Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

stratégies

Réinventez l'horizon

4. Miser sur l'innovation

Avec le quatrième axe de la Stratégie québécoise de l’aérospatiale 2016-2026, le gouvernement entend miser sur l’innovation des entreprises pour assurer la croissance future du secteur.

L’innovation est une condition essentielle à la compétitivité et au développement de l’industrie québécoise de l’aérospatiale.

En matière d’innovation du secteur de l’aérospatiale, le gouvernement formule les deux objectifs suivants :

  • stimuler le développement de nouveaux produits et procédés;
  • faire croître l’innovation au sein des PME.

4.1 Stimuler le développement de nouveaux produits et procédés

La Stratégie québécoise de l’aérospatiale comprend les trois initiatives suivantes.

Un groupe de travail sur les créneaux porteurs pour l’industrie

L’innovation est au cœur du processus de développement des nouveaux aéronefs – tels les drones.

Le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation réunira les principaux acteurs de l’aérospatiale au sein d’un groupe de travail ayant pour but de repérer les créneaux porteurs pour l’industrie. Ce groupe comprendra des représentants des grandes comme des petites entreprises, ainsi que des spécialistes issus du milieu de la formation.

La recherche précompétitive en partenariat

Le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation financera le fonctionnement des regroupements sectoriels de recherche industrielle, ainsi que leurs projets d’innovation collaborative.

Le Ministère soutiendra également les projets collaboratifs auxquels participeront plusieurs regroupements sectoriels de recherche industrielle, afin de favoriser la synergie interindustrielle.

Cet appui concernera par exemple des projets faisant intervenir concurremment le secteur aérospatial et les secteurs de l’information et des communications, des matériaux avancés, de la transformation métallique et de l’aluminium.

Au cours des cinq prochaines années, le Ministère consacrera 2,5 millions de dollars à cet appui.

Les regroupements sectoriels de recherche industrielle

Les regroupements sectoriels de recherche industrielle ont pour mission de mettre sur pied des partenariats de recherche entre les PME, les grandes universités et les collèges.

Situés au cœur du système d’innovation de leur secteur, ils sont particulièrement bien placés pour orienter et soutenir les démarches d’innovation des PME. Les principaux regroupements sectoriels de recherche industrielle actifs dans le secteur de l’aérospatiale sont :

  • le Consortium de recherche et d’innovation en aérospatiale au Québec (CRIAQ);
  • le Pôle recherche innovation en matériaux avancés (PRIMA Québec);
  • le Partenariat de recherche orientée en microélectronique, photonique et  télécommunications (PROMPT);
  • le Consortium de recherche et d’innovation en transformation métallique (CRITM);
  • le Centre québécois de recherche et de développement de l’aluminium (CQRDA).
Le projet mobilisateur de l’avion plus écologique

Le gouvernement du Québec a mis en place le concept de projet mobilisateur, afin de soutenir l’innovation autour de projets de démonstration technologique majeurs et prometteurs.

Une fois ces projets identifiés, le gouvernement du Québec soutient financièrement les entreprises afin qu’elles regroupent leurs efforts en mobilisant des universités, des centres de recherche ainsi que des PME fournisseuses

Le projet mobilisateur de l’avion plus écologique – dont la dénomination est SA2GE, pour Système aéronautique d’avant-garde pour l’environnement – a été imaginé par le Consortium de recherche et d’innovation en aérospatiale au Québec, appuyé par Aéro Montréal et demandé par plusieurs grandes entreprises.

La phase 1 du projet a été soutenue par le gouvernement dans le cadre de la Stratégie québécoise de la recherche et de l’innovation 2010-2013.

Dans le cadre de la Stratégie québécoise de l’aérospatiale, le gouvernement s’appuiera sur le projet SA2GE pour accroître la collaboration en matière  d’innovation au sein du secteur.

  • Le gouvernement entend procéder à la mise en œuvre de la phase 2 du projet SA2GE. Cette seconde phase représente un investissement total de 80 millions de dollars, réparti à égalité entre le gouvernement et l’industrie.

    Le soutien du gouvernement envers ce projet mobilisateur découle du Budget 2015-2016 et du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques, financé par le Fonds vert.
  • À partir de 2018-2019, des appels de projets annuels assureront la poursuite du projet SA2GE. Ces appels s’adresseront principalement aux maîtres d’œuvre et aux fournisseurs investissant en innovation, et ils mobiliseront les PME, les universités et les centres de recherche du Québec.

Ainsi, au cours des cinq prochaines années, le gouvernement investira 65 millions de dollars afin de financer la seconde phase du projet mobilisateur SA2GE et les appels de projets qui suivront à partir de 2018-2019.

L’investissement du secteur privé sera équivalent, ce qui permettra de consacrer  130 millions de dollars d’ici 2020-2021 au projet de l’avion plus écologique.

La phase 1 du projet d’avion plus écologique – le projet SA2GE

Mis en place en 2010, le projet SA2GE a bonifié la chaîne d’innovation dans le  secteur de l’aérospatiale, en soutenant la recherche au stade de la démonstration.

Au terme de la phase 1 du projet, en 2015, plusieurs démonstrateurs technologiques avaient été mis au point concernant :

  • la structure de fuselage d’aéronefs en matériaux composites (Bombardier et Bell Hélicoptère Textron Canada);
  • le train d’atterrissage de l’avenir (Héroux Devtek);
  • le compresseur de la prochaine génération (Pratt & Whitney Canada);
  • l’avionique modulaire intégrée pour les systèmes critiques (Bombardier et  Thales Canada);
  • l’avionique intégrée pour les applications de poste de pilotage (Esterline CMC Électronique).

La mobilisation du milieu et les résultats obtenus sont impressionnants :

  • Le projet a permis des investissements de 150 millions de dollars, dont 70 millions de dollars provenant du gouvernement du Québec et 80 millions de dollars de l’industrie.
  • Le projet a permis de créer ou de maintenir 150 emplois hautement qualifiés et de recourir à 138 étudiants.
  • Environ 6,3 % de la valeur du projet a été attribuée à sept universités, à huit centres de recherche et à un centre de formation professionnelle.
  • Au total, 28 PME ont collaboré aux travaux de développement.

4.2 Faire croître l’innovation au sein des PME

Le quatrième axe d’intervention consacré à l’innovation poursuit l’objectif de faire croître l’innovation au sein des PME.

Dans le cadre de la Stratégie québécoise de l’aérospatiale, le gouvernement engage les quatre initiatives suivantes.

L’accès aux services et équipements du réseau QuébecInnove

Plusieurs PME du secteur aérospatial hésitent à investir en innovation, ne disposant pas des ressources humaines, financières et matérielles nécessaires pour mener à bien leur investissement.

La Stratégie québécoise de l’aérospatiale comprend des crédits de 2,9 millions de dollars sur cinq ans, afin de faciliter l’accès des PME aux services et aux équipements de QuébecInnove, par l’intermédiaire du Passeport Innovation.

Passeport Innovation vise notamment à soutenir, de manière efficiente, des projets d’innovation technologique et à faciliter l’accès rapide à un ensemble de services et d’équipements appuyant les projets de recherche appliquée, d’essai, d’expérimentation ou de démonstration. Ce soutien sera apporté par le savoir-faire d’un ou de plusieurs organismes membres de QuébecInnove.

QuébecInnove

QuébecInnove est un réseau reconnu par le gouvernement du Québec. Il regroupe des organismes actifs dans le domaine de la recherche et de l’innovation dans le but d’aider les organismes et les entreprises qui ont des besoins dans le domaine de la recherche et de l’innovation – particulièrement des PME.

Le réseau est composé :

  • d’organismes de recherche;
  • de centres collégiaux de transfert de technologie;
  • d’universités;
  • d’intermédiaires en innovation technologique;
  • d’intermédiaires en innovation sociale;
  • de sociétés de valorisation de la recherche universitaire.

Un centre collégial de transfert de technologie : le Centre technologique en aérospatiale

Le Centre technologique en aérospatiale est un centre collégial de transfert de technologie affilié au cégep Édouard-Montpetit. Il est situé sur le campus de l’École nationale d’aérotechnique.

La mission du Centre technologique en aérospatiale est d’appuyer l’industrie aérospatiale pour la rendre plus compétitive à l’échelle internationale.

Chaque année, grâce à une équipe d’une cinquantaine de personnes, le Centre technologique en aérospatiale réalise plus de 200 projets avec l’industrie.

L’intégration des PME au réseau d’innovation québécois

Le gouvernement entend encourager les PME du secteur de l’aérospatiale à participer à des projets d’innovation collaborative.

Dans le cadre de la Stratégie québécoise de l’aérospatiale, le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation financera des projets de démonstration technologique répondant aux besoins des PME. On fait par exemple référence au développement d’un démonstrateur technologique pour la fabrication additive à grande échelle, fondé sur l’utilisation de matériaux renouvelables.

Ces projets pourraient nourrir de nouveaux sujets de recherche, par exemple en ingénierie des matériaux, en conception et en création industrielles, en robotique et en architecture.

La Stratégie québécoise de l’aérospatiale prévoit que le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation consacrera 8,2 millions de dollars au cours des cinq prochaines années au financement de projets de démonstration technologique répondant aux besoins des PME. Cet appui devrait soutenir des investissements de près de 16 millions de dollars.

La participation des PME au réseau d’innovation mondial

Le gouvernement souhaite également inciter les PME du secteur de l’aérospatiale à participer à des projets d’innovation collaborative sur le plan international.

Le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation entend appuyer la réalisation de projets internationaux de recherche et d’innovation réalisés conjointement par des acteurs des milieux de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’industrie.

Il entend aussi encourager les partenariats de haut niveau en recherche industrielle en soutenant les initiatives internationales  stratégiques.

Dans le cadre de la Stratégie québécoise de l’aérospatiale, une enveloppe budgétaire de 2,5 millions de dollars sera consacrée à la participation des PME aérospatiales au réseau d’innovation mondial, au cours d’une période de cinq ans.

La promotion des programmes auprès des entreprises

De nombreux programmes et stratégies du gouvernement comprennent des dispositions susceptibles de soutenir les efforts consacrés à l’innovation par les PME du secteur de l’aérospatiale. Plusieurs de ces programmes sont pilotés par le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation.

Dans le cadre de la Stratégie québécoise de l’aérospatiale, le Ministère investira dans la promotion de ses programmes et de ses stratégies auprès des PME du secteur de l’aérospatiale, afin de les faire mieux connaître et de s’assurer que ces entreprises en tirent parti.

Le programme NovaScience

Le programme NovaScience est administré par le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation.

Il a pour objectifs de soutenir financièrement les projets permettant de promouvoir les sciences et les technologies auprès des jeunes et du grand public, ainsi que de préparer la relève dans ces domaines.

Le programme comprend trois volets :

  • le soutien aux organismes;
  • le soutien aux projets;
  • les initiatives de partenariat.

Le programme Créativité Québec

Le programme Créativité Québec est administré par Investissement Québec dans le cadre du Fonds du développement économique.

Il a pour objectif de soutenir les entreprises dans la réalisation de leurs projets d’innovation, que ce soit pour l’acquisition de nouvelles technologies ou pour le développement et l’amélioration de produits ou de procédés.

Le programme a été mis en place pour :

  • encourager l’instauration d’une culture d’innovation;
  • favoriser les partenariats entre les universités, les centres de recherche et les entreprises;
  • soutenir les entreprises dans le développement, l’amélioration, la  précommercialisation et l’acquisition de nouvelles technologies.

Impact financier de la Stratégie québécoise de l’aérospatiale – Axe 4 (Miser sur l'innovation)

4.1. Stimuler le développement de nouveaux produits et procédés

[en millions de dollars]

Un groupe de travail sur les créneaux porteurs pour l’industrie

  • 2016-2017 : Ø
  • 2017-2018 : Ø
  • 2018-2019 : Ø
  • 2019-2020 : Ø
  • 2020-2021 : Ø
  • TOTAL1 : Ø

La recherche précompétitive en partenariat

  • 2016-2017 : 0,5
  • 2017-2018 : 0,5
  • 2018-2019 : 0,5
  • 2019-2020 : 0,5
  • 2020-2021 : 0,5
  • TOTAL1 : 2,5

Le projet mobilisateur de l’avion plus écologique1

  • 2016-2017 : 10,0
  • 2017-2018 : 10,0
  • 2018-2019 : 15,0
  • 2019-2020 : 20,0
  • 2020-2021 : 10,0
  • TOTAL1 : 65,0
4.2. Faire croître l’innovation au sein des PME

[en millions de dollars]

L’accès aux services et équipements du réseau QuébecInnove

  • 2016-2017 : 0,7
  • 2017-2018 : 0,7
  • 2018-2019 : 0,5
  • 2019-2020 : 0,5
  • 2020-2021 : 0,5
  • TOTAL1 : 2,9

L’intégration des PME au réseau d’innovation québécois

  • 2016-2017 : 1,0
  • 2017-2018 : 1,8
  • 2018-2019 : 1,8
  • 2019-2020 : 1,8
  • 2020-2021 : 1,8
  • TOTAL1 : 8,2

La participation des PME au réseau d’innovation mondial

  • 2016-2017 : 0,5
  • 2017-2018 : 0,5
  • 2018-2019 : 0,5
  • 2019-2020 : 0,5
  • 2020-2021 : 0,5
  • TOTAL1 : 2,5

La promotion des programmes auprès des entreprises

  • 2016-2017 : Ø
  • 2017-2018 : Ø
  • 2018-2019 : Ø
  • 2019-2020 : Ø
  • 2020-2021 : Ø
  • TOTAL1 : Ø
TOTAL

[en millions de dollars]

Total – Axe 4

  • 2016-2017 : 12,7
    Dont crédits additionnels : 1,5
  • 2017-2018 : 13,5
    Dont crédits additionnels : 2,3
  • 2018-2019 : 18,3
    Dont crédits additionnels : 7,3
  • 2019-2020 : 23,3
    Dont crédits additionnels : 12,3
  • 2020-2021 : 13,3
    Dont crédits additionnels : 12,3
  • TOTAL1 : 81,1
    Dont crédits additionnels : 35,7

Note : Sauf avis contraire, le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation est responsable de la mise en œuvre des mesures.

  1. Inclut la phase 2 du projet SA2GE annoncée dans le Budget 2015-2016.
Contactez
Direction des transports et de la mobilité durable

Où nous trouver?

Téléphone :
514 499-6535

Sans frais :
1 866 680-1884, poste 6535

Adresse postale :
380, rue Saint-Antoine Ouest, 04-NE
Montréal (Québec)
H2Y 3X7

Télécopieur :
514 864-3755

Voir plus d'informations
Précédent
Québécois, notre façon d'être canadien Stratégie numérique du QUébec - Bilan de la consultation Le Québec dans le monde : s'investir, agir, prospérer Budget 2017-2018 Ensemble on fait avancer le Québec Stratégie maritime du Québec Le plan économique du Québec Propulser le Québec par l'électricité Plan Nord
Suivant