Vous avez des questions à propos des mesures économiques mises en place en soutien aux entreprises touchées par le coronavirus (COVID-19)? Consultez la page Québec.ca/coronavirus.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité..

Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

Obtenir du financement

S'améliorer

Créer des liens

Se conformer

Exporter

S'informer

Économie et commerce

Note abrégée sur le commerce Québec-Maroc

Février 2019

Cette note dresse le portrait de l'économie du pays et de l'évolution des échanges commerciaux qu'il entretient avec le Québec.

L'économie marocaine

Maroc
Principaux indicateurs, 2017
* Nombre d'unités de Dirham par dollar américain sur une moyenne de 250 jours en 2017.
Sources : Fonds monétaire international (FMI), Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), Banque mondial et Organisation mondiale du commerce (OMC).
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, ministère de l'Économie et de l'Innovation (MEI), février 2019.
Population (en millions) 34,9
PIB (en milliards de dollars américains courants) 109,3
PIB par habitant (en dollars américains courants) 3 136,9
Taux de croissance du PIB réel (%) 4,1
Taux d'inflation (%) 0,8
Taux de chômage (%) 10,2
Taux de change* 7,5617
Exportations de marchandises et services (en milliards de dollars américains courants) 41,9
Importations de marchandises et services (en milliards de dollars américains courants) 53,9

Le contexte économique en abrégé

Depuis la fin des années 1990, l'économie marocaine croît à un rythme soutenu, selon les données de l'OCDE. Elle dépend largement de ses exportations, notamment de phosphates et de produits agricoles, ainsi que de son tourisme. Malgré cette forte dépendance aux exportations, le Maroc est resté solide lors de la crise financière mondiale de 2008 ainsi qu'en 2011, lors de la crise de la dette souveraine européenne. Étant donné que plus des deux tiers des exportations du pays vont vers l'Europe, selon les données de l'OMC, la crise européenne aurait pu avoir des conséquences négatives pour l'économie marocaine. Cette solidité proviendrait, entre autres, de plusieurs années de politiques macroéconomiques et de réformes politiques efficaces mises en œuvre par l'État.

La période de 2011 à 2015 s'est déroulée sous le signe de la croissance, marquée par une alternance d'années en hausse et en baisse du taux de croissance annuel. Après chacune des années de forte croissance (5,2 % en 2011, 4,5 % en 2013 et 4,6 % en 2015), ces dernières ont été suivies, chaque fois, par une baisse (3,0 % en 2012 et 2,7 % en 2014). Selon l'OCDE, cette volatilité serait le résultat, entre autres, d'effets externes, soit une mauvaise saison agricole ainsi qu'une baisse de la demande européenne pour les produits provenant du Maroc.

En 2017, le Maroc a enregistré les résultats économiques suivants :

  • une croissance du produit intérieur brut (PIB) réel de 4,1 %, selon les données du FMI;
  • un taux d'inflation de 0,8 %;
  • un taux de chômage de 10,2 %;
  • un solde budgétaire déficitaire correspondant à 3,6 % du PIB.

Cette même année, le Maroc comptait pour 0,2 % du PIB mondial, ce qui en faisait la 57e économie au monde et la 3e des pays d'Afrique du Nord1.

Les perspectives économiques du FMI sont positives pour le Maroc. Il est prévu que la croissance économique sera de 3,1 % en 2018 et de 4,0 % en 2019. Cependant, la croissance devrait ralentir comparativement à 2017 en raison d’un retour à la normale à la suite d’une très bonne saison agricole en 2017.

Le commerce de marchandises2 entre le Québec et le Maroc3

L'évolution des échanges

En 2017, les échanges commerciaux de marchandises entre le Québec et le Maroc se chiffraient à 219,1 M$, ce qui représentait une hausse de 27,0 % par rapport à l'année 2016. Cette hausse s'explique par l'augmentation des importations (+40,8 M$ ou +28,4 %) et, dans une moindre mesure, par celle des exportations (+5,8 M$ ou +20,0 %).

Au cours de la période considérée (2013-2017), la croissance annuelle moyenne de la valeur des échanges était positive (+12,1 %).

En 2017, la valeur de ces échanges représentait 26,8 % des échanges commerciaux de biens entre le Canada et ce pays.

Toujours en 2017, la valeur des échanges commerciaux de marchandises entre le Québec et le Maroc était supérieure à celle établie entre le Québec et Malte (216,3 M$), la Nouvelle-Zélande (208,4 M$) et la Hongrie (176,9 M$).

Cette même année, le Maroc se classait au 2e rang des partenaires commerciaux du Québec en Afrique du Nord, derrière l'Algérie, et au 50e rang des partenaires commerciaux internationaux du Québec.

Les exportations

En 2017, la valeur des exportations de marchandises du Québec à destination du Maroc s'établissait à 35,0 M$ et représentait 8,8 % du total des exportations canadiennes vers ce pays. Elle correspondait également à une hausse de 20,0 % par rapport à l'année précédente. Cette hausse était notamment attribuable à l'augmentation des palans, des treuils, des cabestans, des crics et des vérins (+3,0 M$).

La même année, les exportations de marchandises du Québec vers le Maroc représentaient 14,9 % des exportations québécoises vers l'Afrique du Nord et moins de 0,1 % du total des exportations internationales de marchandises du Québec.

Les exportations québécoises de marchandises vers l'Afrique du Nord représentaient 0,3 % des exportations internationales totales de marchandises du Québec.

Toujours en 2017, le Maroc était le 3e client du Québec en Afrique du Nord, derrière l'Égypte, et le 66e client international du Québec.

En 2017, les cinq produits en tête de liste des exportations québécoises vers le Maroc étaient les suivants :

  • le papier journal (en rouleaux ou en feuilles) (13,7 % du total);
  • les palans, les treuils, les cabestans, les crics et les vérins (8,5 %);
  • les moteurs à piston à allumage par compression (diesel ou semi-diesel) (8,5 %);
  • les parties d'avions, d'hélicoptères et d'autres véhicules aériens (7,1 %);
  • les légumes à cosse secs, écossés, même décortiqués ou cassés (5,6 %).

La valeur des dix principaux produits québécois exportés vers le Maroc représentait 58,5 % de la valeur de l'ensemble des exportations du Québec vers ce pays.

En 2017, le contenu en technologie des exportations de biens manufacturés à destination du Maroc se répartissait comme suit :

  • les produits de moyenne-haute technologie (48,7 %);
  • les produits de faible technologie (25,4 %);
  • les produits de haute technologie (16,1 %);
  • les produits de moyenne-faible technologie (9,8 %).

Au cours de la période considérée (2013-2017), les produits de haute technologie ont dominé les exportations du Québec à destination du Maroc.

Les importations

En 2017, la valeur des biens dédouanés au Québec en provenance du Maroc était de 184,1 M$, ce qui représentait 43,6 % des importations canadiennes en provenance de ce pays et correspondait à une hausse de 28,4 % par rapport à l'année 2016. Cette hausse était notamment attribuable à l'augmentation des importations d'agrumes, frais ou secs (+24,2 M$).

En 2017, les importations de marchandises du Québec en provenance du Maroc représentaient 17,2 % des importations québécoises en provenance de l'Afrique du Nord et 0,2 % du total des importations québécoises de marchandises à l'échelle internationale.

Toujours en 2017, le Maroc était le 2e fournisseur du Québec en Afrique du Nord et le 41e au monde.

Cette même année, les cinq produits en tête de liste des biens manufacturés dédouanés au Québec en provenance de ce pays étaient les suivants :  

  • les agrumes, frais ou secs (47,9 % du total);
  • les parties d'avions, d'hélicoptères et d'autres véhicules aériens (19,3 %);
  • le minerai de cuivre et ses concentrés (12,0 %);
  • le sel et le chlorure de sodium pur (2,2 %);
  • les costumes tailleurs, les ensembles, les vestes, les robes et les jupes pour les femmes (1,5 %).

La valeur des dix principaux produits dédouanés au Québec en provenance du Maroc représentait 88,5 % de la valeur de l'ensemble des importations du Québec en provenance de ce pays.

Le contenu en technologie des biens manufacturés dédouanés au Québec en provenance du Maroc se présentait comme suit :

  • les produits de haute technologie (54,9 %);
  • les produits de faible technologie (40,3 %);
  • les produits de moyenne-haute technologie (3,9 %);
  • les produits de moyenne-faible technologie (0,9 %).

Au cours de la période considérée (2013-2017), les produits de haute technologie ont dominé les importations du Québec en provenance du Maroc.

Annexe

Tableau I

Commerce de marchandises entre le Québec et le Maroc,
2013-2017
(en millions de dollars canadiens)
  2013 2014 2015 2016 2017
* Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis.
Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MEI, février 2019.
Exportations de biens 73 64 44 29 35
Importations de biens 52 107 151 143 184
Échanges totaux* 124 171 195 173 219

Tableau II

Exportations de marchandises du Québec, par groupes de produits à destination du Maroc,
2013-2017
(en milliers de dollars et en pourcentage)
Description des produits
Classification SH4
2013 2014 2015 2016 2017
M$ % M$ % M$ % M$ % M$ %
* Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis.
Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et analyse économiques, MEI, février 2019.
Papier journal en rouleaux ou en feuilles 7,2 10,0 7,9 12,5 3,1 6,9 3,8 13,1 4,8 13,7
Palans; treuils et cabestans; crics et vérins 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 3,0 8,5
Moteurs à piston à allumage par compression diesel ou semi-diesel 0,1 0,1 0,2 0,4 1,9 4,3 0,4 1,3 3,0 8,5
Parties d'avions, d'hélicoptères et d'autres véhicules aériens 13,3 18,3 23,9 37,6 16,5 37,4 7,6 26,1 2,5 7,1
Légumes à cosse secs, écossés, même décortiqués ou cassés 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 1,9 5,6
Partie de marchines de sondage ou de forage 0,6 0,9 0,4 0,7 1,6 3,7 1,1 3,9 1,6 4,7
Appareils d'émission pour radiotéléphonie, radiotélégraphie/radio/télévision 0,1 0,1 0,0 0,0 0,2 0,5 0,1 0,4 1,0 2,8
Voiture de tourisme et autres types de véhicules 9,8 13,5 5,8 9,1 1,3 3,0 1,4 4,9 0,9 2,7
Bois sciés ou dédossés au long, tranchés ou déroulés 1,7 2,3 3,3 5,3 2,6 6,0 1,8 6,2 0,9 2,5
Outils de sondage ou de forage 0,4 0,5 0,7 1,2 0,6 1,3 0,4 1,5 0,9 2,4
10 principaux produits ci-dessus* 33,1 45,6 42,4 66,6 27,9 63,1 16,8 57,5 20,5 58,5
Autres produits* 39,5 54,4 21,2 33,4 16,3 36,9 12,4 42,5 14,5 41,5
Total* 72,6 100,0 63,6 100,0 44,1 100,0 29,1 100,0 35,0 100,0
Québec/Canada   16,4   16,0   14,4   8,5   8,8

Tableau III

Importations de marchandises du Québec, par groupes de produits en provenance du Maroc,
2013-2017
(en milliers de dollars et en pourcentage)
Description des produits
Classification SH4
2013 2014 2015 2016 2017
M$ % M$ % M$ % M$ % M$ %
* Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis.
Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et analyse économiques, MEI, février 2019.
Agrumes, frais ou secs 25,6 49,5 27,2 25,4 57,8 38,4 64,0 44,7 88,3 47,9
Parties d'avions, d'hélicoptères et d'autres véhicules aériens 3,1 5,9 34,2 31,9 32,9 21,8 27,1 18,9 35,5 19,3
Minerai de cuivre et ses concentrés 0,0 0,0 16,4 15,3 24,4 16,2 12,1 8,4 22,0 12,0
Sel et chlorure de sodium pur, même solution aqueuse; eau de mer 0,0 0,0 1,8 1,6 2,5 1,7 3,1 2,1 4,1 2,2
Costumes, tailleurs, ensembles, vestes, robes, jupes et pantalons, pour femmes ou fillettes 1,4 2,8 1,8 1,7 1,9 1,3 2,4 1,7 2,8 1,5
Mollusques, même séparés de leur coquille 3,8 7,4 2,7 2,5 5,9 3,9 6,7 4,7 2,8 1,5
Légumes, préparés ou conservés autrement qu'au vinaigre ou à l'acide acétique, non-congelés 1,9 3,6 2,4 2,2 2,7 1,8 1,9 1,3 2,3 1,2
Plantes, parties de plantes, graines et fruits des espèces utilisés principalement en parfumerie, en médecine ou à usages insecticides 1,4 2,7 1,5 1,4 1,7 1,1 2,2 1,6 2,0 1,1
Huiles essentielles, déterpénées ou non, résinoïdes; sous-produit terpénique, etc 0,0 0,1 0,0 0,0 0,5 0,3 0,7 0,5 1,6 0,9
Chaussures, à semelles extérieures en caoutchouc, matière plastique, cuir naturel ou reconstitué et dessus en cuir naturel 1,3 2,5 1,1 1,0 1,2 0,8 1,3 0,9 1,5 0,8
10 principaux produits ci-dessus* 38,5 74,4 88,9 83,0 131,5 87,2 121,4 84,7 162,9 88,5
Autres produits* 13,2 25,6 18,2 17,0 19,2 12,8 21,9 15,3 21,2 11,5
Total* 51,8 100,0 107,1 100,0 150,7 100,0 143,4 100,0 184,1 100,0
Québec/Canada   26,8   34,2   36,7   33,9   43,6

Tableau IV

Exportations de biens manufacturés du Québec, par groupes de produits à destination du Maroc,
selon le niveau de technologie, 2013-2017
(en milliers de dollars et en pourcentage)
Niveau de technologie 2013 2014 2015 2016 2017
M$ % M$ % M$ % M$ % M$ %
* Les chiffres étant arrondis, leur somme peut ne pas correspondre au total indiqué.
Source : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et analyse économiques, MEI, février 2019.
Haute technologie 38,0 53,0 25,8 41,2 19,2 44,6 8,7 31,0 5,1 16,1
Moyenne-haute technologie 18,7 26,1 11,2 17,9 10,3 24,0 8,7 31,0 15,5 48,7
Moyenne-faible technologie 2,5 3,4 9,1 14,5 4,6 10,6 2,5 8,8 3,1 9,8
Faible technologie 12,6 17,5 16,5 26,4 9,0 20,8 8,2 29,3 8,1 25,4
Total manufacturier* 71,7 100,0 62,7 100,0 43,1 100,0 28,1 100,0 31,9 100,0

Tableau V

Importations de biens manufacturés dédouanés au Québec, par groupes de produits en provenance du Maroc, selon le niveau de technologie, 2013-2017
(en milliers de dollars et en pourcentage)
Niveau de technologie 2013 2014 2015 2016 2017
M$ % M$ % M$ % M$ % M$ %
* Les chiffres étant arrondis, leur somme peut ne pas correspondre au total indiqué.
Source : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et analyse économiques, MEI, février 2019.
Haute technologie 3,9 16,8 35,4 59,7 33,7 53,4 27,9 46,7 36,5 54,9
Moyenne-haute technologie 1,2 5,3 2,1 3,5 3,5 5,5 1,9 3,3 2,6 3,9
Moyenne-faible technologie 0,3 1,2 0,4 0,6 0,4 0,6 0,4 0,6 0,6 0,9
Faible technologie 17,8 76,7 21,5 36,3 25,6 40,5 29,5 49,4 26,8 40,3
Total manufacturier* 23,2 100,0 59,3 100,0 63,1 100,0 59,8 100,0 66,4 100,0

1. L'Afrique du Nord regroupe les pays suivants : l'Algérie, l'Égypte, la Libye, le Maroc, le Soudan et la Tunisie.

2. Dans le présent contexte, les termes biens et marchandises sont interchangeables.

3. Voir les tableaux I à V de l'annexe pour des données additionnelles.