Logo du gouvernement du Québec

Ministère de l'Économie
et de l'Innovation

Ministère de l'Économie
et de l'Innovation

Vous avez des questions à propos des mesures économiques mises en place en soutien aux entreprises touchées par le coronavirus (COVID-19)? Consultez la page Québec.ca/coronavirus.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité..

Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

Économie et commerce

Note abrégée sur le commerce Québec-Espagne

février 2020

Cette note dresse le portrait de l'économie du pays et de l'évolution des échanges commerciaux qu'il entretient avec le Québec.

L'économie espagnole

Espagne
Principaux indicateurs, 2019
* Nombre d'unités d'euros par dollar canadien sur une moyenne de 250 jours en 2018.
Sources : Fonds monétaire international (FMI), Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), Banque du Canada et Organisation mondiale du commerce (OMC).
Compilation : Direction des politiques et analyse économiques, ministère de l'Économie de l'Innovation (MEI), février 2020.
Population (en millions) 46,7
PIB (en G$ US courants) 1 397,9
PIB par habitant (en $ US courants) 29 961,1
Taux de croissance du PIB réel (%) 2,2
Taux d'inflation (%) 1,6
Taux de chômage (%) 14,0
Taux de change* 0,6826
Exportations de marchandises et services (en G$ US courants) 494,2
Importations de marchandises et services (en G$ US courants) 472,9

Le contexte économique en abrégé

L'économie espagnole continue de rattraper le terrain perdu lors de sa crise financière, de 2008 à 2014. Cependant, la reprise arrive à maturité, selon le Fonds monétaire international (FMI).

  • La forte consommation privée et la demande d'investissement ont été les principaux moteurs de la croissance.
  • La position extérieure s'est renforcée, soutenue par la persistance des excédents courants.
  • Le marché du travail s'est amélioré, mais d'importants défis subsistent.
  • La dette publique équivaut toujours à 100 % du PIB.
  • Dans un contexte de conditions de crédit favorables, le secteur privé s'est désendetté, tandis que la santé du système bancaire s'est renforcée.
  • Le ratio de la dette totale du secteur privé sur le PIB a diminué considérablement. Cependant, certains segments des entreprises et des ménages sont encore trop endettés, et les prêts pour les biens de consommation durables augmentent rapidement.
  • Les banques espagnoles continuent d'être à la traîne par rapport à leurs homologues européennes en matière de ratios de fonds propres.

En 2019, selon les données du FMI1, les performances de l'économie espagnole ont été les suivantes :

  • une croissance du PIB réel de 2,2 %;
  • un taux de chômage de 14,0 %;
  • un taux d'inflation de 1,6 %;
  • un déficit budgétaire de 1,8 % du PIB.

Toujours en 2019, selon les données du FMI, le PIB2 de l'Espagne se situait au 13e rang mondial et au 4e rang de la zone euro.

Les perspectives économiques à court terme de l'Organisation de coopération et de développement économiques reflètent un certain ralentissement de la croissance économique espagnole.

  • La demande intérieure va demeurer la principale source de croissance.
  • La consommation privée se modérera, alors que l'effet de la demande s'atténuera et que l'épargne des ménages continuera d'augmenter.
  • La croissance de l'emploi devrait ralentir, mais le taux de chômage devrait aussi diminuer.
  • L'investissement privé devrait être moins dynamique que par le passé, mais devrait être soutenu par les conditions de financement favorables.
  • La contribution des exportations nettes à la croissance devrait être négative en 2020.

Les prévisions du FMI indiquent une croissance de l'économie espagnole de 1,8 % en 2020 et de 1,7 % en 2021.

En 2019, selon les données des douanes espagnoles, les exportations de marchandises de l'Espagne se sont élevées à 317,9 G$ US, alors que les importations de marchandises ont totalisé 353,5 G$ US.

Les principaux produits exportés étaient les suivants :

  • les voitures automobiles, les tracteurs, les cycles et les autres véhicules terrestres, leurs parties et accessoires (16,8 %);
  • les réacteurs nucléaires, les chaudières, les machines, les appareils et les engins mécaniques, les parties de ces machines ou appareils (7,5 %);
  • les combustibles minéraux, les huiles minérales et les produits de leur distillation, les matières bitumineuses, les cires minérales (6,1 %);
  • les machines, les appareils et les matériels électriques et leurs parties, les appareils d'enregistrement ou de reproduction du son, les appareils d'enregistrement ou de reproduction des images et du son en télévision, et les parties et les accessoires de ces appareils (5,5 %);
  • les produits pharmaceutiques (4,0 %).

Les principaux produits importés étaient les suivants :

  • les combustibles minéraux, les huiles minérales et les produits de leur distillation, les matières bitumineuses, les cires minérales (13,8 %);
  • les voitures automobiles, les tracteurs, les cycles et les autres véhicules terrestres, leurs parties et accessoires (12,5 %);
  • les réacteurs nucléaires, les chaudières, les machines, les appareils et les engins mécaniques, les parties de ces machines ou appareils (9,7 %);
  • les machines, les appareils et les matériels électriques et leurs parties, les appareils d'enregistrement ou de reproduction du son, les appareils d'enregistrement ou de reproduction des images et du son en télévision, et les parties et les accessoires de ces appareils (8,0 %);
  • les produits pharmaceutiques (4,4 %).

Les principaux clients des marchandises de l'Espagne étaient : la France (15,0 % du total), l'Allemagne (10,7 %), l'Italie (10,7 %), le Portugal (7,4 %) et le Royaume‑Uni (6,8 %).

Ses principaux fournisseurs de marchandises étaient : l'Allemagne (12,3 % du total), la France (10,3 %), la Chine (9,1 %), l'Italie (6,3 %) et les États-Unis (4,9 %).

Le commerce de marchandises3 entre le Québec et l'Espagne4

L'évolution des échanges

En 2019, les échanges commerciaux de marchandises entre le Québec et l'Espagne se chiffraient à 2,0 G$, ce qui représentait 40,7 % des échanges entre le Canada et l'Espagne ainsi qu'une baisse de 3,5 % par rapport à l'année 2018.

Cette baisse s'explique par la diminution des exportations (−261,7 M$), puisque les importations ont augmenté (+187,9 M$).

Au cours de la période considérée (2015‑2019), la croissance annuelle moyenne de la valeur des échanges a été positive (+10,8 %).

Toujours en 2019, la valeur des échanges commerciaux de marchandises entre le Québec et l'Espagne représentait 6,6 % de la valeur des échanges entre le Québec et l'Union européenne (UE-27) et 1,0 % des échanges internationaux du Québec.

Cette même année, l'Espagne se classait au 5e rang des partenaires commerciaux du Québec dans l'UE-27 et au 12e rang de ses partenaires commerciaux à l'échelle internationale.

Les exportations

En 2019, la valeur des exportations de marchandises du Québec à destination de l'Espagne s'établissait à 642,9 M$ et représentait 42,8 % de la valeur des exportations canadiennes totales vers ce pays. Elle correspondait également à une baisse de 28,9 % par rapport à l'année 2018. Cette baisse est attribuable notamment aux exportations de minerai de fer et de ses concentrés (−62,5 M$).

La même année, les exportations de marchandises du Québec vers l'Espagne représentaient 6,9 % des exportations québécoises de marchandises vers l'UE-27 et 0,7 % du total des exportations internationales de marchandises du Québec.

Au cours de la période considérée (2015-2019), la valeur des exportations québécoises de marchandises vers l'Espagne a enregistré une croissance annuelle moyenne positive (+2,6 %).

Toujours en 2019, l'Espagne était le 5e client du Québec au sein de l'UE-27 et le 11e client à l'échelle internationale.

En 2019, les cinq produits en tête de liste des exportations étaient les suivants :

  • le minerai de fer et ses concentrés (43,1 % du total);
  • les alkylbenzènes et les alkylnaphtalènes en mélanges (11,5 %);
  • les turboréacteurs, les turbopropulseurs et les autres turbines à gaz (6,9 %);
  • les cendres et les résidus contenant du métal ou des composés métalliques (2,8 %);
  • le maïs (2,6 %).

La valeur des dix principaux produits québécois exportés vers l'Espagne représentait 74,9 % de la valeur de l'ensemble des exportations du Québec vers ce pays.

En 2019, le contenu en technologie des exportations de biens manufacturés du Québec à destination de l'Espagne se répartissait comme suit : les produits de moyenne-haute technologie (38,5 %), les produits de haute technologie (24,6 %), les produits de faible technologie (21,2 %) ainsi que les produits de moyenne-faible technologie (15,7 %).

Au cours de la période considérée (2015-2019), les produits de haute technologie ont dominé les exportations du Québec à destination de l'Espagne.

Les importations

En 2019, la valeur des biens dédouanés au Québec en provenance de l'Espagne était de 1,4 G$, soit une hausse de 15,7 % par rapport à l'année 2018. Celle-ci correspondait à 39,9 % de la valeur totale des importations canadiennes en provenance de ce pays.

La hausse des importations s'explique notamment par l'augmentation des importations de médicaments présentés sous forme de doses (+88,4 M$).

En 2019, les importations de marchandises du Québec en provenance de l'Espagne représentaient 6,4 % des importations québécoises de marchandises en provenance de l'UE-27 et 1,3 % du total des importations québécoises de marchandises à l'échelle internationale.

Toujours en 2019, l'Espagne était le 5e fournisseur du Québec au sein de l'UE-27 et le 12e fournisseur sur le plan international.

Cette même année, les cinq produits en tête de liste des biens manufacturés dédouanés au Québec en provenance de ce pays étaient les suivants :

  • les médicaments présentés sous forme de doses (16,6 % du total);
  • les huiles de pétrole raffinées (11,9 %);
  • les vins de raisins frais (6,4 %);
  • les pneus neufs (en caoutchouc) (5,5 %);
  • les agrumes, frais ou secs (3,8 %).

La valeur des dix principaux produits dédouanés au Québec en provenance de l'Espagne représentait 54,9 % de la valeur de l'ensemble des importations du Québec en provenance de ce pays.

Le contenu en technologie des biens manufacturés dédouanés au Québec en provenance de l'Espagne se répartissait comme suit : les produits de moyenne-faible technologie (34,4 %), les produits de haute technologie (23,5 %), les produits de moyenne‑haute technologie (21,5 %) ainsi que les produits de faible technologie (20,6 %).

Au cours de la période considérée (2015-2019), les produits de moyenne-faible technologie ont dominé les importations du Québec en provenance de l'Espagne.

Les sociétés et les investissements sous contrôle étranger5

En 2019, le nombre de filiales d'entreprises espagnoles établies au Québec s'élevait à 22. Ce nombre représentait 10,1 % des filiales espagnoles (218) établies au Canada.

Annexe

Tableau 1

Commerce de marchandises entre le Québec et l'Espagne, 2015-2019
(en millions de dollars canadiens)
  2015 2016 2017 2018 2019
* Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondissements.
Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et analyse économiques, MEI, février 2020.
Exportations de biens 527 1 043 999 905 643
Importations de biens 769 808 1 161 1 198 1 386
Échanges totaux* 1 296 1 851 2 160 2 103 2 029

Tableau 2

Exportations de marchandises du Québec, par groupes de produits à destination de l'Espagne, 2015-2019
(en millions de dollars et en pourcentage)
Description des produits
Classification SH4
2015 2016 2017 2018 2019
M$ % M$ % M$ % M$ % M$ %
* Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondissements.
Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et analyse économiques, MEI, février 2020.
Minerai de fer et ses concentrés 264,8 50,2 312,4 29,9 347,0 34,7 339,5 37,5 277,0 43,1
Alkylbenzènes et alkylnaphtalènes en mélanges 21,8 4,1 38,9 3,7 45,7 4,6 55,7 6,2 74,0 11,5
Turboréacteurs, turbopropulseurs et autres turbines à gaz 88,2 16,7 90,2 8,6 62,0 6,2 36,4 4,0 44,5 6,9
Cendres et résidus contenant du métal ou des composés métalliques 2,4 0,5 8,3 0,8 18,8 1,9 5,1 0,6 17,8 2,8
Maïs 0,0 0,0 7,6 0,7 25,3 2,5 34,1 3,8 16,7 2,6
Papier journal (en rouleaux ou en feuilles) 2,3 0,4 3,1 0,3 3,6 0,4 3,4 0,4 11,5 1,8
Parties d'avions, d'hélicoptères et d'autres véhicules aériens 2,8 0,5 2,2 0,2 1,6 0,2 8,9 1,0 11,3 1,8
Pâtes mi-chimiques de bois 20,2 3,8 19,0 1,8 15,1 1,5 22,6 2,5 10,8 1,7
Ouvrages en aluminium 0,0 0,0 0,1 0,0 4,1 0,4 5,0 0,6 9,3 1,4
Ferro-alliages 9,1 1,7 5,4 0,5 5,6 0,6 6,4 0,7 8,3 1,3
10 principaux produits ci-dessus* 411,7 78,1 487,1 46,7 528,7 52,9 517,2 57,2 481,4 74,9
Autres produits* 115,6 21,9 555,9 53,3 470,1 47,1 387,4 42,8 161,5 25,1
Total* 527,3 100,0 1 043,0 100,0 998,7 100,0 904,6 100,0 642,9 100,0
Québec/Canada   46,8   57,8   60,4   42,1   42,8

Tableau 3

Importations de marchandises du Québec, par groupes de produits en provenance de l'Espagne, 2015-2019
(en millions de dollars et en pourcentage)
Description des produits
Classification SH4
2015 2016 2017 2018 2019
M$ % M$ % M$ % M$ % M$ %
* Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondissements.
Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économique, MEI, février 2020
Médicaments présentés sous forme de doses 9,5 1,2 18,9 2,3 20,8 1,8 141,7 11,8 230,1 16,6
Huiles de pétrole raffinées 98,8 12,9 73,3 9,1 122,1 10,5 122,8 10,3 164,3 11,9
Vins de raisins frais 63,5 8,3 66,8 8,3 76,7 6,6 83,5 7,0 88,9 6,4
Pneus neufs en caoutchouc 54,1 7,0 42,6 5,3 50,6 4,4 54,2 4,5 76,3 5,5
Agrumes, frais ou secs 36,4 4,7 25,6 3,2 32,1 2,8 53,4 4,5 52,3 3,8
Électrodes et autres articles en graphite, carbone pour usages électriques 14,7 1,9 12,2 1,5 17,9 1,5 49,6 4,1 38,0 2,7
Turboréacteurs, turbopropulseurs et autres turbines à gaz 8,9 1,2 14,4 1,8 28,4 2,4 24,9 2,1 34,6 2,5
Coke et bitume de pétrole et autres résidus des huiles de pétrole 33,3 4,3 20,4 2,5 20,1 1,7 28,3 2,4 28,6 2,1
Camions pour le transport de marchandises 12,8 1,7 10,7 1,3 13,2 1,1 11,8 1,0 24,2 1,7
Moteurs à piston alternatif ou rotatif, à allumage par étincelles 1,7 0,2 0,1 0,0 0,5 0,0 7,2 0,6 23,9 1,7
10 principaux produits ci-dessus* 333,8 43,4 285,1 35,3 382,5 32,9 577,4 48,2 761,3 54,9
Autres produits* 435,3 56,6 523,2 64,7 778,3 67,1 620,6 51,8 624,7 45,1
Total* 769,1 100,0 808,3 100,0 1 160,8 100,0 1 198,1 100,0 1 386,0 100,0
Québec/Canada   32,9   34,3   41,3   40,3   39,9

Tableau 4

Exportations de biens manufacturés du Québec, par groupes de produits à destination de l'Espagne, selon le niveau de technologie, 2015-2019
(en millions de dollars et en pourcentage)
Niveau de technologie 2015 2016 2017 2018 2019
M$ % M$ % M$ % M$ % M$ %
* Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondissements.
Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et analyse économiques, MEI, février 2020
Haute technologie 99,5 41,4 451,4 70,2 244,2 47,9 262,0 53,8 73,2 24,6
Moyenne-haute technologie 56,8 23,6 94,9 14,8 98,9 19,4 124,3 25,5 114,7 38,5
Moyenne-faible technologie 32,0 13,3 35,4 5,5 102,3 20,1 34,1 7,0 47,0 15,7
Faible technologie 52,1 21,7 61,3 9,5 64,5 12,7 66,8 13,7 63,4 21,2
Total manufacturier* 240,4 100,0 643,1 100,0 510,0 100,0 487,2 100,0 298,3 100,0

Tableau 5

Importations de biens manufacturés du Québec, par groupes de produits en provenance de l'Espagne, selon le niveau de technologie, 2015-2019
(en millions de dollars et en pourcentage)
Niveau de technologie 2015 2016 2017 2018 2019
M$ % M$ % M$ % M$ % M$ %
* Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondissements.
Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et analyse économiques, MEI, février 2020
Haute technologie 57,0 8,2 74,8 10,2 81,1 7,6 190,2 17,4 290,7 23,5
Moyenne-haute technologie 181,6 26,1 182,6 25,0 377,1 35,2 247,2 22,6 266,2 21,5
Moyenne-faible technologie 279,6 40,2 269,2 36,9 395,8 36,9 414,2 37,8 426,8 34,4
Faible technologie 176,9 25,4 203,7 27,9 218,4 20,4 244,6 22,3 255,9 20,6
Total manufacturier* 695,1 100,0 730,3 100,0 1 072,4 100,0 1 096,1 100,0 1 239,6 100,0

1. FMI, World Economic Outlook (WEO), octobre 2019.

2. PIB valorisé en dollars américains courants.

3. Dans le présent contexte, les termes biens et marchandises sont interchangeables.

4. Voir les tableaux 1 à 5 de l'annexe pour des données additionnelles.

5. Source : Statistique Canada, Liens de parenté entre sociétés, 3e trimestre de 2019.