Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

Stratégies et politiques

La santé

Stratégie québécoise de l'exportation 2016-2020 - Oser exporter - Moderniser notre économie

La santé : les principaux secteurs industriels concernés

  • Technologies médicales
  • Optique-photonique
  • Technologies de l'information et des communications

Des possibilités intéressantes

Le marché de la santé présente des possibilités d’affaires intéressantes pour les PME. Plusieurs niches québécoises bénéficient d’une reconnaissance mondiale en raison du savoir-faire de la main-d’œuvre et de la notoriété des chercheurs.

Au cours des dernières années, les ventes de matériel médical dans le monde ont connu une croissance constante. Les ventes dans certains segments tels que le cardiovasculaire, les diagnostics in vitro, l’orthopédie et la neurologie augmentent très fortement et leurs perspectives d’avenir demeurent excellentes.

L’Amérique du Nord et l’Europe restent de loin les plus importants marchés sur le plan du volume d’achat. La réforme du système américain de santé est par ailleurs à surveiller, car elle pourrait entraîner des ouvertures intéressantes pour les entreprises québécoises.

D’autres réformes de santé dans des pays tels que la Chine, l’Inde, la Russie, l’Europe de l’Est et le Brésil annoncent également de bonnes perspectives pour les entreprises bien préparées.

Les facteurs influençant la stratégie d’affaires

Plusieurs facteurs mondiaux peuvent influer sur la stratégie d’affaires des entreprises :

  • L’obtention de certifications et d’homologations pour la vente des produits détermine bien souvent les territoires priorisés par les entreprises.
  • Le travail réalisé auprès de spécialistes-utilisateurs dès la conception du produit oriente le choix des marchés et augmente les chances de succès sur ceux-ci.
  • Pour certaines niches, la démographie joue un rôle essentiel dans le choix des marchés. Les pays à population vieillissante comme l’Allemagne et le Japon pourraient être priorisés.

Le Québec représente le principal marché de la majorité des entreprises du secteur, mais celles-ci sont naturellement tournées vers l’extérieur, de par la taille restreinte du marché québécois.

Les actions priorisées

Dans le cadre du deuxième volet de la Stratégie québécoise de l’exportation 2016-2020, le gouvernement priorisera les actions suivantes pour favoriser de déploiement des PME du secteur de la santé sur les marchés étrangers.

Tableau 14 — Actions et territoires prioritaires – secteur de la santé
Actions prioritaires Mesures du deuxième volet de la stratégie
Réaliser des activités de sensibilisation pour favoriser la connaissance d'un marché, répondre aux enjeux du secteur et maximiser les occasions d'affaires. 1
Favoriser la mise en place de vitrines technologiques. 14
Acquérir des renseignements stratégiques et devenir membre de regroupements, tels que des grappes industrielles, afin de faciliter l'établissement de contacts pertinents. 15
Concentrer les efforts sur l'accompagnement individuel des entreprises du secteur de la santé, notamment par la spécialisation de nos attachés commerciaux en santé pour des territoires établis. 16
Organiser des accueils d'acheteurs ciblés au Québec et des missions à l'étranger afin de favoriser le développement de nos entreprises sur les territoires visés. 17
Favoriser l'accès à des partenaires financiers aux États-Unis pour accélérer la pénétration de marchés mondiaux. 20

Territoires prioritaires
Canada, États-Unis, Allemagne, Royaume-Uni, France, Belgique, Pays-Bas, Chine, Japon, Australie, Brésil.

Les actions priorisées pour le marché sectoriel de la santé seront mises en œuvre principalement par le MESI.