Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

Stratégies et politiques

Le multimédia

Stratégie québécoise de l'exportation 2016-2020 - Oser exporter - Moderniser notre économie

Multimédia : les principaux secteurs industriels concernés

  • Jeux vidéo
  • Effets spéciaux
  • Réalité augmentée (RA) et réalité virtuelle (RV)


Le Québec est l’un des principaux pôles de développement de l’industrie du multimédia dans le monde et connaît un succès incontesté dans le domaine de la production cinématographique et de la télévision, de l’animation, des effets visuels et des jeux vidéo. L’industrie jouit d’une réputation internationale enviable pour son innovation, son expertise, sa créativité et surtout pour le succès de ses productions.

Elle peut compter sur un écosystème complet et diversifié comprenant des entreprises complémentaires et de toute taille qui offrent déjà des dizaines de milliers d’emplois et plus de 2 G$ CAD en retombées économiques pour le Québec.

Des perspectives d’avenir favorables

Jeux vidéo

A lui seul, le jeu vidéo est un marché de plus de 70 milliards de dollars. Selon les prévisions actuelles, la croissance se poursuivra avec la domination des plateformes mobiles (téléphones intelligents et tablettes) au détriment des consoles (qui constituent 40 % du marché).

Toutes les régions du monde connaîtront une croissance qui oscillera entre 10,3 % pour l’Asie et 4,3 % pour les États-Unis, qui demeure encore le marché le plus important.

Effets spéciaux

L’industrie mondiale des effets spéciaux numériques est en croissance depuis plusieurs années, et ce, en grande partie grâce aux industries du cinéma et de la télévision, qui sont de plus en plus friandes d’effets visuels sophistiqués. De nouveaux studios d’envergure internationale se sont récemment ajoutés à nos fleurons québécois permettant ainsi d’améliorer notre positionnement stratégique dans le monde et d’attirer des tournages de films étrangers à gros budget.

Réalité augmentée et réalité virtuelle

Au fil des prochaines années, la réalité augmentée et réalité virtuelle (RA/RV) se déploiera dans plusieurs applications pour les entreprises et le grand public, que ce soit dans le jeu, le divertissement, la formation, l’éducation, le journalisme, la médecine et la consommation. Le marché mondial combiné de la réalité augmentée et de la réalité virtuelle pourrait atteindre près de 120 G$ US en 2020 et englobera plusieurs industries.

Des mutations rapides

Le secteur du multimédia connaît des mutations rapides qui présentent des défis, mais également des occasions d’affaires pour les entreprises québécoises. D’ailleurs, les distinctions entre le jeu vidéo, l’animation et la réalité augmentée sont de plus en plus minces.

L’industrie québécoise propose une offre de service unique et de haute qualité constituant autant d’avantages stratégiques dans l’établissement de partenariats internationaux. La filière regroupe une expérience éprouvée et une main-d’œuvre chevronnée dont le Québec peut tirer profit. La croissance spectaculaire de l’industrie du multimédia, qui englobe un spectre large de métiers, créera dans l’avenir des emplois de qualité dans des secteurs qui misent à la fois sur la technologie, les arts et les communications.

Les actions priorisées

Afin de soutenir les entreprises du secteur, le gouvernement priorisera les actions suivantes dans le cadre du deuxième volet de la Stratégie québécoise de l’exportation 2016-2020 :

Tableau 12 — Actions et territoires prioritaires – secteur du multimédia
Actions prioritaires Mesures du deuxième volet de la stratégie
Appuyer des initiatives de recrutement de main-d'œuvre en commercialisation. 5
Soutenir la création de liens d'affaires entre entreprises québécoises et étrangères en réalisant des missions commerciales ciblées et en attirant des acheteurs internationaux au Québec. 17
Élaborer et diffuser une image de marque pour l'industrie du multimédia afin de donner un meilleur positionnement et une plus grande visibilité à l'expertise québécoise sur la scène internationale, au moyen d'outils bilingues. 18
Investir dans des espaces Québec qui se démarquent pour assurer une présence d'envergure de l'industrie québécoise du multimédia à des événements internationaux. 18
Favoriser l'accès de studios indépendants à des partenaires financiers internationaux pour leur permettre de demeurer des concurrents actifs. 20

Territoires prioritaires
États-Unis, Canada, Allemagne, Royaume-Uni, Suède, Chine, Japon, Corée du Sud.

Les actions priorisées pour le marché sectoriel du multimédia seront mises en œuvre principalement par le MESI.