Vous avez des questions à propos des mesures économiques mises en place en soutien aux entreprises touchées par le coronavirus (COVID-19)? Consultez la page Québec.ca/coronavirus.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité..

Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

Économie et commerce

Note abrégée sur le commerce Québec-France

Juin 2020

Cette note dresse le portrait de l'économie du pays et de l'évolution des échanges commerciaux qu'il entretient avec le Québec.

L'économie française

France
Principaux indicateurs économiques, 2019
* Nombre d'unités d'euros par dollar canadien sur une moyenne de 250 jours en 2019.
Sources : Fonds monétaire international (FMI), Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), Banque du Canada et Organisation mondiale du commerce (OMC).
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, ministère de l'Économie et de l'Innovation (MEI), juin 2020.

Population (en millions)

64,8

PIB (en milliards de dollars américains courants)

2 707,1

PIB par habitant (en dollars américains courants)

41 760,6

Taux de croissance du PIB réel (%)

1,6

Taux d'inflation (%)

1,3

Taux de chômage (%)

8,8

Taux de change*

0,6731

Exportations de marchandises et services (en milliards de dollars américains courants)

872,8

Importations de marchandises et services (en milliards de dollars américains courants)

928,2

Le contexte économique en abrégé

La France a connu une croissance économique modérée en 2019. L’économie française a particulièrement été portée par sa demande intérieure, qui a été vigoureuse en raison d’une hausse dans le revenu disponible des ménages et la consommation. Cette hausse est le résultat, notamment, de :

  • la création d’emplois à temps plein et permanents;
  • la baisse du taux de chômage;
  • les baisses d’impôts.

Du côté de l’investissement privé, l’amélioration des conditions de financement ainsi que le niveau élevé des marges de profit ont permis d’atténuer le ralentissement du volume d’investissements.

Les baisses d’impôts et la création de nouvelles dépenses sociales ont mené à un allègement budgétaire. De plus, le resserrement de certaines dépenses sociales et la baisse du coût du remboursement de la dette nationale ont engendré une baisse du déficit budgétaire.

En 2019, selon les données du FMI1, les performances de l’économie française ont été les suivantes :

  • une croissance du PIB réel de 1,6 %;
  • un taux de chômage de 8,8 %;
  • un taux d’inflation de 1,3 %;
  • un déficit budgétaire de 3,0 % du PIB.

Toujours en 2019, selon les données du FMI, le PIB2 de la France représentait 2,2 % du PIB mondial, ce qui situait le pays au 10e rang mondial et au 2e rang de l’UE-27.

Les perspectives économiques du FMI, adaptées au contexte de la COVID-19, projettent une contraction de 7,2 % du PIB français en 2020, mais un retour à la croissance en 2021 (+4,5 %).

En 2019, les exportations de marchandises hors UE-27/UE-28 de la France se sont élevées à 316,5 G$, alors que les importations de marchandises ont totalisé 273,5 G$.

Les principaux produits exportés étaient les suivants :

  • les véhicules aériens (13,0 % du total);
  • les turboréacteurs, les turbopropulseurs et les autres turbines à gaz (5,8 %);
  • les médicaments (5,6 %);
  • les vins de raisins frais (2,7 %);
  • les produits de beauté (2,7 %).

Les principaux produits importés étaient les suivants :

  • les huiles brutes de pétrole ou de minéraux bitumineux (11,6 % du total);
  • les huiles de pétrole ou de minéraux bitumineux (6,8 %);
  • les turboréacteurs, les turbopropulseurs et les autres turbines à gaz (6,5 %);
  • le gaz de pétrole et les autres hydrocarbures gazeux (2,7 %);
  • les voitures de tourisme et les autres véhicules automobiles (2,6 %).

Les principaux clients de la France pour les marchandises hors UE-27/UE-28 étaient : les États-Unis (19,7 % du total), la Chine (9,8 %), la Suisse (8,3 %), Singapour (4,1 %) et le Japon (3,6 %).

Ses principaux fournisseurs de marchandises hors UE-27/UE-28 étaient : la Chine (17,1 % du total), les États-Unis (17,0 %), la Suisse (9,3 %), la Russie (4,5 %) et la Turquie (4,1 %).

Le commerce de marchandises3 entre le Québec et la France4

L’évolution des échanges

En 2019, les échanges commerciaux de marchandises entre le Québec et la France se chiffraient à 5,3 G$, ce qui représentait 43,4 % des échanges entre le Canada et la France ainsi qu’une hausse de 11,2 % par rapport à l’année 2018 :

  • le Québec représentait 0,7 % des échanges commerciaux de marchandises hors UE-27/UE-28 de la France.

La hausse par rapport à 2018 s’explique par l’augmentation des importations (+666,8 M$), puisque les exportations ont diminué (−126,0 M$).

Au cours de la période considérée (2015‑2019), la croissance annuelle moyenne de la valeur des échanges a été positive (+5,1 %).

Toujours en 2019, la valeur des échanges commerciaux de marchandises entre le Québec et la France représentait 17,2 % de la valeur des échanges entre le Québec et l’Union européenne (UE-27) et 2,7 % des échanges internationaux du Québec.

Cette même année, la France se classait au 2e rang des partenaires commerciaux du Québec dans l’UE-27 et au 5e rang de ses partenaires commerciaux à l’échelle internationale :

  • le Québec se classait au 30e rang des partenaires commerciaux de la France hors UE-27/UE-28.

Les exportations

En 2019, la valeur des exportations de marchandises du Québec à destination de la France s’établissait à 1,5 G$ et représentait 41,6 % de la valeur des exportations canadiennes totales vers ce pays. Elle correspondait également à une baisse de 7,7 % par rapport à l’année 2018. Cette baisse est attribuable notamment aux exportations de minerai de fer et de ses concentrés (−58,6 M$) et de parties d’avions, d’hélicoptères et d’autres véhicules aériens (−58,5 M$).

La même année, les exportations de marchandises du Québec vers la France représentaient 16,2 % des exportations québécoises de marchandises vers l’UE-27 et 1,6 % du total des exportations internationales de marchandises du Québec.

Au cours de la période considérée (2015-2019), la valeur des exportations québécoises de marchandises vers la France a enregistré une croissance annuelle moyenne négative (−0,2 %).

Toujours en 2019, la France était le 2e client du Québec au sein de l’UE-27 et le 6e client à l’échelle internationale.

En 2019, les cinq produits en tête de liste des exportations étaient les suivants :

  • le minerai de fer et ses concentrés (25,3 % du total);
  • les turboréacteurs, les turbopropulseurs et les autres turbines à gaz (17,8 %);
  • les parties d’avions, d’hélicoptères et d’autres véhicules aériens (8,6 %);
  • les fèves de soja, même concassées (2,2 %);
  • les huiles de pétrole raffinées (1,9 %).

La valeur des dix principaux produits québécois exportés vers la France représentait 62,7 % de la valeur de l’ensemble des exportations du Québec vers ce pays.

En 2019, le contenu en technologie des exportations de biens manufacturés du Québec à destination de la France se répartissait comme suit : les produits de haute technologie (52,2 %), les produits de moyenne-haute technologie (22,3 %), les produits de faible technologie (13,8 %) ainsi que les produits de moyenne-faible technologie (11,7 %).

Au cours de la période considérée (2015-2019), les produits de haute technologie ont dominé les exportations du Québec à destination de la France.

Les importations

En 2019, la valeur des biens dédouanés au Québec en provenance de la France était de 3,8 G$, soit une hausse de 21,0 % par rapport à l’année 2018. Celle-ci correspondait à 44,1 % de la valeur totale des importations canadiennes en provenance de ce pays.

La hausse des importations s’explique notamment par l’augmentation des importations d’avions, d’hélicoptères et d’autres véhicules aériens ou spatiaux (+460,8 M$).

En 2019, les importations de marchandises du Québec en provenance de la France représentaient 17,7 % des importations québécoises de marchandises en provenance de l’UE-27 et 3,6 % du total des importations québécoises de marchandises à l’échelle internationale.

Toujours en 2019, la France était le 2e fournisseur du Québec au sein de l’UE-27 et le 5e fournisseur sur le plan international.

Cette même année, les cinq produits en tête de liste des biens manufacturés dédouanés au Québec en provenance de ce pays étaient les suivants :

  • les avions, les hélicoptères et les autres véhicules aériens ou spatiaux (18,3 % du total);
  • les vins de raisins frais (9,3 %);
  • les médicaments présentés sous forme de doses (5,7 %);
  • les produits de beauté ou de maquillage (3,9 %);
  • les parties d’avions, d’hélicoptères et d’autres véhicules aériens (3,2 %).

La valeur des dix principaux produits dédouanés au Québec en provenance de la France représentait 51,4 % de la valeur de l’ensemble des importations du Québec en provenance de ce pays.

Le contenu en technologie des biens manufacturés dédouanés au Québec en provenance de la France se répartissait comme suit : les produits de haute technologie (37,4 %), les produits de moyenne-haute technologie (30,1 %), les produits de faible technologie (24,1 %) ainsi que les produits de moyenne-faible technologie (8,4 %).

Au cours de la période considérée (2015-2019), les produits de moyenne-haute technologie ont dominé les importations du Québec en provenance de la France.

Les sociétés et les investissements sous contrôle étranger5

En 2019, le nombre de filiales d’entreprises françaises établies au Québec s’élevait à 348. Ce nombre représentait 44,2 % des filiales françaises (787) établies au Canada.

Annexe

Tableau 1

Commerce de marchandises entre le Québec et la France, 2015-2019
(en millions de dollars canadiens)
* Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis.
Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MEI, juin 2020.
2015 2016 2017 2018 2019
Exportations de biens 1 539 1 621 1 690 1 641 1 514
Importations de biens 2 940 2 543 2 772 3 168 3 835
Échanges totaux* 4 479 4 164 4 462 4 808 5 349

Tableau 2

Exportations de marchandises du Québec, par groupe de produits à destination de la France, 2015-2019
(en millions de dollars et en pourcentage)
Description des produits
Classification SH4
2015 2016 2017 2018 2019
M$ % M$ % M$ % M$ % M$ %
* Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondissements.
Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et analyse économiques, MEI, juin 2020.
Minerai de fer et ses concentrés 501,9 32,6 455,5 28,1 530,7 31,4 441,4 26,9 382,8 25,3
Turboréacteurs, turbopropulseurs, autres turbines à gaz 278,2 18,1 290,6 17,9 241,7 14,3 217,1 13,2 268,9 17,8
Parties d'avions, d'hélicoptères et d'autres véhicules aériens 168,9 11,0 199,4 12,3 220,6 13,1 188,4 11,5 129,9 8,6
Fèves de soja, même concassées 0,5 0,0 0,6 0,0 15,0 0,9 0,4 0,0 33,3 2,2
Huiles de pétrole raffinées 0,2 0,0 0,2 0,0 40,4 2,4 0,2 0,0 29,2 1,9
Imprimés, comprenant les images, gravures et photographies 26,0 1,7 28,2 1,7 19,4 1,2 19,0 1,2 23,1 1,5
Parties destinées aux appareils de radiodiffusion ou de télévision 20,2 1,3 9,7 0,6 21,2 1,3 17,9 1,1 22,4 1,5
Voitures de tourisme et autres types de véhicules 7,2 0,5 11,7 0,7 15,4 0,9 17,2 1,1 21,4 1,4
Préparations et articles pharmaceutiques 0,0 0,0 2,0 0,1 15,5 0,9 14,3 0,9 20,9 1,4
Instruments et appareils pour analyses physiques ou chimiques 8,0 0,5 8,7 0,5 10,5 0,6 13,8 0,8 17,5 1,2
10 principaux produits ci-dessus* 1 011,1 65,7 1 006,4 62,1 1 130,4 66,9 929,7 56,7 949,4 62,7
Autres produits* 528,1 34,3 614,5 37,9 559,9 33,1 710,8 43,3 565,1 37,3
Total* 1 539,2 100,0 1 620,9 100,0 1 690,4 100,0 1 640,5 100,0 1 514,5 100,0
Québec/Canada   49,2   47,7   49,6   47,7   41,6

Tableau 3

Importations de marchandises du Québec, par groupes de produits en provenance de la France, 2015-2019
(en millions de dollars et en pourcentage)
Description des produits
Classification SH4
2015 2016 2017 2018 2019
M$ % M$ % M$ % M$ % M$ %
* Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondissements.
Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et analyse économiques, MEI, juin 2020.
Avions, hélicoptères et autres véhicules aériens ou spatiaux 574,8 19,5 97,6 3,8 210,1

7,6

240,9 7,6 701,7 18,3
Vin de raisins frais 283,0 9,6 297,2 11,7 322,6 11,6 342,3 10,8 357,8 9,3
Médicaments présentés sous forme de doses 133,8 4,6 132,7 5,2 201,7 7,3 210,8 6,7 217,9 5,7
Produits de beauté ou de maquillage 107,0 3,6 120,2 4,7 125,3 4,5 142,4 4,5 149,3 3,9
Parties d'avions, d'hélicoptères et d'autres véhicules aériens 117,2 4,0 76,8 3,0 101,8 3,7 105,1 3,3 124,4 3,2
Turboréacteurs, turbopropulseurs et autres turbines à gaz 48,9 1,7 79,7 3,1 71,8 2,6 97,8 3,1 120,4 3,1
Sang humain, sang animal préparé en vue d'usages thérapeutiques 12,3 0,4 34,6 1,4 35,1 1,3 35,3 1,1 82,9 2,2
Fromages et caillebotte 53,0 1,8 52,5 2,1 51,8 1,9 61,3 1,9 76,4 2,0
Livres, brochures et imprimés similaires, même sur feuillets isolés 66,0 2,2 65,5 2,6 71,0 2,6 75,2 2,4 73,2 1,9
Parfums et eaux de toilette 47,4 1,6 60,0 2,4 57,7 2,1 65,2 2,1 66,4 1,7
10 principaux produits ci-dessus* 1 443,6 49,1 1 017,0 40,0 1 249,0 45,1 1 376,3 43,4 1 970,4 51,4
Autres produits* 1 496,6 50,9 1 526,2 60,0 1 522,7 54,9 1 791,6 56,6 1 864,3 48,6
Total* 2 940,2 100,0 2 543,1 100,0 2 771,6 100,0 3 167,9 100,0 3 834,7 100,0
Québec/Canada   43,4   42,9   44,8   44,0   44,1

Tableau 4

Exportations de biens manufacturés du Québec, par groupes de produits à destination de la France, selon le niveau de technologie, 2015-2019
(en millions de dollars et en pourcentage)
Niveau de technologie 2015 2016 2017 2018 2019
M$ % M$ % M$ % M$ % M$ %
* Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondissements.
Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et analyse économiques, MEI, juin 2020.
Haute technologie 559,2 56,3 683,9 60,9 586,9 53,5 618,6 54,0 544,5 52,2
Moyenne-haute technologie 208,6 21,0 227,7 20,3 260,3 23,7 279,1 24,4 232,7 22,3
Moyenne-faible technologie 106,8 10,8 81,7 7,3 116,3 10,6 89,3 7,8 122,5 11,7
Faible technologie 118,3 11,9 130,0 11,6 133,5 12,2 158,9 13,9 143,5 13,8
Total manufacturier* 992,9 100,0 1 123,3 100,0 1 097,0 100,0 1 145,8 100,0 1 043,2 100,0

Tableau 5

Importations de biens manufacturés au Québec, par groupes de produits en provenance de la France, selon le niveau de technologie, 2015-2019
(en millions de dollars et en pourcentage)
Niveau de technologie 2015 2016 2017 2018 2019
M$ % M$ % M$ % M$ % M$ %
* Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondissements.
Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et analyse économiques, MEI, juin 2020.
Haute technologie 1 052,4 37,8 533,2 22,1 736,8 27,9 812,9 27,1 1 374,9 37,4
Moyenne-haute technologie 752,6 27,1 849,4 35,1 824,2 31,3 990,3 33,0 1 108,4 30,1
Moyenne-faible technologie 307,9 11,1 301,4 12,8 284,5 10,8 344,9 11,5 309,3 8,4
Faible technologie 668,4 24,0 724,5 30,0 791,5 30,0 854,8 28,5 886,8 24,1
Total manufacturier* 2 781,2 100,0 2 417,4 100,0 2 637,1 100,0 3 002,9 100,0 3 679,5 100,0

1. FMI, World Economic Outlook (WEO), avril 2020.

2. PIB valorisé en parité de pouvoir d’achat.

3. Dans le présent contexte, les termes biens et marchandises sont interchangeables.

4. Voir les tableaux 1 à 5 de l’annexe pour des données additionnelles.

5. Source : Statistique Canada, Liens de parenté entre sociétés, 3e trimestre de 2019.