Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

Les sous-secteurs

Technologies du commerce de détail

Les technologies du commerce de détail (retail tech) désignent le secteur d’activité regroupant toutes les entreprises technologiques qui accompagnent les détaillants dans leur processus de numérisation. Il s’agit de l’incorporation d’applications ou de services technologiques permettant d’améliorer l’expérience client et le service offert, que ce soit dans un magasin physique ou en ligne.

Associations

Organismes

  • Centre québécois d’innovation en commerce (CQIC) .  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité.
    Ce centre définit, expérimente et bâtit des solutions d’affaires tangibles, en collaboration étroite avec l’écosystème d’innovation, afin d’assurer l’avenir du commerce au Québec.
  • CIETECH.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité.
    Ce pôle d’innovation en commerce intelligent et en technologies expérientielles a pour objectifs de faciliter la commercialisation des produits innovants, créés pour le commerce par des entreprises technologiques, ainsi que d’aider les entreprises du commerce à tirer avantage des nouvelles technologies.

Grands enjeux

  • Perte de main-d’œuvre et de savoir-faire québécois
    Les entreprises technologiques du Québec sont de plus en plus rachetées par d’importants acteurs étrangers, surtout américains.
  • Coûts élevés liés à l’acquisition des technologies et à la maintenance
    La numérisation d’un magasin suppose des coûts relativement élevés en fonction de sa taille et du nombre de points de vente. Les coûts liés à la formation de la main-d’œuvre sont également à prendre en compte.
  • L’hyperpersonnalisation
    L’offre exceptionnelle proposée par certaines enseignes influence les consommateurs à être de plus en plus exigeants relativement au besoin de personnalisation de leur expérience client. Les détaillants du Québec doivent donc être en mesure de répondre à cette tendance vers l’hyperpersonnalisation.
  • La transformation des rôles des employés en magasin
    Les employés des points de vente actuels ayant davantage des tâches opérationnelles (vendeurs, caissiers ou agents de rayon) doivent désormais devenir des conseillers pour les clients et personnaliser leur expérience en leur fournissant des informations rapides, précises et pertinentes. La formation accrue des employés est donc à considérer, à l’ère de l’intégration des méthodes du monde numérique dans les points de vente physiques (technologie phygitale ou physioconnectée).
  • La confidentialité et la protection des données recueillies
    La numérisation d’un point de vente est motivée par le désir de collecter des données sur les consommateurs afin de mieux les connaître et, ainsi, de leur offrir une expérience améliorée et personnalisée. Cette collecte de données devrait cependant être accompagnée de mesures de protection performantes, afin de contrer les cyberattaques de plus en plus sophistiquées.

Saviez-vous que…

  • Montréal possède les atouts pour devenir un pôle d’innovation en commerce de détail de calibre mondial avec l’émergence :
    • d’entreprises à fort potentiel de croissance (startups);
    • de détaillants innovants;
    • de la seule école consacrée uniquement au commerce de détail (École Bensadoun de commerce au détail);
    • du Quartier de l’innovation;
    • d’incubateurs et d’accélérateurs d’entreprises;
    • de centres de recherche de pointe.
  • Dans le domaine de l’intelligence artificielle, Montréal est l’une des principales villes du monde à l’avant-garde de ces technologies, grâce à la mise en place récente de la cité de l’intelligence artificielle et la présence d’acteurs clés tels que :
  • Le Québec dispose de plusieurs entreprises technologiques actives dans le commerce au détail qui repoussent chaque fois les limites de l’expérience d’achat. Voici quelques exemples :
Nous joindre
Direction du commerce et des boissons alcooliques

Téléphone :
514 499-2189

Sans frais :
1 866 680-1884, poste 2189

Adresse postale :
380, Saint-Antoine Ouest
04-NE
Montréal (Québec)
H2Y 3X7

Télécopieur :
514 873-7408