Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

stratégies

Projets mobilisateurs

Conformément à la Stratégie québécoise de la recherche et de l'innovation 2010-2013, le gouvernement appuie financièrement les acteurs qui travaillent en synergie à des projets mobilisateurs portant sur des secteurs d'activité économiques prioritaires pour le Québec.

Un projet mobilisateur se caractérise notamment par :

  • le développement et la démonstration de nouveaux concepts, produits, procédés, pratiques ou services;
  • la participation de plusieurs partenaires industriels, des PME et des acteurs de la recherche et de l'innovation;
  • l'atteinte escomptée de résultats applicables afin de favoriser des retombées économiques et sociales pour le Québec.

Nos forces

Une expertise en recherche reconnue

  • Le Québec reconnu comme un acteur de classe mondiale dans plusieurs secteurs industriels, notamment l'aéronautique, les technologies de l’information et des communications, les biopharmaceutiques et les nanotechnologies pour les matériaux renouvelables.
  • Un secteur des technologies vertes en pleine émergence.
  • Présence des centres de recherche et des expertises de pointe en recherche universitaire dans des secteurs clés, ce qui favorise le développement de nouvelles technologies.
  • Un modèle de transfert et de valorisation de recherche envié.
  • Des acteurs dynamiques qui travaillent en partenariat.

Nos défis

Synergie, innovation, mobilisation, réalisation

  • Accélérer l’innovation et sa mise en marché pour donner aux entreprises du Québec un avantage compétitif sur des marchés mondiaux en croissance.
  • Renforcer les alliances et la coopération entre les grandes entreprises, les PME et le milieu de la recherche dans un contexte d’innovation ouverte.
  • Contribuer au développement d’une économie verte.

Nos actions

La Stratégie québécoise de la recherche et de l'innovation soutient des projets mobilisateurs. En voici une brève description.

Autobus électrique

Ce projet de 73 M$ permettra de recourir aux forces industrielles du Québec, soit :

  • la fabrication d'autobus urbains;
  • la fabrication de structures en composites et en aluminium;
  • la motorisation électrique;
  • les systèmes de transport intelligents;
  • la batterie performante ;
  • le design et l'ingénierie.

Il soutiendra les étapes de conception, de développement et de démonstration d'un autobus électrique et d'un microbus électrique.

Le gouvernement investira 30 M$ sur trois ans pour soutenir la réalisation de ce projet mobilisateur. L'apport du secteur privé sera de 43 M$ pour la même période.

Avion écologique

Ce projet de 150 M$ permettra au Québec de maintenir sa position concurrentielle dans un marché aéronautique en pleine mutation en permettant aux constructeurs, avec la collaboration des universités et des centres de recherche, d'adapter leurs technologies cruciales et leurs produits afin de faire face aux nouvelles règles environnementales.

Le gouvernement investira 70 M$ sur quatre ans pour le financement de ce projet mobilisateur. Le secteur privé, pour sa part, investira 80 M$ dans ce projet.

Annonce du lancement du projet
Systèmes aéronautiques d'avant-garde pour l'environnement.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité.

Bioraffinage forestier

Ce projet vise à soutenir le développement et la démonstration de nouveaux produits issus du bioraffinage forestier, une technologie verte qui utilise la biomasse forestière.

Le gouvernement consacrera une enveloppe de 30 M$ sur trois ans alors que le secteur privé et le gouvernement fédéral investiront également dans ce créneau porteur d'avenir. Les travaux ont pour but :

  • de développer de nouvelles applications à partir de la fibre de bois telle que la nanocellulose cristalline;
  • d'accélérer la démonstration et le transfert de technologies.

Annonce du lancement du projet d'usine pilote de nanocellulose cristalline.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité.
Annonce du lancement du projet d'usine pilote de matériau composite.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité.
Annonce de l'inauguration de l'usine pilote de nanocellulose cristalline.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité.

Au 31 mars 2012, ce projet mobilisateur a permis des investissements totaux de plus de 51 M$ et d'autres projets sont prévus pour 2012-2013.

Écolo TIC

Ce projet de 70 M$ comprend des travaux répartis selon les thèmes de l'informatique en nuage
(cloud computing) et des réseaux de distribution intelligents (smart grid) d'électricité, d'eau et de gaz. Les travaux consistent à :

  • concevoir de nouveaux modules matériels et logiciels pour rendre les produits TIC moins énergivores et pour rendre plus efficace la dématérialisation des infrastructures de télécommunication;
  • mettre au point des outils de télésurveillance plus élaborés pour diverses industries nécessitant l'intervention de personnel technique chez les clients ainsi que des solutions et des portails télémétriques pour une meilleure gestion d'énergie;
  • réaliser des démonstrations de faisabilité et des bancs d'essais pour des biens et des produits élaborés dans le contexte du projet.

Le gouvernement investira 30 M$ sur trois ans dans ce projet alors que le secteur privé investira 40 M$.

Annonce du lancement du projet
Équation.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité.

Ma première ligne numérique en santé (MPLNS)

Ce projet de 18 M$ vise à démontrer que les soins de santé de première ligne peuvent être optimisés grâce aux technologies de l’information et de la communication (TIC).

MPLNS cherche à expérimenter, par l’intermédiaire des TIC, de nouvelles formes d’interaction entre le patient et les équipes cliniques de la première ligne de soins.

L’objectif consiste à améliorer, à l’aide des TIC et en favorisant l’engagement actif du citoyen au centre du système de santé, l’accès aux services de première ligne au Québec, tout en assurant leur continuité et leur efficacité ainsi que la qualité des interventions.

Deux axes d’intervention

  • La participation citoyenne
    Permettre aux citoyens de prendre leur santé en charge de façon proactive avec le soutien de leur équipe clinique et à l’aide d’instruments numériques.
  • L’optimisation de la première ligne par les équipes cliniques
    Soutenir les intervenants de la santé afin qu’ils puissent travailler en réseau et en équipe pluridisciplinaire grâce aux TIC.

Ce projet, dont la durée est de trois ans (du 1er avril 2012 au 31 mars 2015), est financé à parts égales par le gouvernement (9 M$) et le secteur privé (9 M$).

Pour en savoir plus : Ma première ligne numérique en santé.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité.

Partenariat pour la médecine personnalisée en cancer du Québec

Ce projet de 21 M$ est issu d'un processus de sélection mené par le Ministère à la suite de l'annonce, dans le Discours sur le budget 2011-2012, d'un projet mobilisateur qui s'ajoute à la Stratégie québécoise de la recherche et de l'innovation 2010-2013 et qui a pour but d'appuyer l'initiative québécoise en soins de santé personnalisés.

Ce projet mobilisateur propose une approche intégrée de développement, de validation et d'implantation de biomarqueurs cliniques dans le but de prodiguer des soins de santé en cancer mieux ciblés et plus efficaces.

Les soins de santé personnalisés font partie d'un nouveau pan de la médecine moderne. Cette approche novatrice consiste à développer des produits mieux adaptés et plus efficaces selon le profil génétique de chaque individu. Le projet aura pour effet de développer une expertise dans le domaine des soins de santé personnalisés et de positionner le Québec comme un leader à l'échelle internationale.

Le gouvernement investira 10 M$ sur quatre ans dans ce projet alors que le secteur privé y investira 11 M$.

Projet PARC (partage automatisé des ressources dans des communautés)

Ce projet de 2,9 M$ a pour objectif d’apporter des solutions aux problèmes d’attraction et de rétention de la main-d’œuvre dans les entreprises (notamment celles des secteurs de l’aéronautique et de la métallurgie) ainsi que des solutions relatives à la formation et à la stabilisation de la main-d’œuvre en favorisant :

  • une embauche des ressources humaines partagée entre les entreprises;
  • la gestion du mouvement des ressources humaines entre les entreprises;
  • le partage des activités de formation visant à accroître les compétences des ressources humaines;
  • un réservoir commun de ressources humaines ayant des compétences clés similaires.

Le gouvernement investira 1,2 M$ sur trois ans dans ce projet, alors que le secteur privé investira 1,7 M$.

Contactez
Nos bureaux régionaux
Consultez la liste

Sans frais :
1 866 463-6642

Voir plus d'informations
Précédent
Québécois, notre façon d'être canadien Stratégie numérique du QUébec - Bilan de la consultation Le Québec dans le monde : s'investir, agir, prospérer Budget 2017-2018 Ensemble on fait avancer le Québec Stratégie maritime du Québec Le plan économique du Québec Propulser le Québec par l'électricité Plan Nord
Suivant