Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

En entreprise

Gérer sa production dans une perspective de développement durable

Dans le secteur manufacturier, la production d’un bien ou d’un service est souvent l’étape où l’empreinte écologique est la plus forte. En produisant un bien de manière écoresponsable, l’entreprise est en mesure de réduire de façon notable son empreinte écologique, de réduire ses coûts de production et d’augmenter sa productivité. Elle peut ainsi jouir de la création d’avantages concurrentiels durables.

La production à valeur ajoutée

La production à valeur ajoutée (PVA ou lean & green manufacturing) est une philosophie qui cherche à :

  • éliminer les activités sans valeur ajoutée;
  • réduire le temps de réponse des processus;
  • optimiser les activités à valeur ajoutée.

La pollution et les déchets sont des signes de l’inefficience d’un processus ou d’un procédé.

En ajoutant un huitième muda.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité., soit le gaspillage environnemental, aux sept mudas traditionnels de la démarche d’amélioration continue kaizen, l’entreprise peut :

  • réduire le gaspillage;
  • réduire ses coûts d’approvisionnement, d’opération ou de gestion des matières résiduelles;
  • ajouter de la valeur à ses produits.

Formes de gaspillage de la PVA et exemples de leurs répercussions environnementales

Formes de gaspillage de la PVA (mudas)Exemples de répercussions environnementales
Surproduction
  • Surconsommation de matières premières.
Inventaires
  • Consommation d’emballages, d’espaces d’entreposage et d’énergie pour conserver les produits à la bonne température.
Transport
  • Consommation d’énergie et d’emballages.
  • Émissions de gaz à effet de serre (GES).
Défauts
  • Consommation de matières premières et production de déchets à recycler ou à jeter.
Processus excessifs
  • Surconsommation de matières premières.
Attente
  • Risque de bris ou de dommages causant la production de déchets.
Mouvements
  • Consommation d’emballages.
  • Risque de bris ou de dommages causant la production de déchets.
Gaspillage environnemental
  • Surconsommation de matières, d’énergie et d’emballages.
  • Production de déchets et émissions toxiques.

Le gaspillage environnemental prend forme lorsque l’entreprise utilise plus de ressources qu’il est nécessaire, ou bien lorsqu’une substance nocive pour l’humain ou l’environnement est émise dans l’air, l’eau ou le sol.

L’élimination du gaspillage environnemental peut se faire par :

  • l’utilisation optimale des ressources;
  • l’efficacité énergétique, la conservation de l’eau;
  • l’élimination des produits toxiques;
  • la réduction des emballages;
  • l’élimination des émissions toxiques (air, eau, sol);
  • la conformité aux réglementations environnementales.

La considération du gaspillage environnemental permet de déterminer de nouvelles sources de réduction du gaspillage et d’économie. La cartographie de la chaîne de valeur peut s’avérer un outil fort utile pour les entreprises qui souhaitent déterminer les sources de gaspillage environnemental.

Où chercher les sources de gaspillage environnemental ?

La participation des employés s’avère nécessaire pour déceler et éliminer les sources de gaspillage dans l’entreprise.

Les questions suivantes peuvent vous aider à en cibler quelques-unes :

Quels sont les processus ou procédés :

  • qui consomment beaucoup d’énergie, d’eau ou de matières premières ?
  • qui génèrent une importante quantité de déchets solides et toxiques ?
  • qui sont soumis à des réglementations environnementales ?
  • qui nécessitent l’utilisation d’équipement de contrôle de la pollution (end of pipe) ?
  • qui utilisent des produits toxiques ou chimiques dont l’élimination requière une procédure spécifique ?

    Par exemple, l’utilisation de produits toxiques au cours de la fabrication constitue un gaspillage d’efficacité et de ressources. La manutention de ces produits :
    • augmente les risques d’accident (risques pour la santé des travailleurs ou pour l’environnement);
    • entraîne de longues procédures spécifiques et de lourds coûts de disposition.

Il faudrait considérer les répercussions environnementales au même titre que les aspects concurrentiels du produit. De plus en plus de consommateurs recherchent un produit qui n’est pas nocif pour la santé et l’environnement autant que la qualité et un juste prix.

L’Agence de protection de l’environnement.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité. (EPA) et le Green Supplier Network proposent une série de publications sur le lean & green manufacturing.