Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

S'informer/Pérou

Note sur l'économie et le commerce Québec-Pérou

Mars 2017

Cette note dresse le portrait de l'économie du pays et de l'évolution des échanges commerciaux qu'il entretient avec le Québec.

L'économie péruvienne

Pérou
Principaux indicateurs, 2016
Sources : Fonds monétaire international (FMI), Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), Banque du Canada et Organisation mondiale du commerce (OMC).
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation (MESI), mars 2017.
Population (en millions) 31,5
PIB en milliards de dollars  US courants 180,3
PIB par habitant en $ US courants 5 726,9
Taux de croissance du PIB réel (%) 3,7
Taux d'inflation (%) 3,6
Taux de chômage (%) 6,0
Taux de change
(Nombre d'unités du nouveau sol par dollar canadien sur une moyenne de 250 jours en 2015)
2,5471
Exportations de marchandises et services (en milliards de dollars US courants) 40,2
Importations de marchandises et services (en milliards de dollars US courants) 45,6

Le contexte économique

L'économie du Pérou est de taille moyenne en terme de produit intérieur brut (PIB), dont la valeur était de 180 G$ US en 2016. Elle a connu une croissance ininterrompue pendant près de deux décennies (1999-2016) avec un taux de croissance moyen de 4,5 % au cours de cette période (comparativement à 2,7 % pour l'ensemble de la région de l'Amérique latine et des Caraïbes). Cela en fait l'économie la plus dynamique de la région et un bon exemple de modèle économique depuis plus de dix ans.

De façon globale, cette bonne performance est attribuable à plusieurs facteurs, dont la croissance des exportations (du secteur minier principalement), la consommation (celle des ménages représente 60 % du PIB), la saine situation financière et l'afflux d'investissements directs étrangers (IDE).

Cette situation économique favorable s'est légèrement détériorée en 2014 avant de reprendre dès 2015. Ce fléchissement temporaire s'explique par le ralentissement économique en Chine (premier client du Pérou) et par les conséquences du phénomène climatique El Niño sur le secteur agricole, sur la baisse de la consommation des ménages, sur le recul de l'investissement public ainsi que sur la baisse des prix mondiaux des produits de base. Le pays est un grand producteur et exportateur de ressources naturelles (dont le cuivre) ainsi que de produits agricoles, ce qui le rend très vulnérable aux chocs externes des prix mondiaux.

En 2016, le Pérou a enregistré les résultats économiques suivants, selon les données du FMI :

  • une croissance du PIB réel de 3,7 %;
  • une inflation de 3,6 %;
  • un taux de chômage de 6,0 %;
  • un solde budgétaire déficitaire correspondant à près de 2,0 % (1,96 %) du PIB.

Les perspectives économiques sont modérées. Les premières estimations du FMI indiquent une croissance du PIB du pays de 4,1 % en 2017, de 3,6 % en 2018 et de 3,5 % en 2019.

En 2015, l'économie du Pérou se classait au 48e rang mondial, sur la base de la valorisation du PIB1.

Pérou
Indicateurs économiques, 2014-2019
(en pourcentage de variation)
  2014 2015 2016 2017P 2018P 2019P
P : Prévision ; * : en pourcentage du PIB.
Source : FMI, World Economic Outlook (WEO), octobre 2016.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MESI, mars 2017.
PIB aux prix du marché (en volume) 2,4 3,3 3,7 4,1 3,6 3,5
Exportations de biens et services (en volume) -1,0 1,8 6,0 5,0 4,3 3,6
Importations de biens et services (en volume) -1,6 0,3 1,1 2,0 3,2 2,9
Taux de chômage* 6,0 6,0 6,0 6,0 6,0 6,0
Indice des prix à la consommation 3,2 3,5 3,6 2,5 2,5 2,5

Les finances publiques

En 2015, la situation financière du Pérou était relativement saine et lui donnait une marge de manœuvre suffisante pour faire face à des difficultés conjoncturelles potentielles. Les éléments de la politique monétaire péruvienne étaient appropriés et sous contrôle suffisant. Le système financier du pays demeure efficace et bien réglementé.

En 2011, le Pérou présentait un solde budgétaire excédentaire (1,2 % du PIB). Cet excédent s'est progressivement réduit pour faire place à un déficit en 2014 (−0,19 % du PIB). Ce renversement de la tendance s'explique principalement par le coût du soutien de l'État à l'activité économique.

De 2003 à 2015, le ratio dette/PIB a chuté de 50 %, passant de 49 % à 24 %.

La situation financière devrait continuer à s'améliorer grâce, notamment, aux mécanismes de stabilisation mis sur pied par l'État. En effet, les autorités péruviennes ont créé deux fonds de réserve : le fonds de stabilisation et le fonds de liquidités, dont le montant représente 4 % du PIB. Leur principal but est d'élargir la marge de manœuvre de l'État pour lui permettre de mieux faire face aux difficultés conjoncturelles.

Le commerce extérieur

En 2015, le commerce extérieur2 du Pérou (c'est-à-dire la valeur totale des exportations et des importations de biens et services) s'élevait à 85,9 G$ US.

Les exportations représentaient 46,8 % des échanges commerciaux totaux et les importations en comptaient pour 53,2 %.

Du côté des exportations, les marchandises représentaient 85,1 % des échanges, comparativement à 14,9 % pour les services commerciaux.

En ce qui concerne les importations, les marchandises représentaient 83,1 % des échanges, contre 16,9 % pour les services commerciaux.

Par rapport au total des échanges, les marchandises représentaient 84 % et les services en représentaient 16 %.

Le Pérou se classait, à l'échelle mondiale, au 58e rang des exportateurs et au 55e rang des importateurs de marchandises.

En ce qui concerne les services commerciaux, le pays se classait, à l'échelle mondiale, au 69e rang des exportateurs et au 67e rang des importateurs.

Les principaux groupes de produits échangés

En 2015, les principaux groupes de produits exportés par le Pérou étaient les suivants :

  • les produits combustibles et des industries extractives (46,4 %);
  • les produits agricoles (22,4 %);
  • les produits manufacturés (12 %);
  • les autres produits (19,3 %).

Cette même année, les principaux groupes de produits importés par le Pérou étaient les suivants :

  • les produits manufacturés (76,1 %);
  • les produits agricoles (12,5 %);
  • les produits combustibles et des industries extractives (11,4 %).

Les principaux partenaires

En 2014, les principaux clients du Pérou étaient la Chine, l'Union européenne (UE-28), les États-Unis et la Suisse.

Cette même année, ses principaux fournisseurs étaient la Chine, les États-Unis, l'UE-28 et le Brésil.

Le commerce de marchandises entre le Québec et le Pérou

L'évolution des échanges

En 2016, les échanges commerciaux de marchandises3 entre le Québec et le Pérou4 se chiffraient à 342 M$, ce qui représente une baisse de 10,7 % par rapport à l'année 2015. Cette baisse s'explique par une diminution des exportations (−6 M$) et des importations (−35 M$).

Toujours en 2016, la valeur de ces échanges représentait 16,6 % des échanges commerciaux de marchandises entre le Canada et ce pays.

En 2016, le solde des échanges commerciaux de biens du Québec avec le Pérou était déficitaire (−153 M$).

Évolution des échanges de marchandises entre le Québec et le Pérou, 2012-2016
En millions de dollars

*Les chiffres étant arrondis, leur somme peut ne pas correspondre au total indiqué.
Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MESI, mars 2017.

2011 2012 2013 2014 2015
Exportations 71,6 66,9 124,0 100,9 94,9
Importations 117,5 199,1 206,8 282,3 247,4
Commerce total* 189,1 265,9 330,9 383,2 342,3

Les exportations

En 2016, la valeur des exportations de marchandises du Québec à destination du Pérou s'établissait à 95 M$ et représentait 12,4 % de la valeur totale des exportations canadiennes vers ce pays. Elle correspondait également à une baisse de 6 % par rapport à l'année 2015.

En 2015, les trois produits en tête de liste des exportations québécoises vers le Pérou étaient les suivants :

  • le papier journal en rouleaux ou en feuilles (21,8 % du total);
  • les mèches de sureté, détonateurs et amorces (13,8 %);
  • les parties de machines à concasser, broyer, trier, laver, agglomérer (12,0 %).

La valeur des dix principaux produits québécois exportés vers le Pérou représentait 70,8 % de l'ensemble des exportations du Québec vers ce pays.

Les importations

En 2016, la valeur des biens dédouanés au Québec en provenance du Pérou était de 247,4 M$, ce qui représente une baisse de 12,4 % par rapport à l'année 2015. Elle correspondait à 10,1 % des importations canadiennes totales en provenance de ce pays.

Les trois produits en tête de liste des biens manufacturés dédouanés au Québec en provenance du Pérou étaient les suivants :

  • le minerai de zinc et ses concentrés (22,8 % du total);
  • le cacao en fèves et les brisures de fèves, bruts ou torréfiés (10,4 %);
  • l'étain sous forme brute (10,1 %).

La valeur des dix principaux produits importés du Pérou représentait 77,1 % de l'ensemble des importations québécoises en provenance de ce pays.

Annexe

Tableau I

Commerce extérieur du Pérou, 2011-2015
(en milliards de dollars américains)
  2011 2012 2013 2014 2015

* Les taux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis.
e : Ces données sont des estimations de l'OMC.
Source : OMC, avril 2016.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MESI, mars 2017.

Exportations de marchandises et services* 50,5 52,2 48,5 45,3 40,2
Marchandises 46,4 47,4 42,9 39,5 34,2
Services commerciaux 4,1 4,8 5,7 5,7e 6,1e
Importations de marchandises et services 44,1 49,751,1 49,945,6
Marchandises 37,7 42,5 43,7 42,3 37,9
Services commerciaux 6,4 7,2 7,5 7,5 7,8
Commerce total* 94,6 101,9 99,7 95,1 85,9
Balance commerciale* (biens et services) 6,4 2,5 -2,6 -4,6 -5,4

Tableau II

Principaux partenaires commerciaux du Pérou, 2015
Clients % Fournisseurs %
* Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis.
Source : OMC, septembre 2016.
Compilation: Direction des politiques et de l'analyse économiques, MESI, mars 2017.
Chine 22,1 Chine 22,7
Union européenne (28) 16,0 États-Unis 20,6
États-Unis 15,1 Union européenne (28) 11,7
Suisse 8,1 Brésil 5,1
Autres partenaires* 38,7 Autres partenaires* 39,8
Monde* 100,0 Monde* 100,0

Tableau III

Commerce de marchandises entre le Québec et le Pérou, 2012-2016
(en millions de dollars canadiens)
  2012 2013 2014 2015 2016

* Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis.
Sources : Statistique Canada et Institut de la statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MESI, mars 2017.

Exportations de biens 72 67 124 101 95
Importations de biens 117199207282247
Échanges totaux*189266 331383 342

Tableau IV

Exportations de marchandises du Québec, par groupes de produits à destination du Pérou, 2012-2016
(en millions de dollars et en pourcentage)
Description des produits
Classification SH4
20122013201420152016
M$%M$%M$%M$%M$%
* Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis.
Sources : Statistique Canada et Institut de la Statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MESI, avril 2017.
Papier journal, en rouleaux ou en feuilles4,56,39,714,518,514,910,710,620,721,8
Mèches de sûreté, détonateurs et amorces7,710,88,713,015,712,717,417,213,113,8
Parties de machines à concasser, broyer, trier, laver, agglomérer, etc.4,66,57,411,020,916,917,117,011,412,0
Torons et câbles en fer ou en acier, non isolés, pour l'électricité2,63,73,85,75,44,45,65,55,35,6
Turbopropulseurs, turboréacteurs et autres turbines à gaz0,50,71,11,73,02,44,74,64,24,4
Froment (blé) et méteil0,00,00,00,02,11,72,82,73,03,2
Parties de machines fabriquant de la pâte de bois, du papier ou du carton0,00,00,00,00,00,00,00,02,83,0
Instruments et appareils conçus pour la démonstration (enseignement)0,20,30,10,26,04,87,67,52,62,8
Appareils pour les analyses physiques et chimiques ainsi que leurs parties0,70,91,21,80,70,51,41,42,32,4
Supports magnétiques et optiques pour enregistrement0,10,10,10,10,20,20,10,11,71,7
10 principaux produits ci-dessus*20,929,232,148,072,558,567,366,767,270,8
Autres produits*50,670,834,852,051,541,533,733,327,729,2
Total*71,6100,066,9100,0124,0100,0100,9100,094,9100,0
Québec/Canada 13,3 11,0 15,6 11,8 12,4

Tableau V

Importations de marchandises du Québec, par groupes de produits en provenance du Pérou, 2012-2016
(en millions de dollars et en pourcentage)
Description des produits
Classification SH4
20122013201420152016
M$%M$%M$%M$%M$%

* Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis.
Sources : Statistique Canada et Institut de la Statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MESI, avril 2017.

Minerai de zinc et ses concentrés12,310,419,39,735,217,079,928,356,422,8
Cacao en fèves et brisures ou de fèves, bruts ou torréfiés0,50,41,70,810,55,111,03,925,810,4
Étain sous forme brute16,413,918,29,127,113,127,99,925,110,1
Café, même torréfié ou décaféiné8,77,45,22,610,35,012,94,619,17,7
Filets et chair de poissons frais, réfrigérés ou congelés3,53,02,41,21,70,89,53,312,45,0
Fruits congelés additionnés de sucre ou d'autres édulcorants2,52,13,11,63,91,99,33,311,94,8
Minerai d'argent et ses concentrés0,00,00,00,00,00,00,00,011,64,7
Raisins, frais ou secs3,32,84,92,46,12,910,73,811,44,6
Fruits frais0,20,10,10,00,30,10,60,29,73,9
Légumes frais ou réfrigérés5,84,96,33,26,13,05,62,07,22,9
10 principaux produits ci-dessus*53,145,261,130,7101,349,0167,559,3190,677,1
Autres produits64,454,8137,969,3105,551,0114,840,756,722,9
Total117,5100,0199,1100,0206,8100,0282,3100,0247,4100,0
Québec/Canada 3,2 6,5 6,8 8,7 10,1

Tableau VI

Exportations de biens manufacturés du Québec par groupes de produits à destination du Pérou
selon le niveau de technologie, 2012-2016
(en millions de dollars et en pourcentage)

Niveau de technologie

2012 2013 2014 2015 2016
M$ % M$ % M$ % M$ % M$ %
* Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis.
Sources : Statistique Canada et Institut de la Statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MESI, mars 2017.
Haute technologie 16,5 23,7 5,1 7,8 4,5 3,8 7,8 8,1 10,9 12,3
Moyenne-haute technologie 22,5 32,2 26,7 41,0 50,0 41,8 47,1 48,9 35,0 39,3
Moyenne-faible technologie 15,5 22,2 14,5 22,4 19,8 16,5 14,0 14,5 11,4 12,8
Faible technologie 15,3 21,9 18,7 28,8 45,3 37,9 27,4 28,4 31,6 35,6
Total manufacturier* 69,8 100,0 65,0 100,0 119,5 100,0 96,2 100,0 88,8 100,0

Tableau VII

Importations de biens manufacturés au Québec par groupes de produits en provenance du Pérou selon le niveau de technologie, 2012-2016
(en millions de dollars et en pourcentage)

Niveau de technologie

2012 2013 2014 2015 2016
M$ % M$ % M$ % M$ % M$ %
* Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes à cause des arrondis.
Sources : Statistique Canada et Institut de la Statistique du Québec.
Compilation : Direction des politiques et de l'analyse économiques, MESI, mars 2017.
Haute technologie 0,1 0,2 0,0 0,1 0,1 0,1 0,1 0,1 0,0 0,0
Moyenne-haute technologie 0,3 0,7 5,1 8,8 10,6 12,8 7,1 6,8 1,2 1,5
Moyenne-faible technologie 19,1 41,5 25,8 44,7 37,8 45,8 53,3 50,4 28,8 35,7
Faible technologie 26,5 57,7 26,9 46,4 34,0 41,3 45,3 42,8 50,5 62,7
Total manufacturier* 46,0 100,0 57,8 100,0 82,4 100,0 105,8 100,0 80,5 100,0

1. Source : Banque mondiale, février 2017.

2. Voir les tableaux I et II de l'annexe pour des données additionnelles.

3. Dans le présent contexte, les termes biens et marchandises sont interchangeables.

4. Voir les tableaux III à VII de l'annexe pour des données additionnelles.

Précédent
Suivant