Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

Stratégies et politiques

Les produits forestiers

Stratégie québécoise de l'exportation 2016-2020 - Oser exporter - Moderniser notre économie

Les produits forestiers : les principaux secteurs industriels concernés

  • Produits en bois et systèmes de construction
  • Pâtes, papiers, cartons et bioproduits à partir de fibre de cellulose
  • Panneaux de particules
  • Bioénergies

Le développement de nouvelles filières

La conjoncture économique actuelle de l’industrie des produits forestiers force les entreprises du secteur à se diversifier dans de nouveaux créneaux. La mise en marché de certains produits forestiers conventionnels représente un défi de taille. Le litige commercial lié à l’exportation du bois d’œuvre vers le marché américain entraînera des perturbations importantes au cours des prochaines années et la décroissance structurelle de certains marchés du papier au profit des médias électroniques obligeront certaines entreprises à convertir et repositionner leurs usines en fonction de nouveaux produits afin de poursuivre leurs activités.

Les systèmes de construction, les panneaux et produits de deuxième et troisième transformation, les pâtes, cartons et bioproduits innovants issus de la chimie du bois et le développement de bioénergies à partir des fibres forestières sont tous des créneaux qui permettront de maintenir une saine activité économique dans ce secteur.

Les systèmes de construction

Les systèmes de construction sont des produits qui ne sont généralement pas concernés par les litiges. Les entreprises québécoises possèdent une bonne expertise dans ce secteur d’activité en croissance. Le développe¬ment de ce marché pourrait permettre au Québec d’écouler en partie sa production de bois d’œuvre sur le marché américain tout en obtenant une valeur ajoutée pour son panier de produits.

Les panneaux et produits de deuxième et troisième transformation

Il n’y a pas d’État américain ni de province canadienne qui ont une capacité de production de panneaux de fibre de bois comparable à celle du Québec. La qualité des produits et la performance des producteurs québécois dans le domaine des panneaux de particules sont reconnues mondialement.

Le développement de marchés de deuxième et troisième transformation du bois utilisant les panneaux viendra renforcer les entreprises de meubles, de planchers et d’autres produits tout en solidifiant le marché des panneaux. Il est donc important de développer l’intelligence et la connaissance de ces marchés non seulement aux États-Unis mais en Europe et en Asie également. Le marché des systèmes de construction, des panneaux et des produits de deuxième et troisième transformation varie en fonction du nombre de mises en chantier résidentiel en Amérique du Nord. Les prévisions indiquent une croissance de près de 10 % par année sur un horizon de 2016 à 2019.

Les pâtes, les cartons et les bioproduits

Le développement des médias électroniques a grandement bouleversé le secteur du papier journal et d’impression. Ce secteur d’activité diminue d’environ 8 % à 10 % par année depuis une dizaine d’années, et les prévisions ne sont guère plus encourageantes.

Toutefois, les marchés pour les pâtes commerciales de spécialité et les produits de carton sont stables, voire en légère croissance. Ces marchés méritent d’être développés tout comme les bioproduits fabriqués à partir de ressources forestières.71

Il est primordial pour le Québec de développer de nouveaux bioproduits qui permettront de maintenir une valeur d’exportation importante pour l’industrie forestière en remplacement de la décroissance permanente des marchés du papier. À cet effet, l’identification et le développement de bioproduits en collaboration avec des partenaires qui œuvrent dans d’autres domaines que la foresterie sont nécessaires. L’emphase doit être mise sur les avantages écologiques que présente la fibre de bois sur la réduction potentielle des gaz à effets de serre grâce au remplacement de produits issus de combustibles fossiles.

Les bioénergies

Bien que le prix du pétrole soit très bas, l’industrie de la bioénergie est en pleine effervescence. Le développement de technologies à partir de fibres agricoles, de fibres de bois et même d’algues afin de remplacer les sources d’énergie fossiles se font présentement un peu partout dans le monde. Le développement de bioraffineries combinant la production d’énergie avec la production d’autres produits à partir de la ressource forestière représente une avenue intéressante pour l’utilisation des bois de faible qualité et des résidus de bois. La connaissance de ces marchés, principalement en Europe et aux États-Unis, serait un atout pour le développement de ces marchés.

Les actions priorisées

Dans le cadre du deuxième volet de la Stratégie québécoise de l'exportation 2016-2020, le gouvernement priorisera les actions suivantes afin de faciliter l'accès des PME québécoises aux marchés étrangers.

Tableau 13 — Actions et territoires prioritaires – secteur des produits forestiers
Actions prioritaires Mesures du deuxième volet de la stratégie
Organiser et appuyer la tenue de séminaires de formation sur les marchés et les différents thèmes associés à l'exportation. 1
Réaliser des études de marché, développer l'expertise et l'intelligence de ces marchés et établir une stratégie pour les entreprises du Québec afin de déterminer les tendances et de cibler les occasions d'affaires, notamment pour la construction multifamiliale aux États-Unis. 9
Offrir des actions de veille et d'accompagnement sur le terrain tout en assurant la diffusion d'information stratégique sur les occasions d'affaires dans les principales régions visées. 9
Fournir l'information requise par les entreprises concernant l'accréditation des produits, les barrières phytosanitaires et les systèmes de certification (coupes illégales, déclaration environnementale de produits, etc.). 10
Embaucher une ressource dédiée au secteur forestier sur des territoires ciblés. 16
Soutenir la réalisation d'activités promotionnelles de groupe, comme des missions de gens d'affaires, la participation à des salons commerciaux et l'accueil d'acheteurs. 18
Appuyer financièrement le démarchage commercial des entreprises et leurs projets d'implantation à l'internationale. 19

Territoires prioritaires
États-Unis pour l'ensemble des marchés.
Europe et Asie (Chine et Inde principalement) pour certains marchés plus spécialisés comme les bois d'apparence, les panneaux, les pâtes commerciales, les bioproduits et la bioénergie.

Les actions priorisées pour le marché sectoriel des produits forestiers seront mises en œuvre par le MFFP et le MESI.