Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

Guides et outils

3. Portfolio des technologies numériques

Stratégie numérique du Québec - Feuille de route industrie 4.0

Feuille de route industrie 4.0


Les technologies numériques représentent aujourd’hui un large éventail de logiciels et d’équipements qui, connectés, peuvent conduire à industrie 4.0. Il n’y a pas d’autoroute pour atteindre cet objectif, mais un réseau de routes secondaires y mènent.

L’acquisition de technologies numériques est un processus continu qui peut avoir débuté il y a quelques années. On décrit ci-dessous les technologies numériques permettant d’atteindre industrie 4.0. Cette description prend en compte une progression réalisable par la plupart des entreprises, qu’elles soient petites, moyennes ou grandes.

Les technologies numériques couvrent une vaste étendue de fonctions dans l’entreprise. Elles peuvent se regrouper selon leurs secteurs d’utilisation.

Tout produit doit, pour voir le jour, passer par une étape de conception et d’ingénierie. Elle permet de définir les spécifications techniques, ainsi que la recette qui décrit comment le produit sera fabriqué.

Plusieurs technologies viennent en aide à cette étape. Mentionnons, entre autres, les logiciels de dessin, qui rendent possible la conception en deux ou trois dimensions, et aujourd’hui les logiciels de modélisation et de simulation. Citons également les logiciels de fabrication assistée par ordinateur, qui créent les programmes nécessaires au bon fonctionnement des équipements à commande numérique.

La gestion et l’administration d’une entreprise reposent également sur plusieurs technologies numériques. Plusieurs entreprises disposent d’un système intégré de gestion, agrémenté ou non de solutions satellites (idéalement intégrées) pour répondre à des besoins particuliers comme la gestion de la relation client ou encore le commerce électronique.

Le stockage peut, quant à lui, faire usage d’un logiciel de gestion de l’entreposage et d’outils de logistique qui permettent d’optimiser les processus de distribution et de livraison client. Les entreprises ne disposant pas de système intégré de gestion auront minimalement un logiciel comptable et une application pour traiter la paie.

La gestion d’une entreprise manufacturière couvre plusieurs domaines :

  • ventes et marketing;
  • finances;
  • approvisionnement;
  • etc.

La gestion manufacturière ressort de ce lot, car elle revêt habituellement une importance capitale pour la saine gestion de ce type d’entreprise. Plusieurs technologies numériques viennent en aide à ce secteur pour permettre au personnel de disposer en temps réel de l’information nécessaire à la prise de décision.

Le suivi des activités nécessite l’utilisation des technologies de code à barres, des solutions logicielles utilisant des écrans tactiles ou des technologies d’identification par radiofréquence (RFID). De façon plus intégrée, l’utilisation d’un logiciel de pilotage de la fabrication (MES, manufacturing execution system) permet d’alimenter en temps réel les indicateurs de performance (KPI, key performance indicator) d’un équipement critique ou du système de fabrication, indicateurs incluant la mesure du taux de rendement global (TRG).

La fabrication utilise de plus en plus d’équipements à commande numérique. De la découpe de la matière à sa transformation, les machines à commande numérique (et maintenant les robots) exécutent ces tâches.

On parle aussi de cellules de fabrication flexible. Ces équipements sont soutenus par des logiciels de programmation qui facilitent la mise en course et le fonctionnement. Le contrôle qualité peut également se faire par des équipements de vision artificielle ou des équipements numériques de mesure dimensionnelle.

Toutes ces technologies nécessitent au moins l’utilisation d’un réseau informatique d’entreprise qui achemine l’information d’une technologie à l’autre. Cette infrastructure est plutôt considérée comme un service et intègre plus souvent des technologies de soutien. Leur fonction est d’assurer, de façon fiable et performante, la connectivité entre les différentes technologies.

Il n’y a pas de route unique pour l’acquisition et l’utilisation de ces technologies. L’environnement manufacturier est un facteur déterminant. La progression numérique est liée :

  • à la disponibilité des ressources financières, humaines et matérielles;
  • à la stratégie;
  • au rythme de croissance;
  • à la maturité de l’entreprise.

Le tableau suivant présente les principales technologies numériques à considérer pour se diriger vers une entreprise manufacturière intelligente.

Ce tableau montre les principales technologies disponibles ou émergentes, mais pas toutes les technologies disponibles. Il présente les technologies en fonction d’un axe de maturité. Les technologies ayant une haute maturité sont principalement associées à industrie 4.0.

Dans ce tableau, les technologies ayant une haute maturité sont associées à Industrie 4.0. Ces technologies permettent à l’entreprise de personnaliser ses produits, de répondre rapidement aux besoins du client final et d’organiser le temps et l’espace de production, tout en configurant de nouveaux modèles d’affaires attachés à l’exploitation des données.

Pour mieux saisir l’importance de chaque technologie dans l’univers d’industrie 4.0, l’on trouvera ci-dessous une description plus exhaustive de ces technologies et des occasions de connectivité conduisant au partage de l’information et à l’augmentation de la valeur ajoutée de celle-ci, deux façons de créer de l’intelligence dans le système de fabrication.

Nous joindre
Direction du développement des entreprises

Téléphone :
1 866 463-6642

Adresse postale :
380, rue Saint-Antoine Ouest, tour sud, 4e étage
Montréal (Québec)
H2Y 3X7

Télécopieur :
514 873-9912