Vous avez des questions à propos des mesures économiques mises en place en soutien aux entreprises touchées par le coronavirus (COVID-19)? Consultez la page Aide financière pour les entreprises.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité..

Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

S'améliorer

Créer des liens

Obtenir du financement

Se conformer

Exporter

S'informer

Économie et commerce

Note sur le commerce interprovincial – Québec–Nouvelle-Écosse

Le pôle Québec–Nouvelle-Écosse

En 2020, le Québec et la Nouvelle-Écosse :

  • représentaient, au Canada :
    • plus du quart de la population (25,1 %) et de l’emploi (25,2 %),
    • plus du cinquième du produit intérieur brut (PIB) (22,5 %);
  • comptaient pour plus du cinquième de la plupart des indicateurs du commerce canadiens1 , soit :
    • les exportations totales de biens et de services (20,7 %),
    • les importations totales de biens et de services (21,6 %),
    • le commerce total de biens et de services (20,5 %).

Tableau 1 – Valeur du commerce (en milliards de dollars canadiens), Québec et Nouvelle-Écosse, 2020

Exportations de biens et de services
Indicateurs Québec Nouvelle-Écosse Québec et Nouvelle-Écosse
Les totaux peuvent ne pas correspondre à la somme de leurs éléments, du fait des arrondissements.
Source : Statistique Canada, Comptes économiques provinciaux et territoriaux.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MEI, novembre 2021.
Internationales 122,2 7,1 129,3
Interprovinciales 77,8 8,2 86,0
Total 200,0 15,3 215,3
Importations de biens et de services
Indicateurs Québec Nouvelle-Écosse Québec et Nouvelle-Écosse
Les totaux peuvent ne pas correspondre à la somme de leurs éléments, du fait des arrondissements.
Source : Statistique Canada, Comptes économiques provinciaux et territoriaux.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MEI, novembre 2021.
Internationales 137,4 12,6 150,0
Interprovinciales 69,8 14,2 84,0
Total 207,2 26,8 234,0
Commerce total de biens et de services
Indicateurs Québec Nouvelle-Écosse Québec et Nouvelle-Écosse
Les totaux peuvent ne pas correspondre à la somme de leurs éléments, du fait des arrondissements.
Source : Statistique Canada, Comptes économiques provinciaux et territoriaux.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MEI, novembre 2021.
International 242,1 20,4 262,5
Interprovincial 136,0 22,0 158,0
Total 378,1 42,4 420,4

Tableau 2 – Part au Canada du commerce (en pourcentage), Québec et Nouvelle-Écosse, 2020

Exportations de biens et de services
Indicateurs Québec Nouvelle-Écosse Québec et Nouvelle-Écosse
Les totaux peuvent ne pas correspondre à la somme de leurs éléments, du fait des arrondissements.
Source : Statistique Canada, Comptes économiques provinciaux et territoriaux.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MEI, novembre 2021.
Internationales 18,9 1,1 19,9
Interprovinciales 20,0 2,1 22,1
Total 19,3 1,5 20,7
Importations de biens et de services
Indicateurs Québec Nouvelle-Écosse Québec et Nouvelle-Écosse
Les totaux peuvent ne pas correspondre à la somme de leurs éléments, du fait des arrondissements.
Source : Statistique Canada, Comptes économiques provinciaux et territoriaux.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MEI, novembre 2021.
Internationales 19,8 1,8 21,6
Interprovinciales 17,9 3,6 21,6
Total 19,1 2,5 21,6
Commerce total de biens et de services
Indicateurs Québec Nouvelle-Écosse Québec et Nouvelle-Écosse
Les totaux peuvent ne pas correspondre à la somme de leurs éléments, du fait des arrondissements.
Source : Statistique Canada, Comptes économiques provinciaux et territoriaux.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MEI, novembre 2021.
International 18,5 1,6 20,0
Interprovincial 18,4 3,0 21,3
Total 18,4 2,1 20,5

L’économie de la Nouvelle-Écosse en bref

Le territoire néo-écossais :

  • a une superficie de 0,1 million de kilomètres carrés, ce qui représente moins de 1 % du territoire canadien;
  • est réparti en huit régions économiques2.

La population néo-écossaise totalisait moins de 1,0 million de personnes en 2020, ce qui faisait de la Nouvelle‑Écosse la 7e province au Canada en nombre d’habitants.

La densité de la population de la province est de plus de 17 habitants/km2, ce qui la classe au deuxième rang en cette matière parmi l’ensemble des provinces et territoires.

En 2020 :

  • le PIB néo-écossais était évalué à près de 47 G$, ce qui équivalait :
    • à plus de 2,0 % du PIB canadien,
    • au 7e PIB en importance au Canada;
  • le PIB par habitant était de près de 48 000 $;
  • le PIB réel a enregistré une baisse de 2,5 % par rapport à 2019, soit :
    • 3,0 points de pourcentage de moins que la baisse enregistrée par le Québec (−5,5 %),
    • 2,7 points de pourcentage de moins que celle enregistrée par le Canada (−5,2 %).

La contribution de la Nouvelle-Écosse à la valeur du commerce international et interprovincial canadien était, en 2020, de :

  • 1,5 % pour les exportations;
  • 2,5 % pour les importations;
  • 2,1 % pour le commerce total.

Pour les exportations, la Nouvelle-Écosse représentait la 9e province en importance, tandis qu’elle était en 8e position pour ce qui est des importations et du commerce total.

En 2020, le marché du travail néo-écossais :

  • totalisait près de 440 000 emplois, ce qui signifie :
    • que 54 % de la population de la Nouvelle-Écosse en âge de travailler occupait un emploi,
    • que la Nouvelle-Écosse était la 7e province au Canada pour le nombre d’emplois,
    • qu’elle était la 9e pour la part de sa population âgée de 15 ans ou plus occupant un emploi;
  • a enregistré :
    • un taux d’emploi (54,0 %) inférieur à celui du Québec (58,1 %) et du Canada (58,0 %),
    • un taux de chômage supérieur à celui de ces derniers (9,8 % comparativement à 8,9 % pour le Québec et à 9,5 % pour le Canada).

L’économie néo-écossaise dépend moins de son secteur secondaire (14 %) et plus de son secteur tertiaire (80 %) comparativement :

  • à celle du Québec (où ces secteurs représentent respectivement 20 % et 73 %);
  • à celle du Canada (où ils représentent respectivement 17 % et 71 %).
Tableau 3 – Valeur du PIB réel par secteur d'activité (en milliards de dollars canadiens)*, Québec et Nouvelle-Écosse, 2020
Secteurs Québec Nouvelle-Écosse
*Le PIB réel par industrie est corrigé des effets de variation des prix. Il correspond à la mesure du PIB exprimé en dollars enchaînés selon l’année de référence 2012. Évalué aux prix de base, selon l’approche de la valeur ajoutée, il correspond au PIB exprimé aux prix du marché, moins les prélèvements fiscaux applicables aux produits, plus les subventions à la consommation. Ce concept diffère de celui du PIB aux prix du marché de la section précédente.
Les totaux peuvent ne pas correspondre à la somme de leurs éléments, du fait des arrondissements.
Source : Statistique Canada, Produit intérieur brut (PIB) aux prix de base, selon le Système de classification des industries de l'Amérique du Nord (SCIAN).
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MEI.
Primaire 26,7 2,2
Secondaire 70,1 5,3
Tertiaire 261,8 29,5
Total 358,6 37,1
Tableau 4 – Part du PIB réel par secteur d'activité (en pourcentage), Québec et Nouvelle-Écosse, 2020
Secteurs Québec Nouvelle-Écosse
Les totaux peuvent ne pas correspondre à la somme de leurs éléments, du fait des arrondissements.
Source : Statistique Canada, Produit intérieur brut (PIB) aux prix de base, selon le Système de classification des industries de l'Amérique du Nord (SCIAN).
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MEI.
Primaire 7,5 6,1
Secondaire 19,6 14,5
Tertiaire 73,2 79,9
Total 100,0 100,0

Le commerce interprovincial de la Nouvelle-Écosse

Le marché canadien contribue largement à l’activité économique de la Nouvelle-Écosse.

En 20203, la valeur des exportations néo-écossaises de biens et de services à destination des autres provinces et territoires du Canada se chiffrait à près de 8,2 G$. Cela représentait :

  • 54 % de la valeur totale des exportations de biens et de services de la province;
  • 17 % de son PIB.

Entre 2000 et 2020, le volume des exportations de biens et de services de la Nouvelle-Écosse à destination des provinces canadiennes (en dollars enchaînés de 2012) a enregistré une croissance annuelle légèrement négative (−0,2 %). Pour la même période, le volume des exportations de biens et de services à destination des marchés étrangers (en dollars enchaînés de 2012) a connu une contraction annuelle moyenne plus importante (−0,7 %).

Le volume des échanges commerciaux de biens et de services de la Nouvelle‑Écosse avec les provinces canadiennes progresse à un rythme comparable à celui des échanges entre cette province et ses partenaires internationaux. Entre 2000 et 2020, le commerce interprovincial (en dollars enchaînés de 2012) de la Nouvelle-Écosse a augmenté en moyenne de 0,6 % annuellement (+0,5 % pour le commerce international).

Le commerce interprovincial de la Nouvelle-Écosse se distingue de son commerce international par la composition des échanges de biens et de services. En 2020, les services représentaient 57 % de ses échanges avec les autres provinces du Canada. En comparaison, ils représentaient 19 % de ses échanges internationaux.

Depuis 1981, le solde commercial de la Nouvelle-Écosse avec les autres provinces du Canada est négatif. En 2020, la province affichait un déficit de plus de 6,0 G$ dans ses échanges avec les autres provinces.

Partenaires commerciaux de la Nouvelle-Écosse sur le marché canadien

En 2018, la valeur totale des échanges de biens et de services de la Nouvelle‑Écosse sur le marché canadien (exportations et importations) était de près de 23 G$. Près de 75 % de cette valeur concernait des échanges effectués avec :

  • l’Ontario (9,4 G$, soit 41,5 % du total);
  • le Québec (4,2 G$, soit 18,5 %);
  • le Nouveau-Brunswick (3,3 G$, soit 14,5 %).

En 2018, les 9 G$ d’échanges de biens de la Nouvelle-Écosse étaient principalement réalisés avec :

  • l’Ontario (2,7 G$, soit 29,2 % du total);
  • le Québec (2,1 G$, soit 22,9 %);
  • le Nouveau-Brunswick (1,9 G$, soit 20,1 %).

En 2018, les 13 G$ d’échanges de services de la Nouvelle-Écosse étaient principalement réalisés avec :

  • l’Ontario (6,7 G$, soit 50,2 % du total);
  • le Québec (2,1 G$, soit 15,5 %);
  • le Nouveau-Brunswick (1,4 G$, soit 10,6 %).

Produits exportés par la Nouvelle-Écosse sur le marché canadien

Les biens

En 2018, la Nouvelle-Écosse a exporté pour 3,7 G$ de biens vers les autres provinces du Canada. Les principaux produits exportés étaient les suivants :

  • les poissons, les crustacés, les mollusques et les autres produits de la pêche (13,1 % du total);
  • les pièces pour aéronefs et les autres matériaux aérospatiaux (4,9 %);
  • les pneus (4,8 %).
Tableau 5 – Exportations interprovinciales de biens de la Nouvelle Écosse, 2018
Principaux biens* Valeur
(M$ CA)**
Part des exportations
(%)
Les totaux peuvent ne pas correspondre à la somme de leurs éléments, du fait des arrondissements.
* Cette classification des industries repose sur les tableaux des ressources et des emplois.
** % : En pourcentage. M$ CA : En millions de dollars canadiens.
1. Prix du marché : inclut les taxes et impôts sur les exportations.
Source : Statistique Canada, Flux de commerce interprovincial et international.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MEI, novembre 2021.
1. Poissons, crustacés, mollusques et autres produits de la pêche 481,2 13,1
2. Pièces pour aéronefs et autre matériel aérospatial 178,2 4,9
3. Pneus 176,5 4,8
4. Minerais et concentrés d'or et d'argent 143,5 3,9
5. Bière 137,1 3,7
6. Produits pharmaceutiques et médicinaux 131,7 3,6
7. Aliments pour autres animaux 130,7 3,6
8. Volaille de tous les types, fraîche et congelée 129,2 3,5
9. Pellicules et feuilles de plastique souples 127,6 3,5
10. Fromage et produits du fromage 118,9 3,2
Total des 10 principaux biens ci-dessus 1 754,6 47,9
Autres biens 1 905,2 52,1
Total1 3 659,8 100,0

Les services

Toujours en 2018, les 4,5 G$ d’exportations de services de la Nouvelle‑Écosse vers les autres provinces du Canada reposaient principalement sur les services suivants :

  • les repas préparés (9,8 % du total);
  • la conception de systèmes informatiques et les services connexes, sauf le développement de logiciels (5,1 %);
  • les marges de gros – machines, matériel et fournitures (3,8 %).
Tableau 6 – Exportations interprovinciales de services de la Nouvelle Écosse, 2018
Principaux services* Valeur
(M$ CA)**
Part des exportations
(%)
Les totaux peuvent ne pas correspondre à la somme de leurs éléments, du fait des arrondissements.
* Cette classification des industries repose sur les tableaux des ressources et des emplois.
** % : En pourcentage. M$ CA : En millions de dollars canadiens.
1. Prix du marché : inclut les marges sur les exportations.
Source : Statistique Canada, Flux de commerce interprovincial et international.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MEI, novembre 2021.
1. Repas préparés 437,2 9,8
2. Conception de systèmes informatiques et services connexes (sauf le développement de logiciels) 229,3 5,1
3. Marges de gros - machines, de matériel et de fournitures 168,4 3,8
4. Services de location et de location à bail de machines et matériel d'usage commercial et industriel (sauf le matériel de bureau) 167,9 3,8
5. Services de conception et de développement de logiciels sur mesure 149,8 3,3
6. Frais de scolarité et autres frais pour universités 149,4 3,3
7. Services de transport de voyageurs par air 147,2 3,3
8. Services d'hébergement pour voyageurs dans une chambre ou une autre unité 114,0 2,5
9. Services - sièges sociaux (imputés) 110,8 2,5
10. Marges de gros - produits alimentaires, de boissons et de tabac 106,1 2,4
Total des 10 principaux services ci-dessus 1 780,1 39,8
Autres services 2 692,2 60,2
Total1 4 472,3 100,0

Produits importés par la Nouvelle-Écosse sur le marché canadien

Les biens

En 2018, la Nouvelle-Écosse a importé pour près de 6 G$ de biens des autres provinces du Canada. Les principaux produits importés étaient les suivants :

  • le mazout léger (9,3 % du total);
  • l’essence (4,2 %);
  • les carburants diesels et biodiesels (4,1 %).
Tableau 7 – Importations interprovinciales de biens de la Nouvelle Écosse, 2018
Principaux biens* Valeur
(M$ CA)**
Part des importations
(%)
Les totaux peuvent ne pas correspondre à la somme de leurs éléments, du fait des arrondissements.
* Cette classification des industries repose sur les tableaux des ressources et des emplois.
** % : En pourcentage. M$ CA : En millions de dollars canadiens.
1. Prix du marché : inclut les marges sur les importations.
Source : Statistique Canada, Flux de commerce interprovincial et international.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MEI, novembre 2021.
1. Mazout léger 527,3 9,3
2. Essence 288,9 5,1
3. Carburants diesels et biodiesels 238,4 4,2
4. Lait de consommation et produits de lait transformés 195,3 3,4
5. Poissons, crustacés, mollusques et autres produits de la pêche 169,4 3,0
6. Autres produits chimiques inorganiques de base 149,8 2,6
7. Fruits et noix frais 121,3 2,1
8. Lubrifiants et autres produits pétroliers de raffinerie 121,0 2,1
9. Boeuf et veau frais et congelés 117,8 2,1
10. Matériaux pour bâtiments et pour la construction en plastique et en mousse 111,6 2,0
Total des 10 principaux biens ci-dessus 2 040,8 35,9
Autres biens 3 645,7 64,1
Total1 5 686,5 100,0

Les services

En 2018, les 9 G$ d’importations, par la Nouvelle-Écosse, de services en provenance des autres provinces du Canada concernaient principalement :

  • les marges de gros - articles personnels et ménagers (7,2 % du total);
  • les services de transport de voyageurs par air (4,0 %);
  • les marges de gros - produits alimentaires, boissons et tabac (3,8 %).
Tableau 8 – Importations interprovinciales de services de la Nouvelle Écosse, 2018
Principaux services* Valeur
(M$ CA)**
Part des importations
(%)
Les totaux peuvent ne pas correspondre à la somme de leurs éléments, du fait des arrondissements.
* Cette classification des industries repose sur les tableaux des ressources et des emplois.
** % : En pourcentage. M$ CA : En millions de dollars canadiens.
1. Prix du marché : inclut les marges sur les importations.
Source : Statistique Canada, Flux de commerce interprovincial et international.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MEI, novembre 2021.
1. Marges de gros - articles personnels et ménagers 636,9 7,2
2. Services de transport de voyageurs par air 353,3 4,0
3. Marges de gros - produits alimentaires, boissons et tabac 335,0 3,8
4. Marges de gros - pétrole et produits pétroliers 319,8 3,6
5. Marges de gros - machines, de matériel et de fournitures 305,0 3,4
6. Services d'architecture et d'ingénierie et autres services connexes 249,9 2,8
7. Services - sièges sociaux (imputés) 229,6 2,6
8. Autres services professionnels, scientifiques et techniques 206,6 2,3
9. Marges de gros - matériaux et fournitures de construction 200,8 2,3
10. Services de transport de marchandises spéciales par camion 181,1 2,0
Total des 10 principaux services ci-dessus 3 017,8 34,1
Autres services 5 826,1 65,9
Total1 8 843,9 100,0

Le commerce de biens et de services entre le Québec et la Nouvelle-Écosse

Le commerce total de biens et de services

En 20184 :

  • les échanges commerciaux de biens et de services entre le Québec et la Nouvelle-Écosse se chiffraient à 4,2 G$;
  • la valeur des échanges de biens (2,1 G$) était comparable à celle des échanges de services (2,1 G$);
  • le Québec avait un surplus commercial total de 1,3 G$ par rapport à la Nouvelle-Écosse;
  • la valeur des échanges de biens et de services entre la Nouvelle‑Écosse et le Québec représentait, pour ce dernier :
    • 2,8 % de ses échanges interprovinciaux de biens et de services,
    • 1,1 % de l’ensemble de son commerce;
  • la Nouvelle-Écosse se classait au 6e rang des partenaires commerciaux du Québec au Canada, devant la Saskatchewan;
  • la valeur des échanges de biens et de services entre le Québec et la Nouvelle‑Écosse représentait, pour celle-ci :
    • 18,5 % de ses échanges commerciaux de biens et de services avec les autres provinces et territoires,
    • 10,0 % de l’ensemble de son commerce;
  • le Québec se classait au 2e rang des partenaires commerciaux de la Nouvelle-Écosse au Canada, devant le Nouveau-Brunswick.
Tableau 9 – Commerce de biens et de services entre le Québec et la Nouvelle Écosse (en millions de dollars canadiens), 2018
  Biens Services Total
* Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes, du fait des arrondissements.
Source : Statistique Canada, Flux de commerce interprovincial et international.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MEI, novembre 2021.
Exportations 1 401 1 355 2 756
Importations 738 709 1 447
Échanges totaux* 2 138 2 065 4 203
Solde commercial 663 646 1 309

Les biens

En 2018 :

  • les échanges commerciaux de biens entre le Québec et la Nouvelle‑Écosse se chiffraient à 2,1 G$;
  • le Québec avait un surplus commercial de 662,8 M$ avec la Nouvelle‑Écosse pour ce qui est des échanges de biens;
  • les exportations de biens du Québec vers la Nouvelle‑Écosse (1,4 G$) étaient plus importantes que les importations, par le Québec, de biens en provenance de cette province (737,7 M$);
  • la valeur des échanges commerciaux de biens entre le Québec et la Nouvelle‑Écosse :
    • représentait, pour le Québec :
      • 3,1 % de ses échanges commerciaux de biens avec les autres provinces et territoires,
      • 0,8 % de l’ensemble de son commerce de biens;
    • représentait, pour la Nouvelle-Écosse :
      • 22,9 % de ses échanges commerciaux de biens avec les autres provinces et territoires,
      • 8,7 % de l’ensemble de son commerce de biens;
    • classait la Nouvelle-Écosse au 6e rang des partenaires commerciaux du Québec au Canada pour ce qui est des échanges de biens, devant la Saskatchewan;
    • classait le Québec au 2e rang des partenaires commerciaux de la Nouvelle‑Écosse au Canada pour ce qui est des échanges de biens, devant le Nouveau‑Brunswick.

Les services

En 2018 :

  • les échanges commerciaux de services entre le Québec et la Nouvelle‑Écosse totalisaient 2,1 G$;
  • le Québec avait un surplus commercial de 645,7 M$ avec la Nouvelle‑Écosse pour ce qui est des échanges de services;
  • les exportations de services du Québec vers la Nouvelle‑Écosse (1,4 G$) étaient plus importantes que les importations, par le Québec, de services en provenance de cette province (0,7 G$);
  • la valeur des échanges de services entre le Québec et la Nouvelle-Écosse :
    • représentait, pour le Québec :
      • 2,6 % de ses échanges commerciaux de services avec les autres provinces et territoires,
      • 1,5 % de l’ensemble de son commerce de services;
    • représentait, pour la Nouvelle-Écosse :
      • 15,5 % de ses échanges commerciaux de services avec les autres provinces et territoires,
      • 11,7 % de l’ensemble de son commerce de services;
    • classait la Nouvelle-Écosse au 6e rang des partenaires commerciaux de services du Québec au Canada, devant la Saskatchewan;
    • classait le Québec au 2e rang des partenaires commerciaux de services de la Nouvelle‑Écosse au Canada, devant le Nouveau-Brunswick.

Les exportations de biens et de services

En 2018 :

  • la valeur des exportations5 de biens (1,4 G$) et de services (1,4 G$) du Québec vers la Nouvelle-Écosse s’établissait à 2,8 G$, ce qui :
    • représentait, pour le Québec :
      • 3,5 % de ses exportations interprovinciales de biens et de services,
      • 1,4 % de ses exportations totales de biens et de services;
    • représentait, pour la Nouvelle-Écosse :
      • 19,0 % de ses achats de biens et de services en provenance des autres provinces et territoires,
      • 10,2 % de ses achats totaux de biens et de services;
    • faisait de la Nouvelle-Écosse le 6e client du Québec au Canada, devant la Saskatchewan;
    • faisait du Québec le 2e fournisseur de la Nouvelle-Écosse au Canada, devant le Nouveau‑Brunswick.

Les biens

En 2018 :

  • la valeur des exportations de biens du Québec vers la Nouvelle‑Écosse s’établissait à 1,4 G$, ce qui :
    • représentait, pour le Québec :
      • 3,5 % de la valeur de ses exportations de biens vers les autres provinces et territoires,
      • 1,2 % de ses exportations totales de biens;
    • représentait, pour la Nouvelle-Écosse :
      • 24,6 % de ses achats de biens en provenance des autres provinces et territoires,
      • 8,5 % de ses achats totaux de biens;
    • faisait de la Nouvelle-Écosse le 6e client des exportations québécoises de biens au Canada, devant la Saskatchewan;
    • faisait du Québec le 2e fournisseur de biens de la Nouvelle-Écosse au Canada, devant le Nouveau-Brunswick;
  • les trois biens en tête de liste des exportations du Québec vers la Nouvelle‑Écosse étaient les suivants :
    • le lait de consommation et les produits de lait transformés (6,7 % du total des biens exportés);
    • les autres produits chimiques inorganiques de base (5,4 %);
    • l’essence (5,2 %);
  • la valeur des dix principaux biens exportés par le Québec vers la Nouvelle‑Écosse représentait 42 % de la valeur des exportations totales de biens du Québec vers cette province.
Tableau 10 – Exportations de biens du Québec à destination de la Nouvelle Écosse, 2018
Principaux biens* Valeur
(M$ CA)**
Part des exportations
à destination de la N.-É.
(%)
Les totaux peuvent ne pas correspondre à la somme de leurs éléments, du fait des arrondissements.
* Cette classification des industries repose sur les tableaux des ressources et des emplois.
** % : En pourcentage. M$ CA : En millions de dollars canadiens.
1. Prix du marché : inclut les taxes et impôts sur les exportations.
Source : Statistique Canada, Flux de commerce interprovincial et international.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MEI, novembre 2021.
1. Lait de consommation et produits de lait transformés 93,5 6,7
2. Autres produits chimiques inorganiques de base 75,9 5,4
3. Essence 72,7 5,2
4. Lubrifiants et autres produits pétroliers de raffinerie 63,2 4,5
5. Autre matériel de transport et pièces connexes 59,6 4,3
6. Cigarettes, cigares, tabac à chiquer et à fumer 51,4 3,7
7. Mazout léger 44,9 3,2
8. Fromage et produits du fromage 44,4 3,2
9. Transformateurs de puissance, de distribution et autres transformateurs 43,4 3,1
10. Porc frais et congelé 42,6 3,0
Total des 10 principaux biens ci-dessus 591,6 42,2
Autres biens 808,9 57,8
Total1 1 400,5 100,0

Les services

En 2018 :

  • la valeur des exportations de services du Québec vers la Nouvelle‑Écosse se chiffrait à 1,4 G$, ce qui :
    • représentait, pour le Québec :
      • 3,6 % de la valeur de ses exportations de services vers les autres provinces et territoires,
      • 1,9 % de ses exportations totales de services;
    • représentait, pour la Nouvelle-Écosse :
      • 15,3 % de ses achats de services en provenance des autres provinces et territoires,
      • 12,8 % de ses achats totaux de services;
    • faisait de la Nouvelle-Écosse le 5e client des exportations québécoises de services au Canada, devant la Saskatchewan;
    • faisait du Québec le 2e fournisseur de services de la Nouvelle-Écosse au Canada, devant le Nouveau-Brunswick;
  • les trois services en tête de liste des exportations du Québec vers la Nouvelle‑Écosse étaient les suivants :
    • les services - sièges sociaux, imputés (5,2 % du total des services exportés);
    • les services de transport de voyageurs par air (5,2 %);
    • le traitement de données, l’hébergement de données et les services connexes (4,1 %);
  • la valeur des dix principaux services exportés par le Québec vers la Nouvelle‑Écosse représentait 31,8 % de la valeur des exportations totales de services du Québec vers cette province.
Tableau 11 – Exportations de services du Québec à destination de la Nouvelle Écosse, 2018
Principaux services* Valeur
(M$ CA)**
Part des exportations
à destination la N.-É.
(%)
Les totaux peuvent ne pas correspondre à la somme de leurs éléments, du fait des arrondissements.
* Cette classification des industries repose sur les tableaux des ressources et des emplois.
** % : En pourcentage. M$ CA : En millions de dollars canadiens.
1. Prix du marché : inclut les marges sur les exportations.
Source : Statistique Canada, Flux de commerce interprovincial et international.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MEI, novembre 2021.
1. Services - sièges sociaux (imputés) 71,0 5,2
2. Services de transport de voyageurs par air 70,6 5,2
3. Traitement de données, hébergement de données et services connexes 55,0 4,1
4. Services de transport de marchandises spéciales par camion 39,6 2,9
5. Services d'intermédiaire en transport de marchandises et de courtage en douanes 38,7 2,9
6. Conception de systèmes informatiques et services connexes (sauf le développement de logiciels) 38,3 2,8
7. Services de gestion de portefeuille 34,8 2,6
8. Services de conception et de développement de logiciels sur mesure 30,1 2,2
9. Services de transport de marchandises générales par camion 26,4 1,9
10. Services de revêtement, de gravure et de traitement thermique des métaux et services similaires de traitement des métaux 25,8 1,9
Total des 10 principaux services ci-dessus 430,3 31,8
Autres services 924,8 68,2
Total1 1 355,1 100,0

Les importations de biens et de services

En 2018 :

  • la valeur des importations6 de biens et de services du Québec en provenance de la Nouvelle-Écosse s’établissait à 1,4 G$, ce qui :
    • représentait, pour le Québec :
      • 2,0 % de ses importations interprovinciales,
      • 0,7 % de ses importations totales de biens et de services;
    • représentait, pour la Nouvelle-Écosse :
      • 17,8 % de ses ventes de biens et de services vers les autres provinces et territoires,
      • 9,6 % de ses ventes totales de biens et de services;
    • faisait de la Nouvelle-Écosse le 6e fournisseur du Québec au Canada, devant la Saskatchewan;
    • faisait du Québec le 2e client de la Nouvelle-Écosse au Canada, devant le Nouveau‑Brunswick.

Les biens

En 2018 :

  • la valeur des importations, par le Québec, de biens en provenance de la Nouvelle‑Écosse s’établissait à 737,7 M$, ce qui :
    • représentait, pour le Québec :
      • 2,5 % de la valeur de ses importations de biens en provenance des autres provinces et territoires,
      • 0,5 % de ses importations totales de biens;
    • représentait, pour la Nouvelle-Écosse :
      • 20,2 % de ses ventes de biens vers les autres provinces et territoires,
      • 9,3 % de ses ventes totales de biens;
    • faisait de la Nouvelle-Écosse le 6e fournisseur de biens du Québec au Canada, devant la Saskatchewan;
    • faisait du Québec le 2e client des ventes de biens néo-écossais au Canada, devant le Nouveau‑Brunswick;
  • les trois biens en tête de liste des importations, par le Québec, de biens en provenance de la Nouvelle-Écosse étaient les suivants :
    • les pièces pour aéronefs et autre matériel aérospatial (10,2 % du total des biens importés);
    • les poissons, les crustacés, les mollusques et les autres produits de la pêche (9,9 %);
    • la volaille de tous les types, fraîche et congelée (7,2 %);
  • la valeur des dix principaux biens importés par le Québec en provenance de la Nouvelle-Écosse représentait 61,8 % de la valeur des importations totales, par le Québec, de biens en provenance de cette province.
Tableau 12 – Importations de biens du Québec en provenance de la Nouvelle Écosse, 2018
Principaux biens* Valeur
(M$ CA)**
Part des exportations
à destination de la N.-É.
(%)
Les totaux peuvent ne pas correspondre à la somme de leurs éléments, du fait des arrondissements.
* Cette classification des industries repose sur les tableaux des ressources et des emplois.
** % : En pourcentage. M$ CA : En millions de dollars canadiens.
1. Prix du marché : inclut les taxes et impôts sur les importations.
Source : Statistique Canada, Flux de commerce interprovincial et international.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MEI, novembre 2021.
1. Pièces pour aéronefs et autre matériel aérospatial 75,6 10,2
2. Poissons, crustacés, mollusques et autres produits de la pêche 72,8 9,9
3. Volaille de tous les types, fraîche et congelée 53,3 7,2
4. Autres produits de sciage et produits de bois traité 49,6 6,7
5. Pellicules et feuilles de plastique souples 48,8 6,6
6. Minéraux non métalliques (sauf les diamants) 38,9 5,3
7. Bière 33,6 4,6
8. Autres produits en papier transformés 28,2 3,8
9. Lait de consommation et produits de lait transformés 28,0 3,8
10. Aliments à grignoter 27,4 3,7
Total des 10 principaux biens ci-dessus 456,2 61,8
Autres biens 281,5 38,2
Total1 737,7 100,0

Les services

En 2018 :

  • la valeur des importations, par le Québec, de services en provenance de la Nouvelle‑Écosse s’établissait à 709,4 G$, ce qui :
    • représentait, pour le Québec :
      • 1,7 % de la valeur de ses importations de services en provenance des autres provinces et territoires,
      • 1,1 % de ses importations totales de services;
    • représentait, pour la Nouvelle-Écosse :
      • 15,9 % de ses ventes de services vers les autres provinces et territoires,
      • 10,1 % de ses ventes totales de services;
    • faisait de la Nouvelle-Écosse le 6e fournisseur de services du Québec au Canada, devant la Saskatchewan;
    • faisait du Québec le 2e client des exportations de services de la Nouvelle-Écosse au Canada, devant le Nouveau-Brunswick;
  • les trois services en tête de liste des importations, par le Québec, de services en provenance de la Nouvelle-Écosse étaient les suivants :
    • les repas préparés (10,1 % du total des services importés);
    • les services de conception et de développement de logiciels sur mesure (7,4 %);
    • la conception de systèmes informatiques et les services connexes (sauf le développement de logiciels) (6,4 %);
  • la valeur des dix principaux services importés par le Québec en provenance de la Nouvelle-Écosse représentait 48,7 % de la valeur des importations totales, par le Québec, de services en provenance de cette province.
Tableau 13 – Importations de services du Québec en provenance de la Nouvelle Écosse, 2018
Principaux services* Valeur
(M$ CA)**
Part des importations
en provenance la N.-É. (%)
Les totaux peuvent ne pas correspondre à la somme de leurs éléments, du fait des arrondissements.
* Cette classification des industries repose sur les tableaux des ressources et des emplois.
** % : En pourcentage. M$ CA : En millions de dollars canadiens.
1. Prix du marché : inclut les marges sur les importations.
Source : Statistique Canada, Flux de commerce interprovincial et international.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MEI, novembre 2021.
1. Repas préparés 71,5 10,1
2. Services de conception et de développement de logiciels sur mesure 52,7 7,4
3. Conception de systèmes informatiques et services connexes (sauf le développement de logiciels) 45,1 6,4
4. Services de transport de marchandises par voie d'eau 37,7 5,3
5. Services de location et de location à bail de machines et matériel d'usage commercial et industriel (sauf le matériel de bureau) 35,4 5,0
6. Services de divertissement et de loisirs 26,2 3,7
7. Services - sièges sociaux (imputés) 26,1 3,7
8. Services de transport de voyageurs par air 17,7 2,5
9. Services administratifs de bureau 17,6 2,5
10. Services d'intermédiation financière sur d'autres prêts indirectement mesurés (SIFIM) 16,0 2,3
Total des 10 principaux services ci-dessus 345,8 48,7
Autres services 363,6 51,3
Total1 709,4 100,0

L’importance du Québec et de la Nouvelle-Écosse dans le commerce interprovincial canadien

En 2018 :

  • le Québec représentait :
    • le principal partenaire du commerce interprovincial de biens et de services du Nouveau-Brunswick et de l’Ontario,
    • le principal client des exportations interprovinciales de biens et de services de l’Ontario et du Nouveau-Brunswick,
    • la principale source des importations interprovinciales de biens et de services de l’Ontario;
  • la Nouvelle-Écosse ne représentait pour aucune des autres provinces et aucun des territoires :
    • le principal partenaire du commerce interprovincial de biens et de services,
    • le principal client des exportations interprovinciales de biens et de services,
    • la principale source des importations interprovinciales de biens et de services.
Tableau 14 – Rang sur le marché interprovincial parmi les clients des autres provinces et territoires, Québec et Nouvelle-Écosse, 2018
Provinces Québec Nouvelle-Écosse
Source : Statistique Canada, Flux de commerce interprovincial et international.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MEI, novembre 2021.
Ontario 1 6
Québec Ne s'applique pas. 5
Alberta 4 6
Colombie-Britannique 3 6
Manitoba 3 6
Saskatchewan 5 7
Nouvelle-Écosse 2 Ne s'applique pas.
Nouveau-Brunswick 1 3
Terre-Neuve-et-Labrador 2 4
Île-du-Prince-Édouard 4 3
Territoires du Nord-Ouest 5 8
Nunavut 3 9
Yukon 5 9
Tableau 15 – Rang sur le marché interprovincial parmi les fournisseurs des autres provinces et territoires, Québec et Nouvelle-Écosse, 2018
Provinces Québec Nouvelle-Écosse
Source : Statistique Canada, Flux de commerce interprovincial et international.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MEI, novembre 2021.
Ontario 1 6
Québec Ne s'applique pas. 6
Alberta 3 7
Colombie-Britannique 3 7
Manitoba 4 7
Saskatchewan 5 6
Nouvelle-Écosse 2 Ne s'applique pas.
Nouveau-Brunswick 2 3
Terre-Neuve-et-Labrador 2 5
Île-du-Prince-Édouard 4 3
Territoires du Nord-Ouest 4 11
Nunavut 2 10
Yukon 4 10

1. Afin d’alléger le texte, l’expression « commerce interprovincial » fait référence aux échanges entre provinces et territoires sur le marché intérieur canadien.

2. Les régions de la Nouvelle-Écosse sont : la Baie de Fundy et la Vallée de l’Annapolis, la Côte Est, la Côte de Northumberland, les Côtes acadiennes et Yarmouth, l’Île du Cap-Breton, la Région métropolitaine d’Halifax et la Côte Sud.

3. Source : Comptes économiques provinciaux et territoriaux, novembre 2021.

4. Les plus récentes données du flux du commerce interprovincial canadien sont celles de l’année 2018.

5. Les exportations du Québec vers la Nouvelle-Écosse correspondent aux achats (importations) de la Nouvelle‑Écosse en provenance du Québec.

6. Les importations, par le Québec, de biens et de services en provenance de la Nouvelle-Écosse correspondent aux ventes (exportations) effectuées par la Nouvelle‑Écosse vers le Québec.

Nous joindre
Direction des politiques et de l’analyse économiques

Téléphone :
418 691-5698, poste 5685

Adresse postale :
710, place D'Youville, 4e étage
Québec
G1R 4Y4