Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

Obtenir du financement

S'améliorer

Créer des liens

Se conformer

Exporter

S'informer

Le secteur

Aperçu de l'industrie du caoutchouc

En 2021, l'industrie québécoise regroupait 79 établissements dans la catégorie de la fabrication de produits en caoutchouc (SCIAN 3262), ce qui correspondait à 31 % des établissements du secteur canadien du caoutchouc. Au Québec, les statistiques relatives à cette industrie excluent les entreprises de la catégorie du compoundage sur commande de résines achetées (SCIAN 325991), qui étaient au nombre de trois en 2021.

Les entreprises du secteur du caoutchouc sont principalement situées dans les régions de la Montérégie, de Montréal et de l'Estrie.

En 2021, l'industrie du caoutchouc employait plus de 6 000 personnes au Québec. Environ 17 % de cette industrie était composée de microentreprises (de 1 à 4 travailleurs). Les petites entreprises (de 5 à 99 travailleurs) représentaient, quant à elles, 63 % de cette industrie et les moyennes entreprises (de 100 à 499 travailleurs), 18 %.

En 2021, les livraisons de l'industrie du caoutchouc équivalaient à 1,5 milliard de dollars et à un produit intérieur brut (PIB) de 575 millions de dollars, soit 0,16 % de l'ensemble du PIB québécois.

En 2021, les exportations québécoises de produits en caoutchouc se chiffraient à 962 millions de dollars. Les principaux échanges commerciaux s'effectuaient avec les États-Unis (88 %).

En 2021, les importations québécoises de produits en caoutchouc s'élevaient à 1,5 milliard de dollars et provenaient principalement des États-Unis (39 %) et de la Chine (12 %).

La balance commerciale québécoise de cette industrie était négative avec un déficit de 588 millions de dollars en 2021.

Forces et possibilités

Le secteur du caoutchouc affiche une cohésion grâce au faible nombre d'entreprises qui le constituent.

Dans ce secteur, la valeur ajoutée manufacturière (marge brute) a augmenté annuellement, en moyenne, de 3,5 % de 2015 à 2020 au Québec. La part relative de la valeur ajoutée du caoutchouc au Québec sur le total canadien est passée de 38 % à 56 % de 2015 à 2019.

En 2019, l'industrie du caoutchouc a généré des bénéfices d'environ 304 millions de dollars, ce qui a permis d'atteindre une marge bénéficiaire de 17 %. Cette marge était supérieure à celle de l'ensemble du secteur manufacturier, qui s'élevait à 8 %.

Une grande diversité de procédés de transformation sont utilisés par les entreprises du secteur, dont principalement le moulage, la vulcanisation et l'extrusion.

Enjeux et perspectives de développement

Le recrutement et la rétention des employés comptent parmi les principaux enjeux de l'industrie du caoutchouc.

Afin d'augmenter la productivité et de diminuer les coûts de main-d'œuvre, le développement technologique serait une priorité pour cette industrie.

De 2015 à 2018, le coût de fabrication des produits en caoutchouc a augmenté de 3,8 %. La variabilité et la disponibilité de la matière première constituent également un enjeu pour plus de la moitié des entreprises de l'industrie.

L'automatisation des processus et le recrutement de main-d'œuvre immigrante seraient les solutions les plus convoitées par les entreprises pour pallier les différents enjeux de l'industrie.

Une croissance de la maturité numérique des entreprises serait accompagnée par une offre adéquate de formations qui leur permettent de développer des compétences spécialisées.

Principaux marchés

L'industrie du caoutchouc comporte quatre catégories.

Fabrication de pneus (14 %)

Cette classe comprend les établissements dont l'activité principale est le rechapage ou la remise à neuf de pneus ainsi que la fabrication de pneus et de chambres à air à partir de caoutchouc naturel ou synthétique.

Exemples : bandes de rechapage; chambres à air; pneus de véhicule automobile; pneus; rechapage.

Fabrication de tuyaux souples et de courroies en caoutchouc et en plastique (27 %)

Cette classe comprend les établissements dont l'activité principale est la fabrication de tuyaux souples (renforcés) de même que de courroies en caoutchouc et en plastique à partir de caoutchouc naturel ou synthétique et/ou de résines plastiques.

Exemples : courroies de ventilateur en caoutchouc ou en plastique; courroies de transmission en caoutchouc; courroies en caoutchouc (ex. : tapis roulant, ascenseur, transmission); courroies en V en plastique; tuyaux souples en tissu caoutchouté; tuyaux souples pneumatiques, sans accords, en caoutchouc ou en plastique.

Fabrication d'autres produits en caoutchouc (56 %)

Cette classe comprend les établissements qui ne font partie d'aucune autre classe dont l'activité principale est la fabrication de produits en caoutchouc.

Exemples : bandes élastiques en caoutchouc; caoutchouc industriel; bandes d'étanchéité en caoutchouc; fil de caoutchouc (sauf celui recouvert de tissu); girons d'escalier en caoutchouc; gommes à effacer en caoutchouc; régénération du caoutchouc à partir de matières récupérées; revêtements de toiture.

Compoundage sur commande de résines achetées (4 %)

Cette classe comprend les établissements dont l'activité principale est le mélange et la préparation sur commande de résines plastiques produites ailleurs et le compoundage des résines plastiques à partir de produits plastiques recyclés.

Exemples : matières premières en caoutchouc; composés sur mesure de résines plastiques achetées.

Nous joindre
Direction des biens de consommation et de la construction

Téléphone :
418 691-5960

Sans frais :
1 866 680-1884, poste 5960

Adresse postale :
710, place D'Youville, 5e étage
Québec (Québec)
G1R 4Y4