Vous avez des questions à propos des mesures économiques mises en place en soutien aux entreprises touchées par le coronavirus (COVID-19)? Consultez la page Aide financière pour les entreprises.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité..

Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

Obtenir du financement

S'améliorer

Créer des liens

Se conformer

Exporter

S'informer

Économie et commerce

Note sur le commerce Québec - Indiana

Octobre 2016

Portrait des échanges commerciaux entre le Québec et l'Indiana.

L'économie de l'État de l'Indiana

Indiana
Principaux indicateurs, 2015
Sources : Bureau of Economic Analysis (BEA) et Bureau of Labor Statistics (BLS).
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation (MESI), juillet 2016.
Population (en milliers) 6 620
PIB (en milliards de dollars américains courants) 336,4
PIB par habitant (en dollars américains courants) 50 820
Revenu personnel disponible par habitant (en dollars américains courants) 41 940
Taux de croissance du PIB réel (%) 1,7
Taux de chômage (%) 4,8

Quelques données géographiques et économiques

L'État de l'Indiana se situe dans la région du centre-est des États-Unis. Il est bordé à l'est par l'Ohio, au nord par le Michigan et le lac du même nom, à l'ouest par l'Illinois et au sud par le Kentucky. Il compte une population de 6,6 millions d'habitants et a une superficie d'environ 94 322 km2 (soit près de 18 fois plus petite que celle du Québec1). Sa capitale est Indianapolis (863 173 habitants).

La ville d'Indianapolis, qui se trouve au centre de l'Indiana, est la plus peuplée de l'État. Fort Wayne, qui se situe au nord-est de l'État, est la 2e ville en importance, avec environ 260 000 habitants.

En 2014, le produit intérieur brut (PIB) de l'Indiana était de 324,3 G$ US (soit 1,9 % du PIB des États-Unis). Ce résultat classait celui-ci au 17e rang des États américains pour ce qui est de la taille du PIB, derrière l'Illinois (742,0 G$ US) et devant l'Iowa (170,7 G$ US).

Cette même année, le PIB de l'Indiana a enregistré une croissance de 2,2 % par rapport à 2013, soit le même taux de croissance que la moyenne de l'ensemble des États américains.

Toujours en 2014, le secteur le plus important de l'économie de l'Indiana était celui de la fabrication des biens durables, qui représentait 15,1 % du PIB de l'État. Les secteurs de la finance, de l'assurance, de l'immobilier et du crédit-bail occupaient ensemble le deuxième rang, avec 14,9 % du PIB.

Le commerce de marchandises entre le Québec et l'Indiana

L'évolution des échanges

En 2015, la valeur des échanges commerciaux2 de biens entre le Québec et l'Indiana3 s'élevait à 2,8 G$, ce qui représente une augmentation de 3,5 % par rapport à l'année 2014. Cette performance était uniquement attribuable à l'accroissement des importations du Québec en provenance de cet État (+15,3 % ou 161,4 M$), puisque les exportations du Québec à destination de ce dernier ont plutôt diminué (−4,2 % ou −67,5 M$) au cours de la période considérée (2014-2015).

Au cours des cinq dernières années (2011-2015), la croissance annuelle moyenne de la valeur des échanges a été positive (+6,7 %).

En 2015 également, l'Indiana se classait au 13e rang des partenaires commerciaux du Québec parmi les États américains, derrière l'Ohio et devant le Vermont. Il se positionnait par ailleurs comme le 14e client et le 6e fournisseur du Québec, toujours parmi les États américains. 

Sur la base des États américains pris individuellement et placés dans un contexte international, l'Indiana était, en 2015, le 20e partenaire commercial du Québec, derrière les Pays-Bas et devant la Géorgie.

En 2015, le solde des échanges de biens entre le Québec et l'Indiana était positif (+322,4 M$).

Évolution des échanges de marchandises entre le Québec et l'Indiana, 2011-2015
(en millions de dollars canadiens)
2011 2012 2013 2014 2015
*Les chiffres étant des arrondis, leur somme peut ne pas correspondre au total indiqué.
Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Exportation de biens 1 132,2 1 290,8 1 458,7 1 604,3 1 526,8
Importations de biens 988,6 956,7 901,5 1 053,0 1 214,4
Échanges totaux* 2 120,7 2 247,5 2 360,1 2 657,3 2 751,2

Les exportations

En 2015, les exportations de biens du Québec à destination de l'Indiana se chiffraient à 1 536,8 M$, ce qui représente une baisse de 4,2 % par rapport à l'année 2014. Cette baisse s'explique par la diminution des exportations de cuivre (-254 M$ au total), dont le cuivre affiné et ses alliages (-144,2 M$) et le cuivre brut (-109,8 M$).

Cette valeur correspondait à 14,3 % de la valeur des exportations totales de biens du Canada vers cet État.

La même année, l'Indiana était le 14e client du Québec parmi les États américains. Sur la base des États américains pris individuellement et placés dans un contexte international, il était le 16e client du Québec.

De 2011 à 2015, la croissance annuelle moyenne de la valeur des exportations du Québec vers cet État était positive (+7,9 %).

En 2015, les produits en tête de liste des exportations québécoises de biens à destination de l'Indiana étaient les suivants :

  • les fils de cuivre (11,5 % du total);
  • le cuivre affiné et les alliages de cuivre sous forme brute (8,7 %);
  • les avions, les hélicoptères et les autres véhicules aériens ou spatiaux (5,8 %);
  • le chocolat et les autres préparations alimentaires contenant du cacao (5,0 %);
  • l'aluminium sous forme brute (3,8 %).

La valeur des dix principaux produits québécois exportés vers l'Indiana représentait 47,6 % de la valeur de l'ensemble des exportations du Québec vers cet État.

Toujours en 2015, le contenu en technologie des exportations de biens manufacturés du Québec vers l'Indiana se présentait comme suit :

  • les produits de moyenne-faible technologie (45,1 % du total);
  • les produits de faible technologie (29,9 %);
  • les produits de moyenne-haute technologie (14,8 %);
  • les produits de haute technologie (10,3 %).

Au cours de la période considérée (2011-2015), les produits de moyenne-faible technologie ont dominé les exportations du Québec vers l'État de l'Indiana.

Les importations

En 2015, les importations de biens dédouanés au Québec en provenance de l'Indiana s'élevaient à 1 214,4 M$, ce qui représente une hausse de 15,3 % par rapport à l'année 2014. Cette augmentation s'explique essentiellement par la hausse des importations de turboréacteurs, de turbopropulseurs et d'autres turbines à gaz (+95,7 M$) ainsi que de voitures de tourisme et d'autres types de véhicules (+28,9 M$).

Toujours en 2015, la valeur des importations québécoises en provenance de l'Indiana correspondait à 9,0 % de la valeur des importations canadiennes en provenance de cet État.

Cette même année, l'Indiana était le 6e fournisseur du Québec parmi les États américains. Sur la base des États américains pris individuellement et placés dans un contexte international, l'Indiana était le 16e fournisseur du Québec.

De 2011 à 2015, la croissance annuelle moyenne de la valeur des importations du Québec en provenance de l'Indiana a été positive (+5,3 %).

En 2015, les produits en tête de liste des biens manufacturés dédouanés au Québec en provenance de l'Indiana étaient les suivants :

  • les turboréacteurs, les turbopropulseurs et les autres turbines à gaz (23,4 % du total);
  • les voitures de tourisme et les autres types de véhicules (19,1 %);
  • les camions pour le transport de marchandises (10,4 %);
  • les médicaments présentés sous forme de doses (8,7 %);
  • les parties et les accessoires de véhicules automobiles (7,0 %).

La valeur des dix principaux produits de l'Indiana importés au Québec représentait 79,5 % de l'ensemble des importations québécoises en provenance de cet État.

Toujours en 2015, le contenu en technologie des importations du Québec en provenance de l'Indiana se présentait comme suit :

  • les produits de moyenne-haute technologie (49,3 % du total);
  • les produits de haute technologie (37,0 %);
  • les produits de moyenne-faible technologie (11,9 %);
  • les produits de faible technologie (1,7 %).

Au cours de la période considérée (2011-2015), les produits de moyenne-haute technologie ont dominé les importations du Québec en provenance de l'État de l'Indiana.

Annexe

Tableau I

Commerce de biens entre le Québec et l'Indiana, 2011-2015
(en millions de dollars canadiens)
  2011 2012 2013 2014 2015
*Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leur composantes à cause des arrondis.
Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MESI, octobre 2016.
Exportations de biens 1 132,1 1 290,8 1 458,7 1 604,3 1 536,8
Importations de biens 988,6 956,7 901,5 1 053,0 1 214,4
Échanges totaux* 2 120,7 2 247,5 2 360,1 2 657,3 2 751,2

Tableau II

Exportations de marchandises du Québec, par groupe de produits à destination de l'Indiana, 2011-2015
Description des produits
Classification SH4
2011 2012 2013 2014 2015
M$ % M$ % M$ % M$ % M$ %
*Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leur composantes à cause des arrondis.
Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MESI, octobre 2016.
Fils de cuivre 193,0 17,0 255,3 19,8 270,6 18,5 286,9 17,9 177,1 11,5
Cuivre affiné et alliages de cuivre sous forme brute 180,0 15,9 201,2 15,6 270,8 18,6 278,2 17,3 134,0 8,7
Avions, hélicoptères et autres véhicules aériens ou spatiaux 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 88,6 5,8
Chocolat et autres préparations alimentaires contenant du cacao 3,8 0,3 32,0 2,5 56,9 3,9 65,6 4,1 76,1 5,0
Aluminium sous forme brute 38,1 3,4 30,9 2,4 33,9 2,3 32,6 2,0 58,6 3,8
Papiers et cartons non couchés utilisés pour l'écriture et l'impression 28,9 2,5 28,8 2,2 35,6 2,4 39,4 2,5 44,3 2,9
Zinc sous forme brute 28,0 2,5 19,2 1,5 26,0 1,8 40,0 2,5 42,3 2,7
Parties et accessoires de véhicules automobiles 19,5 1,7 21,1 1,6 29,1 2,0 41,6 2,6 39,7 2,6
Ouvrages en bois, non dénommés ni compris ailleurs 29,5 2,6 29,6 2,3 30,5 2,1 30,4 1,9 35,7 2,3
Plaques et feuilles en matières plastiques 28,9 2,6 29,7 2,3 27,4 1,9 30,4 1,9 35,2 2,3
10 principaux produits ci-dessus* 549,7 48,6 647,9 50,2 780,8 53,5 845,1 52,7 731,6 47,6
Autres produits* 582,4 51,4 642,9 49,8 677,9 46,5 759,2 47,3 805,2 52,4
Total* 1 132,1 100,0 1 290,8 100,0 1 458,7 100,0 1 604,3 100,0 1 536,8 100,0
Québec/Canada   15,8   15,7   17,1   16,7   14,3

Tableau III

Importations de marchandises du Québec, par groupes de produits en provenance de l'Indiana, 2011-2015
Description des produits
Classification SH4
2011 2012 2013 2014 2015
M$ % M$ % M$ % M$ % M$ %
*Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leur composantes à cause des arrondis.
Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MESI, octobre 2016.
Turboréacteurs, turbopropulseurs et autres turbines à gaz 162,5 16,4 154,7 16,2 143,4 15,9 188,5 17,9 284,2 23,4
Voitures de tourisme et autres types de véhicules 147,9 15,0 191,0 20,0 166,1 18,4 203,0 19,3 231,9 19,1
Camions pour le transport de marchandises 177,2 17,9 149,4 15,6 159,3 17,7 155,4 14,8 125,7 10,4
Médicaments présentés sous forme de doses 126,3 12,8 96,5 10,1 67,1 7,4 92,2 8,8 105,1 8,7
Parties et accessoires de véhicules automobiles 61,1 6,2 56,6 5,9 61,4 6,8 84,5 8,0 84,8 7,0
Pneus neufs en caoutchouc 27,7 2,8 27,8 2,9 27,5 3,1 36,1 3,4 50,8 4,2
Ordinateurs et leurs unités 1,8 0,2 30,8 3,2 49,0 5,4 32,1 3,1 32,2 2,6
Déchets et débris de métaux précieux 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 14,2 1,3 17,4 1,4
Antisérums, autres fractions du sang et produits immunologiques 0,2 0,0 0,2 0,0 1,5 0,2 6,0 0,6 17,1 1,4
Appareils pour la médecine, la chirurgie, l'art dentaire ou l'art vétérinaire 10,2 1,0 17,9 1,9 13,9 1,5 15,8 1,5 16,2 1,3
10 principaux produits ci-dessus* 714,9 72,3 724,9 75,8 689,1 76,4 827,8 78,6 965,4 79,5
Autres produits* 273,7 27,7 231,8 24,2 212,4 23,6 225,3 21,4 249,0 20,5
Total* 988,6 100,0 956,7 100,0 901,5 100,0 1 053,0 100,0 1 214,4 100,0
Québec/Canada   8,9   8,1   7,5   8,0   9,0

Tableau IV

Exportations de biens manufacturés du Québec, par groupes de produits à destination de l'Indiana,
selon le niveau de technologie, 2011-2015
Niveau de technologie 2011 2012 2013 2014 2015
M$ % M$ % M$ % M$ % M$ %
*Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leur composantes à cause des arrondis.
Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MESI, octobre 2016.
Haute technologie 38,7 3,6 41,7 3,3 97,2 6,9 150,0 9,8 150,0 10,3
Moyenne-haute technologie 191,1 17,5 211,4 16,9 196,7 13,9 215,7 14,0 215,7 14,8
Moyenne-faible technologie 748,8 68,7 817,1 65,5 876,6 61,8 659,0 42,8 659,0 45,1
Faible technologie 269,3 24,7 349,4 28,0 368,2 25,9 437,1 28,4 437,1 29,9
Total manufacturier* 1 090,7 100,0 1 247,9 100,0 1 419,5 100,0 1 538,8 100,0 1 461,8 100,0

Tableau V

Importations de biens manufacturés au Québec par groupes de produits en provenance de l'Indiana,
selon le niveau de technologie, 2011-2015
Niveau de technologie 2011 2012 2013 2014 2015
M$ % M$ % M$ % M$ % M$
%
*Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leur composantes à cause des arrondis.
Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MESI, octobre 2016.
Haute technologie 284,6 28,9 280,7 29,4 328,9 36,6 448,9 42,8 448,9 37,0
Moyenne-haute technologie 524,6 53,2 505,6 53,0 590,2 65,7 597,6 56,9 597,6 49,3
Moyenne-faible technologie 125,7 12,7 94,0 9,8 110,3 12,3 144,7 13,8 144,7 11,9
Faible technologie 19,2 1,9 17,8 1,9 20,2 2,2 20,4 1,9 20,4 1,7
Total manufacturier* 986,2 100,0 954,1 100,0 898,1 100,0 1 049,6 100,0 1 211,7 100,0

1. Superficie du Québec : 1 667 712 km2 (Source : Institut de la statistique du Québec, Le Québec chiffres en main, édition 2016.)

2. Dans le présent contexte, les termes biens et marchandises sont interchangeables.

3. Voir les tableaux I à V de l'annexe pour des données additionnelles.