Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

Stratégies et politiques

L'environnement

Stratégie québécoise de l'exportation 2016-2020 - Oser exporter - Moderniser notre économie

L'environnement : le principal secteur industriel concerné

  • Technologies propres


Les technologies propres sont en forte progression tant sur le plan de l’offre que de la demande dans les marchés mondiaux de l’environnement. D’ailleurs, on estime que 6 400 milliards de dollars seront investis en technologies propres dans les pays en développement au cours des dix prochaines années20.

Un positionnement avantageux

Certaines filières québécoises, en croisant les tendances de marché et les atouts du Québec, se positionnement avantageusement pour percer les marchés mondiaux de l’environnement21. C’est le cas, par exemple, dans les domaines :

  • des matières résiduelles (équipementiers en tri optique, valorisation énergétique des matières résiduelles);
  • de l’efficacité énergétique (optimisation de procédés, utilisation des TIC, systèmes de contrôle).

Un fort potentiel

D’autres filières présentent un fort potentiel au regard de la demande internationale. On peut citer :
-    L’eau (systèmes décentralisés qui permettent de diminuer les coûts d’infrastructures et de répondre aux besoins de petites communautés).

  • L’écomobilité (batteries, bornes de recharge).
  • L’agriculture (traitement des semences, biopesticides).
  • Les biocarburants (nouveaux procédés).
  • La chimie verte (matériaux et produits chimiques biosourcés).

Plusieurs facteurs concourent à stimuler la demande de technologies propres :

  • Les comtés et les municipalités des États-Unis sont à la recherche de nouvelles technologies innovantes relatives aux eaux et aux eaux usées pour remplacer des systèmes vétustes et inefficients.
  • L’Ontario et l’Ouest canadien présentent des possibilités intéressantes pour les entreprises.
  • L’industrie canadienne des technologies propres est en croissance et devrait continuer de connaître une forte expansion.

Les actions priorisées

À la lumière de l’analyse des enjeux du marché et de la consultation réalisée auprès des organismes et entreprises du secteur, le gouvernement entend prioriser les actions suivantes dans le cadre du deuxième volet de la Stratégie québécoise de l’exportation 2016-2020 :

Tableau 8 — Actions et territoires prioritaires – secteur de l'environnement
Actions prioritaires Mesures du deuxième volet de la stratégie
Renseigner les entreprises sur les tendances et enjeux; les sensibiliser aux occasions d'affaires et aux défis sur les marchés prioritaires. 9
Faciliter la mise en place de vitrines technologiques grâce à la bonification du programme Créativité Québec. 14
Appuyer les entreprises dans leur recherche de partenaires clés, aux moyens des attachés commerciaux. 15, 17
Appuyer les initiatives visant à attirer des acheteurs / intégrateurs internationaux / donneurs d'ordres étrangers à l'occasion d'événements tenus au Québec ou lors d'activités spécialement conçues pour répondre aux besoins en biens et services des utilisateurs de ces technologies. 17
Soutenir la création de liens d'affaires entre les entreprises québécoises et étrangères en réalisant des missions commerciales ciblées, notamment auprès de donneurs d'ordres. 17
Repérer des événements favorisant les partenariats d'affaires afin d'accroître la présence des entreprises québécoises sur les marchés prioritaires. 18

Territoires prioritaires
États-Unis, Canada, Europe de l'Ouest, Chine, Mexique, Afrique du Nord, Afrique de l'Ouest.

Les actions priorisées pour le marché sectoriel de l’environnement seront mises en œuvre principalement par le MESI.

20. Banque mondiale, 2014.

21. Analyse d'Écotech Québec, 2016.