Vous avez des questions à propos des mesures économiques mises en place en soutien aux entreprises touchées par le coronavirus (COVID-19)? Consultez la page Québec.ca/coronavirus.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité..

Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

Obtenir du financement

S'améliorer

Créer des liens

Se conformer

Exporter

S'informer

En entreprise

Groupe Gibo

Valorisation des rebuts de mousse de polyuréthane

Emplacement : Saint-Pascal, Québec
Secteur industriel : Manufacturier
Produits : Meubles et articles d’ameublement (rembourrage)
Nombre d'employés : Plus de 50

Des résultats pour l'entreprise

  • Réduction nette des coûts annuels associés à la gestion des rebuts de mousse de polyuréthane (frais annuels d'enfouissement) de 12 000 $ par an.
  • Investissements récupérés en un mois.

Des résultats pour l'environnement

  • Réduction de 100 % des rebuts de mousse de polyuréthane de l'entreprise, soit 35 000 kg par an qui ne vont plus au site d'enfouissement.
  • Réduction des émissions de gaz à effet de serre de 80,1 t éq. CO2 par année.

Le défi

Groupe Gibo est une entreprise manufacturière de meubles, d'articles d'ameublement et de rembourrage.

Elle produisait une quantité importante de rejets de mousse de polyuréthane, utilisée comme matière de rembourrage.

Les coûts liés à la gestion, au transport et à l'enfouissement des retailles de mousse étaient de 15 000 $, soit près de 50 % des coûts totaux associés aux matières résiduelles.

La solution

L'entreprise a tout d'abord séparé les rejets de mousse de polyuréthane du reste du flux de matières résiduelles. Puis, après avoir analysé et écarté plusieurs options locales qui s'avéraient non rentables ou non viables, elle a finalement choisi de retourner les rebuts de mousse chez le fournisseur établi à Montréal, qui les revalorise.

Grâce à cette entente, Groupe Gibo a complètement cessé d'envoyer ses rebuts de mousse de polyuréthane au site d'enfouissement, ce qui représente une économie de 12 000 $ par an et donne une deuxième vie à la matière.

De plus, puisque le camion qui livre la mousse à l'entreprise ne revient plus vide vers Montréal, mais chargé des rebuts, le transport de ceux-ci n'entraîne pas de nouvelles émissions de gaz à effet de serre.

Ainsi, en réduisant les émissions associées à la production de nouvelles matières, au transport vers le site d'enfouissement et à l'enfouissement lui-même, le projet a permis d'éviter le rejet dans l'atmosphère de 80,1 t éq. CO2 par année.

Le partenaire du projet

  • Société d’aide au développement de la collectivité (SADC) du Kamouraska
Nous joindre
Direction de l’économie verte et de la logistique

Téléphone :
418 691-5959

Sans frais :
1 866 680-1884, poste 4055

Adresse postale :
710, place D'Youville, 5e étage
Québec (Québec)
G1R 4Y4

Télécopieur :
418 643-6669