblages électroniques (13,5 % du total);
  • le beurre, la graisse et l'huile de cacao (12,5 %);
  • les appareils pour la téléphonie (10,3 %);
  • les vêtements et les accessoires du vêtement (y compris les gants) en caoutchouc (6,4 %);
  • les oscilloscopes et les autres instruments pour la mesure et le contrôle de grandeurs électriques (4,1 %).

La valeur des dix principaux produits dédouanés au Québec en provenance de la Malaisie représentait alors 60,6 % de la valeur de l'ensemble des importations de la province en provenance de ce pays.

En 2016, le contenu en technologie des biens manufacturés dédouanés au Québec en provenance de la Malaisie se présentait comme suit :

  • les produits de haute technologie (45,9 %);
  • les produits de faible technologie (27,4 %);
  • les produits de moyenne-haute technologie (13,5 %);
  • les produits de moyenne-faible technologie (13,2 %).

Au cours de la période considérée (2012-2016), les produits de faible technologie ont dominé les importations.

Annexe

Tableau 1

Commerce de marchandises entre le Québec et la Malaisie, 2012-2016
(en millions de dollars canadiens)
  2012 2013 2014 2015 2016
* Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis.
Source : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et analyse économiques, MESI, octobre 2017.
Exportations de biens 106 82 89 122 67
Importations de biens 328 317 413 461 439
Échanges totaux* 434 398 502 583 506

Tableau 2

Exportations de marchandises du Québec par groupe de produits à destination de la Malaisie, 2012-2016
(en millions de dollars et en pourcentage)
Description des produits
Classification SH4
2012 2013 2014 2015 2016
M$ % M$ % M$ % M$ % M$ %
* Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis.
Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et analyse économiques, MESI, octobre 2017.
Polyacétals, polycarbonates et résines alkydes, sous formes primaires 6,5 6,1 3,6 4,4 4,7 5,3 9,5 7,8 10,4 15,6
Fèves de soja, même concassées 2,8 2,7 3,5 4,3 4,9 5,4 3,4 2,8 6,8 10,3
Composés inorganiques, air liquide ou comprimé et amalgames autres que de métaux précieux 20,5 19,4 10,8 13,3 9,8 10,9 5,1 4,2 5,1 7,7
Simulateurs de vol et leurs parties 13,8 13,0 13,8 16,9 2,2 2,5 14,9 12,2 2,5 3,8
Manèges, balançoires, stands de tir, cirques, ménageries et théâtres ambulants 0,0 0,0 0,0 0,0 0,9 1,0 0,0 0,0 2,1 3,2
Chars et automobiles blindés de combat, armés ou non et leurs parties 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 2,0 3,0
Centrifugeuses, appareils pour la filtration ou l'épuration des liquides ou des gaz 0,3 0,3 0,1 0,2 0,3 0,3 0,1 0,1 1,4 2,1
Machines et appareils pour la production du froid et pompes à chaleur 0,1 0,1 0,0 0,0 0,9 1,0 0,4 0,3 1,4 2,0
Polymères de propylène ou d'autres oléfines, sous formes primaires 0,0 0,0 0,3 0,3 0,3 0,4 0,6 0,5 1,3 2,0
Appareils photo pour la production de la lumière-éclair en photographie 0,9 0,8 0,4 0,5 1,4 1,6 0,1 0,1 1,2 1,8
10 principaux produits ci-dessus* 44,9 42,4 32,5 39,9 25,5 28,5 34,0 27,8 34,3 51,5
Autres produits* 60,8 57,6 49,0 60,1 64,0 71,5 88,0 72,2 32,3 48,5
Total* 105,7 100,0 81,6 100,0 89,4 100,0 122,0 100,0 66,6 100,0
Québec/Canada   13,5   10,5   11,3   15,5   9,4

Tableau 3

Importations de marchandises du Québec, par groupes de produits en provenance de la Malaisie, 2012-2016
(en millions de dollars et en pourcentage)
Description des produits
Classification SH4
2012 2013 2014 2015 2016
M$ % M$ % M$ % M$ % M$ %
* Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis.
Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et analyse économiques, MESI, octobre 2017.
Circuits intégrés et microassemblages électroniques 25,0 7,6 28,6 9,0 50,7 12,3 64,9 14,1 59,2 13,5
Beurre, graisse et huile de cacao 7,8 2,4 19,7 6,2 46,2 11,2 58,2 12,6 55,1 12,5
Appareils pour la téléphonie 49,9 15,2 41,8 13,2 40,5 9,8 39,2 8,5 45,1 10,3
Vêtements et accessoires du vêtement (y compris les gants) en caoutchouc 25,9 7,9 26,2 8,3 25,8 6,3 34,7 7,5 28,0 6,4
Oscilloscopes et autres instruments pour la mesure et le contrôle de grandeurs électriques 9,2 2,8 6,2 2,0 9,8 2,4 14,7 3,2 18,0 4,1
Instruments et appareils de navigation 11,1 3,4 8,3 2,6 22,0 5,3 9,7 2,1 17,0 3,9
Ordinateurs et leurs unités 25,7 7,8 23,3 7,4 16,5 4,0 13,3 2,9 12,7 2,9
Machines et appareils à imprimer et leurs machines auxiliaires 13,2 4,0 14,1 4,5 16,4 4,0 16,3 3,5 11,5 2,6
Meubles et leurs parties 12,8 3,9 9,2 2,9 10,2 2,5 11,9 2,6 10,7 2,4
Parties de machines et d'appareils de bureau, de pièces informatiques, etc. 4,5 1,4 3,5 1,1 3,0 0,7 6,0 1,3 9,0 2,1
10 principaux produits ci-dessus* 185,3 56,4 181,2 57,2 241,1 58,4 268,8 58,3 266,2 60,6
Autres produits* 143,1 43,6 135,6 42,8 171,6 41,6 192,4 41,7 173,0 39,4
Total* 328,4 100,0 316,8 100,0 412,7 100,0 461,2 100,0 439,2 100,0
Québec/Canada   14,7   14,5   17,1   17,5   16,9

Tableau 4

Exportations de biens manufacturés au Québec, par groupes de produits à destination de la Malaisie, selon le niveau de technologie, 2012-2016
(en millions de dollars et en pourcentage)
Niveau de technologie 2012 2013 2014 2015 2016
M$ % M$ % M$ % M$ % M$ %
* Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis.
Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et analyse économiques, MESI, septembre 2017.
Haute technologie 14,5 14,3 21,2 27,9 21,7 26,6 62,2 53,5 10,4 18,8
Moyenne-haute technologie 75,7 74,6 43,0 56,6 48,9 60,1 45,7 39,3 35,0 63,6
Moyenne-faible technologie 3,4 3,3 2,8 3,6 2,2 2,7 2,3 2,0 3,3 6,1
Faible technologie 7,9 7,8 9,0 11,8 8,6 10,6 6,1 5,2 6,4 11,5
Total manufacturier* 101,4 100,0 75,9 100,0 81,4 100,0 116,2 100,0 55,0 100,0

Tableau 5

Importations de biens manufacturés au Québec, par groupes de produits en provenance de la Malaisie, selon le niveau de technologie, 2012-2016
(en millions de dollars et en pourcentage)
Niveau de technologie 2012 2013 2014 2015 2016
M$ % M$ % M$ % M$ % M$ %
* Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis.
Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et analyse économiques, MESI, septembre 2017.
Haute technologie 161,6 50,0 153,9 49,3 189,0 46,3 196,8 42,8 200,7 45,9
Moyenne-haute technologie 48,3 14,9 48,2 15,5 69,0 16,9 72,4 15,8 59,2 13,5
Moyenne-faible technologie 50,0 15,5 44,1 14,1 48,0 11,8 68,3 14,9 57,6 13,2
Faible technologie 63,5 19,6 66,0 21,1 101,9 25,0 121,8 26,5 120,0 27,4
Total manufacturier* 323,4 100,0 312,1 100,0 408,0 100,0 459,2 100,0 437,5 100,0

Date de production de cette note : septembre 2017

1. PIB basé sur la parité de pouvoir d'achat (PPA).

2. L'ANASE-5 regroupe les pays suivants : l'Indonésie, la Malaisie, les Philippines, Singapour et la Thaïlande.

3. Dans le présent contexte, les termes biens et marchandises sont interchangeables.

4. Voir les tableaux I à V de l'annexe pour des données additionnelles.