Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

Stratégies et politiques

Les technologies de l'information et des communications

Stratégie québécoise de l'exportation 2016-2020 - Oser exporter - Moderniser notre économie

Les technologies de l'information et des communications : le principal secteur industriel concerné

  • Logiciels et services informatiques


Le secteur des logiciels et des services informatiques québécois dégage des revenus annuels de plus de 1,7 milliard de dollars et contribue à accroître la productivité et la compétitivité de tous nos secteurs industriels26. L’industrie des TIC au Québec s’illustre sur les marchés internationaux, plus de 75 % des PME de ce secteur effectuant des ventes hors Québec, comparativement à 21 % des PME québécoises de tous les secteurs confondus27.

Les perspectives

Sur le plan mondial, on prévoit que la croissance du secteur sera portée par les technologies infonuagiques, la mobilité, le commerce électronique, le multimédia, les technologies financières (Fin Tech), l’Internet des objets, la cybersécurité, l’analytique et la valorisation des données massives incluant l’intelligence artificielle, ainsi que la fabrication de pointe.

Les États-Unis

L’industrie du logiciel continue d’être dominée par les joueurs majeurs, notamment de grands groupes américains, qui multiplient les acquisitions. Cependant, de nouvelles entreprises innovantes jouent un rôle important et contribuent fortement à la croissance rapide de ce secteur.

La croissance des autoentrepreneurs, ce qu’on appelle les « jeunes pousses », notamment aux États-Unis, est impressionnante. Elle modifie le modèle traditionnel de gestion immobilière grâce à la naissance d’espaces partagés de travail. Elle conduit également à la naissance d’un environnement de financement privé de plus en plus complexe.

L’Europe

L’Europe devrait connaître une augmentation modérée des dépenses en technologies de l’information et des communications au cours des prochaines années, les entreprises faisant surtout évoluer leur système informatique de façon progressive grâce à l’infonuagique et à l’externalisation. Toutefois, certains segments ciblés, représentant encore de faibles volumes, devraient enregistrer des croissances plus importantes28.

L’Asie

Sur le marché asiatique, il existe de grandes disparités quant à la maturité technologique, mais le marché numérique et du commerce électronique est particulièrement dynamique. La Fin Tech et la fabrication intelligente offrent également des possibilités d’affaires intéressantes.

Le reste du monde

Le secteur des technologies de l’information et des communications est stratégique pour la plupart des pays d’Amérique latine, d’Afrique et du Moyen-Orient. D’importants investissements sont à prévoir afin d’y moderniser les infrastructures technologiques, notamment la qualité de la bande passante et le taux de connectivité.

Le Brésil offre de nombreuses occasions d’affaires, notamment pour répondre aux besoins en infonuagique et en valorisation des données massives.

Le Mexique est un autre marché d’importance, notamment pour l’automatisation des procédés administratifs et manufacturiers ainsi que pour la sécurité informatique.

Les actions priorisées

Dans le cadre du deuxième volet de la Stratégie québécoise de l’exportation 2016-2020, le gouvernement priorisera les actions suivantes afin de faciliter l’accès des PME québécoises du secteur des technologies de l’information et des communications aux marchés étrangers.

Tableau 15 — Actions et territoires prioritaires – secteur des technologies de l'information et des communications
Actions prioritaires Mesures du deuxième volet de la stratégie
Réaliser des activités de sensibilisation et d'information portant sur les tendances et les possibilités commerciales internationales. 1
Participer à des foires commerciales et à des missions ciblées pour soutenir l'établissement de partenariats d'affaires, notamment avec des donneurs d'ordres. 17
Élaborer et diffuser une image de marque sur la créativité (technologique) du Québec pour favoriser le positionnement du secteur sur la scène internationale. 18
Appuyer la collaboration entre les entreprises en démarrage créatives et les investisseurs (ainsi que les fonds de capitaux de risque), en partenariat avec d'autres intervenants privés et publics. 20

Territoires prioritaires
Canada, États-Unis, Mexique, Brésil, Europe, Asie.

Les actions priorisées pour le marché sectoriel des technologies de l’information et des communications seront mises en œuvre principalement par le MESI.