Vous avez des questions à propos des mesures économiques mises en place en soutien aux entreprises touchées par le coronavirus (COVID-19)? Consultez la page Québec.ca/coronavirus.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité..

Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

Économie et commerce

Note abrégée sur le commerce Québec-Chili

Août 2018

Cette note dresse le portrait de l'économie du pays et de l'évolution des échanges commerciaux qu'il entretient avec le Québec.

L'économie chilienne

Chili
Principaux indicateurs, 2017
Sources : Fonds monétaire international (FMI), Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), Banque du Canada et Organisation mondiale du commerce (OMC).
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économique, ministère de l'Économie et de l'Innovation (MEI), mai 2018.
Population (en millions) 18,4
PIB (en dollar américain courants) 277,0
PIB par habitant (en dollar américain courants) 15 070,4
Taux de croissance du PIB réel (en pourcentage) 1,5
Taux d'inflation (en pourcentage) 2,2
Taux de chômage (en pourcentage) 6,6
Taux de change (Nombre d'unités de pesos chiliens par dollar américain sur une moyenne de 250 jours, en 2017) 0,0015
Exportations de biens et services (en milliard de dollars américains courants) 79,1
Importations de biens et services (en milliard de dollars américains courants) 79,5

Le contexte économique en abrégé

Selon l'OCDE, l'économie du Chili repose essentiellement sur ses exportations de cuivre, dont il est le leader mondial, ainsi que sur son secteur financier internationalement intégré. Au courant de la période de 2010 à 2014, le pays a profité de la hausse fulgurante du prix du cuivre et de l'assouplissement des conditions financières internationales pour enregistrer une croissance annuelle moyenne de 5,3 %, soit le double de la moyenne des pays membres de l'OCDE1.

Depuis 2014, la croissance économique du pays a passablement ralenti. Durant la période de 2014 à 2017, l'économie du Chili a enregistré une croissance de 1,7 %, soit moins du tiers de la croissance observée durant la période précédente (2010 à 2014). Ce ralentissement est survenu en raison, notamment, de la baisse dans les échanges commerciaux mondiaux ainsi que de celle du prix du cuivre, selon l'OCDE. Ensemble, l'augmentation des coûts d'extraction du cuivre et la baisse de son prix ont diminué la profitabilité des entreprises, menant à moins d'investissements de leur part.

Du point de vue des finances publiques, la chute du prix des matières premières ainsi que le ralentissement dans la croissance économique chilienne ont mené à une augmentation du déficit budgétaire du pays, toujours selon l'OCDE. Tant les revenus des secteurs miniers que non miniers ont été frappés par la chute du prix du cuivre et par le ralentissement économique du pays.

En 2017, le Chili a enregistré les résultats économiques suivants :

  • une croissance du produit intérieur brut (PIB) réel de 1,5 %;
  • un taux de chômage de 6,6 %;
  • un solde budgétaire déficitaire correspondant à 2,7 % du PIB.

Cette même année, le Chili comptait pour 0,4 % du PIB mondial, ce qui en faisait la 44e économie mondiale et le 5e des pays de l'Amérique latine et des Caraïbes2.

Les perspectives économiques de l'OCDE sont optimistes à l'endroit du Chili. Les exportations devraient croître à un niveau plus élevé que dans les dernières années en raison, notamment, de la hausse du prix du cuivre. Le pays devrait retrouver ses performances économiques d'avant la chute du prix des matières premières, soit une croissance du PIB de 3,4 % en 2018 et de 3,3 % en 2019.

Le commerce de marchandises3 entre le Québec et le Chili4

L'évolution des échanges

En 2017, les échanges commerciaux de marchandises entre le Québec et le Chili se chiffraient à 1,3 G$, ce qui représentait une hausse de 113,5 % par rapport à l'année 2016. Cette hausse s'explique par l'augmentation des importations (+656,0 M$ ou +143,0 %) et, dans une moindre mesure, des exportations (+17,3 M$ ou +12,9 %).

Au cours de la période considérée (2013-2017), la croissance annuelle moyenne de la valeur des échanges était positive (+2,5 %).

En 2017, la valeur de ces échanges représentait 43,7 % des échanges commerciaux de biens entre le Canada et ce pays.

Cette même année, le Chili se classait au 2e rang des partenaires commerciaux du Québec en Amérique latine et dans les Caraïbes, devant le Pérou, et au 16e rang des partenaires commerciaux internationaux du Québec.

Les exportations

En 2017, la valeur des exportations de marchandises du Québec à destination du Chili s'établissait à 152,0 M$ et représentait 17,2 % de la valeur des exportations totales canadiennes vers ce pays. Elle correspondait également à une hausse de 12,9 % par rapport à l'année précédente. Cette hausse était principalement attribuable à l'augmentation des exportations de mèches de sûreté, de cordeaux détonants et d'amorces (+7,0 M$).

Toujours en 2017, les exportations de marchandises du Québec vers le Chili représentaient 9,9 % des exportations québécoises vers l'Amérique latine et les Caraïbes et 0,2 % du total des exportations québécoises de marchandises à l'échelle internationale.

Les exportations québécoises de marchandises vers l'Amérique latine et les Caraïbes représentaient alors 1,8 % des exportations internationales totales de marchandises du Québec.

La même année, le Chili était le 3e client du Québec en Amérique latine et dans les Caraïbes, devant les Bahamas, et le 36e client international du Québec.

En 2017, les cinq produits en tête de liste des exportations étaient les suivants :

  • les mèches de sûreté, les cordeaux détonants et les amorces (17,1 % du total);
  • la viande de porc fraîche, réfrigérée ou congelée (11,2 %);
  • les machines à mélanger les terres ou d'autres matières minérales solides (7,8 %);
  • les chlorates et les perchlorates (3,2 %);
  • les panneaux de particules, en bois ou en autres matières ligneuses (3,1 %).

La valeur des dix principaux produits québécois exportés vers le Chili représentait alors 53,9 % de la valeur de l'ensemble des exportations du Québec vers ce pays.

En 2017, le contenu en technologie des exportations de biens manufacturés à destination du Chili se répartissait comme suit :

  • les produits de moyenne-haute technologie (51,0 %);
  • les produits de faible technologie (30,3 %);
  • les produits de moyenne-faible technologie (10,4 %);
  • les produits de haute technologie (8,3 %).

Au cours de la période considérée (2013-2017), les produits de moyenne-haute technologie ont dominé les exportations du Québec à destination du Chili.

Les importations

En 2017, la valeur des biens dédouanés au Québec en provenance du Chili était de 1,1 G$, ce qui représentait 55,4 % de la valeur totale des importations canadiennes en provenance de ce pays et correspondait à une hausse de 143,0 % par rapport à l'année 2016. Cette hausse était principalement attribuable à l'augmentation des importations de cuivre non affiné et d'anodes en cuivre (+607,4 M$).

Toujours en 2017, les importations de marchandises du Québec en provenance du Chili représentaient 22,7 % des importations québécoises en provenance de l'Amérique latine et des Caraïbes et 1,2 % du total des importations québécoises de marchandises à l'échelle internationale.

Les importations québécoises de marchandises en provenance de l'Amérique latine et des Caraïbes représentaient 5,3 % des importations internationales totales de marchandises du Québec.

Le Chili était alors le 2e fournisseur du Québec en Amérique latine et dans les Caraïbes et le 13e au monde.

Cette même année, les cinq produits en tête de liste des biens manufacturés dédouanés au Québec en provenance du Chili étaient les suivants :

  • le cuivre non affiné et les anodes en cuivre (67,8 % du total);
  • les filets de poissons et autre chair de poissons (7,2 %);
  • le cuivre affiné et les alliages de cuivre sous forme brute (5,7 %);
  • les raisins, frais ou secs (3,8 %);
  • le vin de raisins frais (2,6 %).

La valeur des dix principaux produits chiliens importés au Québec représentait alors 93,3 % de la valeur de l'ensemble des importations québécoises en provenance du Chili.

En 2017, le contenu en technologie des biens manufacturés dédouanés au Québec en provenance du Chili se présentait comme suit :

  • les produits de moyenne-faible technologie (80,1 %);
  • les produits de faible technologie (16,7 %);
  • les produits de moyenne-haute technologie (3,1 %);
  • les produits de haute technologie (0,1 %).

Au cours de la période considérée (2013-2017), les produits de moyenne-faible technologie ont dominé les importations.

Les sociétés et les investissements sous contrôle étranger5

En 2016, une filiale d'entreprise chilienne était établie au Québec. Ce nombre représentait 16,7 % des filiales chiliennes (6) établies au Canada. Cela situait le Chili au 39e rang en ce qui a trait au nombre de sociétés étrangères établies au Québec.

Annexe

Tableau I

Commerce extérieur du Chili, 2013-2017
(en millions de dollars canadiens)
  2013 2014 2015 2016 2017
Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis
Source : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MEI, mai 2018.
Exportations de biens 236 292 177 135 152
Importations de biens 635 691 747 459 1 115
Échanges totaux* 871 983 924 593 1 267

Tableau II

Exportations de marchandises du Québec, par groupe de produits à destination du Chili, 2013-2017
(en millions de dollars et en pourcentage)
Description des produits
Classification SH4
2013 2014 2015 2016 2017
M$ % M$ % M$ % M$ % M$ %
Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis
Source : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MEI, mai 2018.
Mèches de sûreté, cordeaux détonants et amorces 33,0 14,0 21,3 7,3 29,3 16,5 19,0 14,1 26,1 17,1
Viande de porc fraîche, réfrigérée ou congelée 19,3 8,2 28,4 9,7 20,7 11,7 20,9 15,5 17,0 11,2
Machines à mélanger la terre ou d'autres matières minérales solides 19,8 8,4 16,7 5,7 7,8 4,4 5,9 4,4 11,8 7,8
Chlorates et perchlorates 18,7 7,9 20,7 7,1 22,2 12,6 5,3 3,9 4,8 3,2
Panneaux de particules, en bois ou autres matières ligneuses 1,8 0,7 3,0 1,0 0,0 0,0 6,5 4,8 4,7 3,1
Lait et crème de lait, concentrés ou additionnés de sucre 0,1 0,0 0,0 0,0 0,6 0,4 0,0 0,0 4,0 2,6
Matières colorantes et produits inorganiques utilisés comme luminophores 1,0 0,4 1,9 0,7 3,9 2,2 3,3 2,5 3,9 2,6
Outils de forage ou de sondage 2,9 1,2 2,9 1,0 6,0 3,4 2,1 1,6 3,6 2,3
Avions, hélicoptères et autres véhicules aériens ou spatiaux 2,7 1,1 35,4 12,1 0,0 0,0 0,1 0,1 3,4 2,2
Voitures de tourisme et autres types de véhicules 7,3 3,1 6,4 2,2 4,2 2,4 4,3 3,2 2,8 1,8
10 principaux produits ci-dessus* 106,5 45,1 136,7 46,8 94,7 53,5 67,4 50,1 81,9 53,9
Autres produits* 129,8 54,9 155,7 53,2 82,3 46,5 67,2 49,9 70,0 46,1
Total* 236,4 100,0 292,4 100,0 177,0 100,0 134,6 100,0 152,0 100,0
Québec/Canada   29,6   25,7   22,4   18,6   17,2

Tableau III

Importations de marchandises du Québec, par groupes de produits en provenance du Chili, 2013-2017
(en millions de dollars et en pourcentage)
Description des produits
Classification SH4
2013 2014 2015 2016 2017
M$ % M$ % M$ % M$ % M$ %
Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis
Source : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MEI, mai 2018.
Cuivre non affiné et anodes en cuivre 385,2 60,7 318,6 46,1 437,0 58,5 148,1 32,3 755,5 67,8
Filets de poisson et autre chair de poisson 55,3 8,7 72,7 10,5 53,3 7,1 48,7 10,6 79,8 7,2
Cuivre affiné et alliages de cuivre sous forme brute 0,0 0,0 57,3 8,3 34,8 4,7 47,5 10,4 64,1 5,7
Raisins, frais ou secs 43,8 6,9 46,4 6,7 50,0 6,7 46,3 10,1 42,4 3,8
Vin de raisins frais 23,7 3,7 22,5 3,3 26,1 3,5 29,2 6,4 28,7 2,6
Fruits, non cuits ou cuits à l'eau ou à la vapeur, sucrés ou non ou congelés 17,3 2,7 17,5 2,5 25,4 3,4 19,8 4,3 22,7 2,0
Mèches de sûreté, cordeaux détonants et amorces 0,0 0,0 2,7 0,4 10,0 1,3 8,4 1,8 17,2 1,5
Fruits frais 12,0 1,9 10,8 1,6 13,7 1,8 18,4 4,0 14,9 1,3
Pâtes chimiques de bois à la soude ou au sulfate 0,3 0,0 2,9 0,4 6,6 0,9 5,8 1,3 7,4 0,7
Minerai de molybdène et ses concentrés 0,0 0,0 0,6 0,1 0,0 0,0 1,2 0,3 7,1 0,6
10 principaux produits ci-dessus* 537,6 84,7 552,0 79,9 656,8 88,0 373,5 81,4 1 039,9 93,3
Autres produits* 97,1 15,3 138,8 20,1 89,9 12,0 85,1 18,6 74,7 6,7
Total* 634,7 100,0 690,8 100,0 746,7 100,0 458,6 100,0 1 114,6 100,0
Québec/Canada   36,1   40,1   40,3   27,2   55,4

Tableau IV

Exportations de biens manufacturés du Québec, par groupes de produits à destination du Chili selon le niveau de technologie, 2013-2017
(en millions de dollars et en pourcentage)
Niveau de technologie 2013 2014 2015 2016 2017
M$ % M$ % M$ % M$ % M$ %
Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis
Source : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MEI, mai 2018.
Haute technologie 10,3 4,4 47,3 16,3 8,2 4,7 7,3 5,5 12,4 8,3
Moyenne-haute technologie 119,2 50,9 131,6 45,4 95,5 54,9 62,2 47,2 75,9 51,0
Moyenne-faible technologie 35,9 15,3 21,8 7,5 30,6 17,6 19,2 14,6 15,4 10,4
Faible technologie 68,9 29,4 89,1 30,7 39,6 22,8 43,1 32,7 45,0 30,3
Total manufacturier* 234,3 100,0 289,9 100,0 173,8 100,0 131,8 100,0 148,6 100,0

Tableau V

Importations de biens manufacturés dédouanés du Québec, par groupes de produits en provenance du Chili, selon le niveau de technologie, 2013-2017
(en millions de dollars et en pourcentage)
Niveau de technologie 2013 2014 2015 2016 2017
M$ % M$ % M$ % M$ % M$ %
Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis
Source : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MEI, mai 2018.
Haute technologie 0,6 0,1 0,1 0,0 1,1 0,2 0,2 0,1 1,5 0,1
Moyenne-haute technologie 15,8 2,9 15,1 2,7 19,6 3,0 27,2 7,4 31,6 3,1
Moyenne-faible technologie 399,5 72,5 386,8 68,6 479,5 73,0 200,8 54,8 824,9 80,1
Faible technologie 135,3 24,5 161,5 28,7 156,5 23,8 138,3 37,7 172,2 16,7
Total manufacturier* 551,2 100,0 563,5 100,0 656,7 100,0 366,5 100,0 1 030,1 100,0

1. Les 36 pays membres de l'OCDE sont : l'Allemagne, l'Australie, l'Autriche, la Belgique, le Canada, le Chili, la Corée, le Danemark, l'Espagne, l'Estonie, les États-Unis, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l'Irlande, l'Islande, Israël, l'Italie, le Japon, la Lettonie, la Lituanie, le Luxembourg, le Mexique, la Norvège, la Nouvelle-Zélande, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République slovaque, la République tchèque, le Royaume-Uni, la Slovénie, la Suède, la Suisse et la Turquie.

2. L'Amérique latine et les Caraïbes regroupent les pays suivants : Anguilla, Antigua-et-Barbuda, l'Argentine, Aruba, les Bahamas, la Barbade, le Belize, les Bermudes, la Bolivie, Bonaire, le Brésil, les îles Caïmans, le Chili, la Colombie, Costa Rica, Cuba, Curaçao, la Dominique, El Salvador, l'Équateur, les îles Falkland (Malouines), la Grenade, le Guatemala, la Guyane, Haïti, le Honduras, la Jamaïque, Montserrat, le Nicaragua, le Panama, le Paraguay, le Pérou, la République dominicaine, Sainte-Lucie, Saint-Eustache et Saba, Saint-Kitts-et-Nevis, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Sint Maarten (partie néerlandaise de Saint-Martin), le Suriname, Trinité-et-Tobago, les îles Turks-et-Caicos, l'Uruguay, le Venezuela et les îles Vierges britanniques.

3. Dans le présent contexte, les termes biens et marchandises sont interchangeables.

4. Voir les tableaux I à V de l'annexe pour des données additionnelles.

5. Source : Statistique Canada, Liens de parenté entre sociétés, [CD-ROM], 4e trimestre de 2016.