Vous avez des questions à propos des mesures économiques mises en place en soutien aux entreprises touchées par le coronavirus (COVID-19)? Consultez la page Québec.ca/coronavirus.

Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

Obtenir du financement

S'améliorer

Créer des liens

Se conformer

Exporter

S'informer

Guides et outils

L’avenir de la formation à l’ère de la transformation numérique

Cet article provient du Bulletin Espace Conseils PME. Abonnez-vous!

Dans un monde du travail en constante évolution, les entreprises investissent davantage dans le développement des compétences des employés pour atteindre leurs objectifs d’affaires. Or, considérant qu’une personne peut oublier de 50 à 80 % de ses apprentissages après deux jours si les contenus ne sont pas révisés ou appliqués, les efforts engagés en matière de formation risquent de perdre leur impact.

Un environnement de formation pratique, interactif et immersif peut donc représenter, pour le personnel et les organisations, une solution intéressante pour assimiler des connaissances et tester les compétences acquises. Pour un même type d’apprentissage, un recours adéquat aux technologies permet un gain d’efficience puisqu’une formation en ligne se diffuse plus rapidement et qu’elle est plus facilement reproductible.

Les principales technologies et leurs applications en formation

L’intelligence artificielle

Trois principales applications de l’intelligence artificielle utiles pour le développement des compétences existent :

Aussi appelé enseignement intelligent, l’apprentissage adaptatif ou personnalisé répond à des besoins de formation particuliers et consiste à individualiser les contenus existants pour des publics particuliers. L’intelligence artificielle détermine donc les connaissances préalables et établit une base de référence pour offrir une formation adaptée.

La gestion des connaissances consiste à analyser les forces et les faiblesses des apprenants pour leur offrir du contenu pertinent et adapté à leurs besoins. Au cours de la formation, des algorithmes déterminent rapidement et précisément les meilleurs parcours et ressources à afficher. Ces systèmes font aussi des réévaluations périodiques pour s’assurer que les contenus diffusés ont été retenus.

L’intelligence artificielle permet également d’analyser le type de contenu auquel chaque personne répond et la manière dont elle participe à une activité de formation donnée. La personnalisation de la formation consiste à déterminer non seulement le contenu à offrir, mais aussi la façon de l’offrir. Par exemple, si une personne apprend mieux à l’aide d’un contenu vidéo, elle verra plus de ressources audiovisuelles, tandis que si elle répond mieux à un texte, elle verra plus d’articles.

L’émergence de ces nouvelles technologies dans le domaine de la formation signifie que les concepteurs de cours devront générer plusieurs types de contenus pour chaque compétence visée dans des contextes précis. En ce sens, l’intelligence artificielle fournit une rétroaction aux concepteurs sur les éléments de contenu qui fonctionnent le mieux pour leur permettre de créer, d’améliorer et d’adapter les programmes de formation.

La réalité virtuelle et la réalité augmentée

Traditionnellement utilisées pour les jeux et les films, la réalité virtuelle (RV) et la réalité augmentée (RA) font partie des technologies les plus populaires. À la suite de la réduction des prix des casques et des lunettes, elles sont de plus en plus utilisées.

Souvent confondues, la RV et la RA ont pourtant leurs caractéristiques propres : la RV submerge l’utilisateur dans un univers simulé, ce qui se fait principalement au moyen d’un casque, tandis que la RA superpose des données virtuelles à la réalité (sons, images 2D ou 3D, textes, vidéo, etc.), ce qui se fait à l’aide de lunettes ou de l’appareil photo d’un téléphone intelligent. Toutes les deux offrent une expérience immersive qui aide les apprenants à interagir et à mieux se connecter avec le contenu.

La RV existe depuis un certain temps; elle est souvent associée à l’apprentissage de tâches à haut risque ou à la formation sur des procédures liées à la santé et à la sécurité du travail. Sa popularité ne cesse de croître et son application en formation s’est étendue à d’autres domaines d’activité, dont les suivants :

  • la médecine;
  • le commerce de détail;
  • l’hôtellerie;
  • la restauration;
  • l’aéronautique.

La RA est utilisée pour l’apprentissage juste-à-temps. Un scénario typique de RA est celui d’une personne désirant en savoir plus sur un dispositif, un objet, un outil, une technologie ou un lieu et qui, en utilisant un code QR ou une application, obtient plus d’informations sur ce sujet.

À la RA et à la RV s’ajoute la nouvelle modalité appelée réalité mixte ou MR (mixed reality), qui combine la RA et la RV.

Les outils d’apprentissage social

Dans la mouvance de l’intelligence collective et des organisations apprenantes, plusieurs outils de communication en ligne soutiennent la collaboration et l’apprentissage entre les individus dans les milieux de travail. En plus d’occuper la sphère privée, les réseaux sociaux s’infiltrent dans la sphère professionnelle; il existe en effet des réseaux sociaux d’entreprise tels Yammer de Microsoft et Workplace de Facebook. Des plateformes collaboratives pour la gestion de projets comme Trello et Asana, parmi les plus connues, servent pour leur part à faciliter et à coordonner le travail d’équipe.

Clavardages, forums, communautés de pratique, sessions de questions-réponses, sondages, mentorat en ligne, etc. Quelle que soit la formule utilisée, les outils d’apprentissage social en ligne visent à encourager le partage d’informations, d’expériences et de connaissances en vue d’apprendre et d’acquérir de nouvelles compétences. À cet égard, le Web social et collaboratif est en constante évolution et demeurera une ressource importante pour le développement des personnes et des organisations.

Les tendances en matière de formation à l’ère du numérique

Le « juste à temps, juste assez et juste pour moi »

De l’expression anglaise « just in time, just enough and just for me », ces trois postulats répondent à un besoin d’apprentissage adapté à l’individu. Dans un contexte où l’un des principaux défis est de trouver du temps pour se former, la mise en place de formations pratiques et d’une durée raisonnable au bon moment est nécessaire.

Le microapprentissage

Aussi connu comme la formation en « petites bouchées », le microapprentissage s’oppose aux longues formations lourdes de contenus. D’une durée de deux à trois minutes, le microapprentissage est structuré en petites unités sous forme d’épisodes ou de fragments qui livrent des apprentissages pratiques. Dans un monde numérique, ce format réduit vient aussi répondre aux besoins d’un auditoire qui perd progressivement sa capacité à se concentrer pendant de longues périodes.

La mobilité 

La mobilité des contenus a fait émerger l’apprentissage nomade, qui consiste à avoir accès en continu à la formation au moyen de dispositifs, dont les suivants :

  • les montres et téléphones intelligents;
  • les tablettes;
  • les ordinateurs portables.

Le jeu comme stratégie

Le jeu et l’apprentissage basé sur le jeu sont des tendances dans les organisations qui visent à motiver le personnel et à susciter chez celui-ci le désir de s’engager dans son développement.

Le jeu permet d’intégrer aux activités de formation traditionnelles des éléments comme des systèmes de points, des badges ou des classements.

L’apprentissage basé sur le jeu consiste à apprendre tout en jouant. Dans ce cas, la formation est conçue de manière à ressembler à un jeu. Dans le monde de la formation en ligne, nous retrouvons les jeux sérieux à mi-chemin entre l’apprentissage en ligne et les jeux vidéo.

Dans une communauté virtuelle donnée, grâce au jeu et à l’apprentissage basé sur le jeu, les actions et les interactions sont donc mesurées et récompensées de façon à favoriser la motivation, l’engagement, la saine compétition et la collaboration.

Les avantages pour les entreprises et le personnel

Les formations échelonnables, flexibles et cohérentes

Le recours aux technologies pour la diffusion de contenu permet de reproduire autant de fois que voulu une formation en ligne, puisqu’il est possible de franchir les barrières géographiques et temporelles. Les messages clés à communiquer demeurent semblables, ce qui assure la cohérence du contenu.

Une meilleure rétention des connaissances

L’accès en tout temps à une activité de formation permet la répétition et la consultation régulières des contenus, ce qui facilite la rétention et l’utilisation durable de l’information. De plus, les dimensions interactive et immersive des formations augmentent l’engagement et la motivation des participants ainsi que les possibilités de transfert des connaissances à la pratique.

La traçabilité 

Le pilotage et le suivi d’activités de formation sont rendus possibles grâce aux systèmes de gestion d’apprentissage. Ces plateformes, traditionnellement connues sous le nom de système de gestion de l’apprentissage et, plus récemment, de learning experience platform (LXP), aident à héberger, à normaliser et à suivre les ressources et les contenus de formation. La gestion des données de formation s’avère utile lors des redditions de comptes et du suivi des coûts, notamment dans le cadre des obligations législatives et des formations obligatoires.

Le rendement du capital investi

Le prix de la conception des formations en ligne est élevé comparativement à celui des formations traditionnelles en présence. Néanmoins, pour un même contenu, une formation virtuelle prend deux fois moins de temps qu’une formation en classe. Des économies sont donc réalisées sur les frais de déplacement et autres. La formation en ligne peut également être diffusée aussi souvent et auprès d’autant de personnes que souhaité, sans que cela représente de coûts supplémentaires.

La réduction de l’empreinte carbone

L’un des grands avantages de la formation en ligne est que les participants n’ont pas besoin de se déplacer. De plus, elle ne génère aucun matériel ni support de papier. Ainsi contribue-t-elle aux pratiques de développement durable de toute entreprise respectueuse de l’environnement.

Les principaux obstacles au virage technologique en formation

Les préférences personnelles et les styles d’apprentissage

La motivation fait partie des principaux éléments qui influencent l’acquisition des compétences et leur mise en pratique, qu’il s’agisse de formations en ligne ou en présence. Or, même si les technologies de l’information sont à la portée de tous, certaines personnes ne sont pas familières avec la formation en ligne et peuvent être mal à l’aise avec l’apprentissage autodidacte, ce qui peut nuire à leur motivation.

Une interface utilisateur peu conviviale et des problèmes techniques 

L’interface utilisateur des formations en ligne peut être moins conviviale et il peut être difficile de naviguer dans les contenus. Or, quand vient le temps d’adopter de nouvelles techniques d’apprentissage, ces aspects sont critiques pour les utilisateurs peu expérimentés ou peu familiers avec les interfaces informatiques.

Des formations mal conçues

Toute formation doit répondre aux besoins d’un auditoire particulier et son contenu doit être pertinent, applicable et mis en contexte, à partir de mises en situation se rapprochant le plus possible de la réalité organisationnelle. En plus de tenir compte du profil de la personne à qui l’on s’adresse, le contenu doit être bien structuré et intéressant. Si la conception de la formation n’est pas réfléchie en amont, on risque de présenter des contenus génériques et non transférables.

Le manque de temps pour se former

Traditionnellement, la formation en classe requiert des déplacements et du temps. L’accès en tout temps et en tout lieu à la formation en ligne crée l’illusion qu’il n’est pas nécessaire de réserver du temps pour se former. Les employés peuvent donc reporter la formation et oublier d’y consacrer du temps. D’autre part, certaines organisations s’attendent à ce que le personnel suive les formations virtuelles durant son temps libre.

Conclusion

Grâce à l’émergence des nouvelles technologies, les programmes de formation deviendront de plus en plus évolutifs, personnalisables et flexibles pour s’adapter aux besoins dynamiques des entreprises touchées par la transformation numérique. Les contenus seront de plus en plus pertinents et leur qualité s’améliorera.

Malgré l’interactivité que procurent les technologies, ces programmes devront continuer d’être conçus de façon à soutenir le développement de compétences visées. Par ailleurs, le choix des technologies utilisées dépendra toujours des besoins et de la réalité de chaque organisation.

Finalement, la formation en ligne n’est pas appelée à remplacer la formation en présence et les apprentissages en face à face, mais elle enrichit la gamme de formules existantes, qui ont toutes leurs avantages.

Nous joindre
Direction du développement des entreprises

Téléphone :
1 866 463-6642

Adresse postale :
380, rue Saint-Antoine Ouest, tour sud, 4e étage
Montréal (Québec)
H2Y 3X7

Télécopieur :
514 873-9912