Vous avez des questions à propos des mesures économiques mises en place en soutien aux entreprises touchées par le coronavirus (COVID-19)? Consultez la page Québec.ca/coronavirus.  Ce lien mène à un site qui n'est peut-être pas soumis au standard gouvernemental sur l'accessibilité..

Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

Obtenir du financement

S'améliorer

Créer des liens

Se conformer

Exporter

S'informer

Économie et commerce

Note abrégée sur le commerce Québec-Afrique du Sud

Juin 2018

Cette note dresse le portrait de l'économie du pays et de l'évolution des échanges commerciaux qu'il entretient avec le Québec.

L'économie de l'Afrique du Sud

Afrique du Sud
Principaux indicateurs, 2017
1. Nombre d'unités de rand par dollar canadien sur moyenne de 250 jours en 2017.
Sources : Fonds monétaire international (FMI), Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), Banque du Canada et Organisation mondiale du commerce (OMC).
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économique, ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation (MESI), mai 2018.
Population (en millions) 56,5
PIB en G$ US courants 349,3
PIB par habitant en $ US courants 6179,9
Taux de croissance du PIB réel (%) 0,7
Taux d'inflation (%) 5,3
Taux de chômage (%) 27,5

Taux de change 1

10,2386
Exportations de biens et services (en G$ US courants) 104,4
Importations de biens et services (en G$ US courants) 117,1

Le contexte économique en abrégé

Au cours des 20 dernières années, l'Afrique du Sud a effectué des avancées majeures tant sur le plan social qu'économique, selon l'OCDE. Sur le plan social, ces progrès se sont concrétisés par l'accessibilité aux services publics clés, soit l'éducation, la santé, le logement et l'électricité. Sur le plan économique, l'essor d'un système bancaire et de marchés financiers développés, profonds, liquides et innovants a fait de l'Afrique du Sud un centre financier régional.

Néanmoins, depuis 2011, la croissance économique sud-africaine s'est continuellement essoufflée, toujours selon l'OCDE. Une des raisons serait la faiblesse de l'investissement, attribuable au contexte d'incertitude entourant les politiques gouvernementales  et à  la faible confiance des entreprises du pays. De plus, la consommation des ménages a été faible, en raison du taux de chômage élevé, de la hausse modérée des salaires et de l'endettement persistant des ménages.

Du point de vue des finances publiques, l'Afrique du Sud a vu sa dette augmenter rapidement depuis 2011, soit de près de 15 points de pourcentage entre 2011 et 2017. Cette augmentation importante de la dette nationale résulte des politiques expansionnistes de l'État visant à stimuler l'économie, notamment par le déploiement d'un vaste programme d'investissement dans la production d'électricité et par l'instauration d'un salaire minimum garanti.

En 2017, l'Afrique du Sud a enregistré les résultats économiques suivants :

  • une croissance du produit intérieur brut (PIB) réel de 0,7 %;
  • une inflation de 5,3 %;
  • un taux de chômage de 27,5 %;
  • un déficit budgétaire correspondant à 4,5 % du PIB.
  • Selon les données du FMI, en 2017, l'Afrique du Sud représentait 0,6 % du PIB1 mondial et 12 % de celui de l'Afrique2, ce qui en faisait la 30e économie au monde et la 2e en Afrique.

Les prévisions économiques de l'OCDE sont relativement positives à l'endroit de l'Afrique du Sud. La croissance devrait augmenter et s'établir à 1,9 % en 2018 et à 2,2 % en 2019 en raison de l'augmentation du volume d'affaires et de la confiance des consommateurs.

Le commerce de marchandises3 entre le Québec et l'Afrique du Sud4

Évolution des échanges

En 2017, les échanges commerciaux de marchandises entre le Québec et l'Afrique du Sud se chiffraient à 327,7 M$, soit une baisse de 5,8 % par rapport à l'année 2016. Cette baisse s'explique par la diminution des exportations (−45,6 M$ ou −28,8 %), alors que les importations étaient en hausse (+25,6 M$ ou +13,5 %).

Au cours de la période 2013-2017, la croissance annuelle moyenne de la valeur des échanges était négative (−0,9 %).

En 2017, la valeur de ces échanges représentait 25,8 % des échanges commerciaux de biens entre le Canada et l'Afrique du Sud.

Toujours en 2017, le commerce de marchandises entre le Québec et l'Afrique du Sud représentait 11,8 % du commerce québécois avec l'Afrique et 0,2 % de l'ensemble du commerce international de marchandises du Québec.

Le commerce québécois de marchandises avec l'Afrique représentait 1,6 % de l'ensemble du commerce international de marchandises du Québec.

L'Afrique du Sud était alors le 2e partenaire commercial du Québec en Afrique et le 41e à l'échelle internationale.

Les exportations

En 2017, la valeur des exportations du Québec vers l'Afrique du Sud s'établissait à 113,1 M$, ce qui correspond à une baisse de 28,8 % par rapport à 2016. Cette baisse découle notamment de la diminution des exportations d'avions, d'hélicoptères et d'autres véhicules aériens ou spatiaux (−38,4 M$).

Cette même année, la valeur des exportations québécoises à destination de l'Afrique du Sud correspondait à 32 % de la valeur des exportations canadiennes vers ce pays.

Toujours en 2017, les exportations de marchandises du Québec vers l'Afrique du Sud représentaient 16,8 % des exportations québécoises vers l'Afrique et 0,1 % du total des exportations québécoises de marchandises à l'échelle internationale.

Les exportations québécoises de marchandises vers l'Afrique représentaient 0,8 % des exportations internationales totales de marchandises du Québec.

L'Afrique du Sud était, par ailleurs, le 1er client en Afrique et le 41e client international du Québec pour ce qui est des exportations de marchandises.

Toujours en 2017, les principaux produits du Québec exportés vers l'Afrique du Sud étaient les suivants :

  • les avions, les hélicoptères et les autres véhicules aériens ou spatiaux (8,7 % du total);
  • les médicaments présentés sous forme de doses (8,6 %);
  • les centrifugeuses, y compris les essoreuses centrifuges (8,2 %);
  • les turboréacteurs, les turbopropulseurs et les autres turbines à gaz (5,9 %);
  • les appareils électriques avec signal acoustique ou visuel (5,5 %).

Les dix principaux produits québécois exportés vers l'Afrique du Sud représentaient 59,7 % des exportations du Québec vers ce pays.

Le contenu technologique des exportations de biens manufacturés du Québec vers ce pays se présentait comme suit :

  • les produits de moyenne-haute technologie (34,6 %);
  • les produits de haute technologie (34,3 %);
  • les produits de faible technologie (17,7 %);
  • les produits de moyenne-faible technologie (13,4 %).

Les importations

En 2017, la valeur des biens dédouanés au Québec en provenance de l'Afrique du Sud s'établissait à 214,6 M$, soit une hausse de 13,5 % par rapport à l'année précédente. Cette augmentation était notamment liée à la hausse des importations de cendres et de résidus contenant du métal ou des composés métalliques (+30,9 M$).

Cette même année, la valeur des importations québécoises en provenance de l'Afrique du Sud correspondait à 23,4 % de la valeur des importations canadiennes de ce pays.

Toujours en 2017, les importations québécoises de marchandises en provenance de l'Afrique du Sud représentaient 10,2 % des importations québécoises en provenance de l'Afrique et 0,2 % du total des importations québécoises de marchandises à l'échelle internationale.

Les importations québécoises de marchandises en provenance de l'Afrique représentaient 2,3 % des importations québécoises totales de provenance internationale.

L'Afrique du Sud était alors le 3e fournisseur du Québec en Afrique et le 40e au monde.

Toujours en 2017, les cinq principaux produits importés au Québec en provenance de l'Afrique du Sud étaient les suivants :

  • les cendres et les résidus contenant du métal ou des composés métalliques (18,3 % du total);
  • les ferroalliages (13,3 %);
  • les agrumes, frais ou secs (11,5 %);
  • les voitures de tourisme et les autres types de véhicules (10,1 %);
  • le vin de raisins frais (8,6 %).

Les sociétés et les investissements sous contrôle étranger5

En 2016, le nombre de filiales d'entreprises sud-africaines établies au Québec s'élevait à 2. Ce nombre représentait 8 % des filiales (25) sud-africaines établies au Canada.

Annexe

Tableau 1

Commerce de marchandises entre le Québec et l'Afrique du Sud, 2013-2017
(en millions de dollars canadiens)

* Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis.
Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MESI, mai 2018.

2013 2014 2015 2016 2017
Exportations 128 96 245 159 113
Importations 179 336 216 189 215
Échanges totaux* 307 432 461 348 328

Tableau 2

Exportations de marchandises du Québec, par groupes de produits à destination de l'Afrique du Sud,
2013-2017
(en millions de dollars et en pourcentage)
Description des produits
Classification SH4
2013 2014 2015 2016 2017
M$ % M$ % M$ % M$ % M$ %

* Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis.
Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MESI, mai 2018.

Avions, hélicoptères et autres véhicules aériens ou spatiaux 5,7 4,4 0,0 0,0 129,4 52,8 48,3 30,4 9,8 8,7
Médicaments présentés sous forme de doses 3,4 2,6 9,6 10,0 10,1 4,1 10,1 6,3 9,7 8,6
Centrifugeuses, y compris les essoreuses centrifuges 0,1 0,1 0,2 0,2 0,2 0,1 0,2 0,1 9,3 8,2
turboréacteurs, Turbopropulseurs et autres turbines à gaz 8,6 6,7 6,1 6,3 11,1 4,5 4,4 2,8 6,7 5,9
Appareils électriques avec signal acoustique ou visuel et leurs parties 6,9 5,4 4,2 4,3 4,1 1,7 5,9 3,7 6,2 5,5
Viande de porc fraîche, réfrigérée ou congelée 12,3 9,6 3,4 3,6 16,1 6,6 2,8 1,7 6,1 5,4
Ferroalliages 0,0 0,0 0,0 0,0 0,6 0,2 6,0 3,8 5,5 4,9
Viandes et abats comestibles, frais, réfrigérés ou congelés 1,2 0,9 1,9 2,0 0,4 0,2 3,4 2,2 5,1 4,5
Mélanges de substances odoriérantes pour la fabrication de boissons 0,2 0,1 0,1 0,1 0,2 0,1 0,3 0,2 4,9 4,4
Chlorates et perchlorates 6,9 5,4 8,5 8,9 9,0 3,7 2,5 1,6 4,1 3,6
10 principaux produits ci-dessus* 45,1 35,2 34,1 35,6 181,2 74,0 83,7 52,8 67,5 59,7
Autres produits* 83,2 64,8 61,7 64,4 63,7 26,0 75,0 47,2 45,5 40,3
TOTAL * 128,3 100,0 95,8 100,0 244,9 100,0 158,7 100,0 113,1 100,0
Québec/Canada   27,5   21,8   39,3   33,9   32,0

Tableau 3

Importations de marchandises du Québec, par groupes de produits à destination de l'Afrique du Sud,
2013-2017
(en millions de dollars et en pourcentage)
Description des produits
Classification SH4
2013 2014 2015 2016 2017
M$ % M$ % M$ % M$ % M$ %

* Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis.
Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MESI, mai 2018.

Cendres et résidus contenant du métal ou des composantes métalliques 7,8 4,4 8,7 2,6 9,2 4,3 8,3 4,4 39,3 18,3
Ferroalliages 13,8 7,7 13,3 4,0 31,7 14,7 24,7 13,1 28,6 13,3
Agrumes, frais ou secs 24,0 13,4 24,3 7,2 25,7 11,9 19,9 10,5 24,8 11,5
Voitures de tourisme et autres types de véhicules 0,0 0,0 38,6 11,5 39,0 18,0 27,1 14,4 21,6 10,1
Vin de raisins frais 14,9 8,3 16,5 4,9 16,0 7,4 17,3 9,1 18,4 8,6
Minerai de nickel et ses concentrés 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 9,4 4,4
Minerai de titane et ses concentrés 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 1,7 0,9 7,7 3,6
Raisins, frais ou secs 1,3 0,7 1,4 0,4 2,7 1,2 6,3 3,3 7,2 3,4
Pommes, poires et coings, frais 3,9 2,2 3,2 1,0 3,4 1,6 3,9 2,1 5,3 2,5
Machines à mélanger les terres ou les autres matières minérales solides 11,9 6,6 1,5 0,5 5,1 2,4 10,5 5,6 4,4 2,0
10 principaux produits ci-dessus* 77,6 43,3 107,6 32,0 132,8 61,4 119,7 63,4 166,7 77,7
Autres produits* 101,4 56,7 228,5 68,0 83,4 38,6 69,3 36,6 47,9 22,3
TOTAL * 179,1 100,0 336,0 100,0 216,2 100,0 189,0 100,0 214,6 100,0
Québec/Canada   26,1   30,4   24,6   22,2   23,4

Tableau 4

Exportations de biens manufacturés du Québec, par groupes de produits à destination de l'Afrique du Sud, selon le niveau de technologie, 2013-2017
(en millions de dollars et en pourcentage)
Niveau de technologie 2013 2014 2015 2016 2017
M$ % M$ % M$ % M$ % M$ %

* Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis.
Source : Institut de la statistique du Québec.
Compilation: Direction des politiques et de l'analyse économiques, MESI, mai 2018.

Haute technologie 41,6 33,9 33,7 36,2 168,6 70,0 77,4 59,0 38,0 34,3
Moyenne-haute technologie 27,6 22,5 33,6 36,1 34,6 14,4 23,0 17,5 38,4 34,6
Moyenne-faible technologie 13,6 11,1 8,7 9,4 7,4 3,1 15,3 11,7 14,9 13,4
Faible technologie 39,9 32,5 17,1 18,3 30,1 12,5 15,5 11,8 19,6 17,7
Total manufacturier* 122,7 100,0 93,2 100,0 240,7 100,0 131,2 100,0 110,2 100,0

Tableau 5

Importations de biens manufacturés au Québec par groupes de produits en provenance de l'Afrique du Sud, selon le niveau de technologie, 2013-2017
(en millions de dollars et en pourcentage)
Niveau de technologie 2013 2014 2015 2016 2017
M$ % M$ % M$ % M$ % M$ %
* Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis.
Source : Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MESI, mai 2018.
Haute technologie 5,3 3,7 4,6 1,5 9,9 5,6 5,9 4,1 5,3 3,4
Moyenne-haute technologie 36,3 25,1 67,0 22,3 65,1 36,6 55,6 38,7 46,3 30,1
Moyenne-faible technologie 77,2 53,4 200,3 66,7 76,5 42,9 53,3 37,1 75,2 48,9
Faible technologie 25,6 17,7 28,6 9,5 26,6 14,9 28,7 20,0 27,0 17,5
Total manufacturier* 144,4 100,0 300,5 100,0 178,1 100,0 143,6 100,0 153,8 100,0

1. PIB basé sur la parité de pouvoir d'achat (PPA).

2. Les pays d'Afrique regroupent les pays suivants : l'Afrique du Sud, l'Algérie, l'Angola, le Bénin, le Botswana, le Burkina Faso, le Burundi, le Cameroun, le Cap-Vert, la République centrafricaine, les Comores, le Congo, la République démocratique du Congo, la Côte d'Ivoire, le Djibouti, l'Égypte, l'Érythrée, l'Éthiopie, le Gabon, la Gambie, le Ghana, la Guinée, la Guinée-Bissau, la Guinée équatoriale, l'Île Bouvet, le Kenya, le Lesotho, le Liberia, la Libye, le Swaziland, la Tanzanie, le Tchad, les Terres australes françaises, le Territoire britannique de l'océan Indien, le Togo, la Tunisie, la Zambie et le Zimbabwe.

3. Dans le présent contexte, les termes biens et marchandises sont interchangeables.

4. Voir les tableaux 1 à 5 de l'annexe pour des données additionnelles.

5. Source : Statistique Canada, Liens de parenté entre sociétés [CD-ROM], 4e trimestre de 2016.