Ouvrir ou fermer le menu de navigation

La page est en cours de chargement...  

obtenir du financement

s'améliorer

créer des liens

se conformer

exporter

s'informer

Export QuébecMission commerciale dans le secteur de la construction en Colombie et au Chili

Du 11 au 21 mars 2019, Export Québec organise une mission économique dans le secteur de la construction et des secteurs connexes en Colombie et au Chili.

La délégation québécoise se rendra à Bogotá et dans une autre ville de Colombie (à confirmer) du 11 au 15 mars ainsi qu’à Santiago du Chili du 18 au 21 mars 2019.

Objectif

Cette mission a pour objectif d’offrir aux participants la possibilité :

  • d’établir de nombreux contacts par le biais d’un programme de rencontres d’affaires personnalisées et d’activités de réseautage;
  • de rencontrer des partenaires potentiels, des décideurs locaux, des entités commerciales clés et de grands acteurs de l’industrie;
  • de bénéficier de conseils d’experts et d’un accompagnement durant la mission;
  • de se renseigner sur :
    • les clientèles et leurs besoins,
    • la distribution,
    • la concurrence,
    • les lois et les normes,
    • les étapes d’enregistrement des produits en Colombie et au Chili;
  • de comprendre et d’évaluer le potentiel des marchés colombien et chilien de la construction pour les produits québécois et la façon de faire des affaires dans ces pays;
  • d’augmenter leur visibilité au sein d’une délégation d’entreprises québécoises.

Marché

La Colombie

La Colombie a globalement connu une croissance stable et solide depuis le début du nouveau millénaire, ce qui lui permet actuellement d’être l’un des pays les plus dynamiques de la région.

La Colombie s’est illustrée ces dernières années comme un pays possédant l’un des environnements les plus propices aux affaires. En effet, le rapport Doing Business 2017, rédigé par la Banque mondiale, confirme cette donnée. L’environnement juridique est également favorable aux investissements étrangers.

La Colombie a signé une convention fiscale avec le Canada pour éviter une double imposition. De plus, la récente adhésion du pays à l’OCDE devrait faciliter :

  • l’adoption de normes élevées de qualité;
  • l’alignement avec les procédures internationales garantissant les meilleurs pratiques;
  • la mise en œuvre de politiques publiques assorties de mécanismes de contrôle dans les différents secteurs de l’économie.

La Colombie est une plaque tournante pour l’Amérique latine et bénéficie d’une position géostratégique clé pour l’expansion d’une entreprise québécoise sur ce continent. Seul pays d’Amérique du Sud à posséder une fenêtre sur les océans Atlantique et Pacifique, la Colombie jouit d’une situation géographique privilégiée alors que moins de quatre heures de vol la séparent des États-Unis.

Elle dispose également d’un marché de consommateurs évalué à près de 50 millions d’habitants, élargi par la signature de multiples accords commerciaux.

Le secteur de la construction représente l’une des activités productives les plus dynamiques de la Colombie.

Selon le BMI Research, la croissance devrait s’accélérer davantage en 2019, avec une croissance annuelle moyenne de 4,6 % jusqu’à la fin de la présente décennie.

En 2021, le secteur de la construction en Colombie devrait s’élever à 74,6 milliards de dollars, soit une augmentation de 69,2 % depuis 2016. Ces perspectives sont soutenues par les progrès continus de plusieurs projets d’infrastructures menés par le Programme de quatrième génération (4G) et par la reprise des investissements dans la construction résidentielle et non résidentielle et appuyés par l’amélioration des perspectives économiques.

Le Chili

Le Chili se distingue par un excellent environnement commercial comparable aux économies de l’Amérique du Nord, de l’Europe et de l’Asie.

Le pays se démarque par :

  • le bon fonctionnement de son économie de marché;
  • sa politique d’ouverture aux investissements étrangers;
  • sa forte position budgétaire et ses marchés de capitaux sophistiqués.

En tant que pays membre de l’OCDE, le Chili dispose d’un système bancaire solide et performant avec des infrastructures stables et une sécurité juridique importante.

Le pays est traditionnellement considéré comme étant un modèle de transparence politique et financière en Amérique latine. Il se caractérise également par une réglementation solide et une stabilité politique et économique.

Le pays dispose d’une politique d’ouverture du commerce, et son économie dépend fortement du commerce international.

Le Chili a conclu de nombreux accords de libre-échange, dont l’Accord de libre-échange Canada–Chili (ALECC). Le Canada et le Chili ont des relations bien établies, tant pour le commerce que l’investissement, et de plus en plus d’entreprises québécoises sont actives sur ce marché.

Reconnu pour son environnement d’affaires favorable et la simplification des démarches de création d’entreprise, le Chili dispose de nombreux atouts pour attirer les entreprises étrangères.

Pour sa part, la ville de Santiago du Chili a été élue meilleure destination pour faire des affaires en Amérique latine en 2017 par la revue spécialisée Business Destinations.

Le secteur de la construction au Chili occupe une place majeure dans l’économie du pays. Le gouvernement a d’ailleurs entrepris un vaste projet d’expansion et d’amélioration de ses infrastructures.

De nombreuses occasions sont à saisir pour les entreprises québécoises notamment dans :

  • le secteur immobilier, en raison de la demande croissante de logements (appartements et maisons);
  • le domaine de la machinerie de construction et des autres équipements;
  • l’industrie touristique (avec l’augmentation du nombre de touristes, il y a une carence en hôtels et les infrastructures, comme les centres de convention et de congrès d’envergure internationale, sont encore insuffisantes pour développer le tourisme d’affaires);
  • la construction d’hôpitaux (le plan du gouvernement prévoit la construction de 78 établissements entre 2018 et 2022).

Programme préliminaire

À venir

Forfaits et tarifs

Le Ministère pourrait, en raison de circonstances hors de son contrôle, modifier les services compris dans les forfaits proposés.

Les billets d’avion, l’hébergement et les repas ne sont pas inclus dans ce forfait. Chaque entreprise participante est responsable d’effectuer ses réservations de vols et d’hôtels.

Forfait 1 – Colombie et Chili

Du 11 au 21 mars

Tarif par organisation : 2 500 $ plus taxes (non remboursable)
Tarif par participant additionnel : 200 $ plus taxes (non remboursable)

Ce forfait inclut les services suivants :

  • service d’accompagnement par un conseiller d’Export Québec;
  • service d’accompagnement par un interprète;
  • programme de rencontres d’affaires personnalisées organisées en Colombie et au Chili;
  • activité de réseautage d’affaires avec des décideurs locaux et des acteurs clés de l’industrie de la construction;
  • fiche promotionnelle de l’entreprise traduite en espagnol;
  • inscription de l’entreprise dans le répertoire des participants;

Forfait 2 – Colombie

Du 11 au 15 mars

Tarif par organisation : 1 250 $ plus taxes (non remboursable)
Tarif par participant additionnel : 200 $ plus taxes (non remboursable)

Ce forfait inclut les services suivants :

  • service d’accompagnement par un conseiller d’Export Québec;
  • service d’accompagnement par un interprète;
  • programme de rencontres d’affaires personnalisées organisées en Colombie;
  • activité de réseautage d’affaires avec des décideurs locaux et des acteurs clés de l’industrie de la construction;
  • fiche promotionnelle de l’entreprise traduite en espagnol;
  • inscription de l’entreprise dans le répertoire des participants.

Forfait 3 – Chili

Du 18 au 21 mars

Tarif par organisation : 1 250 $ plus taxes (non remboursable)
Tarif par participant additionnel : 200 $ plus taxes (non remboursable)

Ce forfait inclut les services suivants :

  • service d’accompagnement par un conseiller d’Export Québec;
  • service d’accompagnement par un interprète;
  • programme de rencontres d’affaires personnalisées organisées au Chili;
  • activité de réseautage d’affaires avec des décideurs locaux et des acteurs clés de l’industrie de la construction;
  • fiche promotionnelle de l’entreprise traduite en espagnol;
  • inscription de l’entreprise dans le répertoire des participants.

Critères d’admissibilité

  • Être une entreprise légalement constituée au Québec ou au Canada et ayant un établissement au Québec.
  • Être une entreprise évoluant dans le secteur de la construction ou des secteurs connexes.
  • Avoir une bonne capacité d’exportation.

Inscription

Date limite de l’inscription : 11 février 2019

L’entreprise qui s’inscrit à cette mission s’engage à remplir une fiche de suivi des résultats (ventes, intermédiaires recrutés, transferts de technologie, accords industriels, implantations à l’étranger) qui servira à la rédaction du rapport interne d’Export Québec ainsi qu’à l’évaluation et à l’amélioration de ses services.

Pour signifier votre intérêt à participer à cette mission commerciale, inscrivez-vous en ligne.
Vous accéderez au Dossier client − Export Québec et devrez créer un compte en fournissant une description sommaire de votre entreprise. Le processus prend seulement quelques minutes.

Plus de détails sur le programme d’activités seront fournis une fois que les entreprises auront confirmé leur participation.
Le nombre de places étant limité, celles-ci seront attribuées selon l’ordre de réception des demandes d’inscription.

Nous vous remercions donc de nous faire part de votre intérêt dans les plus brefs délais.

Nous nous réservons le droit de ne pas retenir toutes les inscriptions reçues.

Pour plus d’information

Suzie Racine
Conseillère en affaires internationales
Téléphone : 418 691-5698, poste 4491
Courriel : suzie.racinea commercialeconomie.gouv.qc.ca